[✎] Le berceau vide

·•●oO Ca parle de quoi? Oo●•·
´`·.·´`
Sylvie ne s’est absentée que cinq minutes et cela a suffi pour qu’on enlève son bébé. Avec le temps, les chances de le retrouver s’amenuisent mais il y a pire : Sylvie est soupçonnée, par le FBI et Peter, le père de la petite fille, de s’être débarrassée de son enfant. Une seule solution reste à Sylvie : mener sa propre enquête pour retrouver le bébé…
·•●oO Et j’en pense quoi? Oo●•·
´`·.·´`
Waouw, ce livre est bouleversant…
Je ne m’attendais pas à ça quand j’en ai commencé la lecture, mais ce roman est tout simplement un thriller haletant…
Il m’est assez difficile de trouver les mots pour exprimer ce que j’ai ressenti, car j’ai tellement envie de vous en parler que je risque de spoiler l’histoire, … ce que je ne voudrais pas…
Voilà un petit point de présentation des différents personnages principaux… (c’est un bon début, non? )
Sylvie, jeune femme souvent en conflit avec elle-même, souffrant d’un trouble de l’attention depuis l’enfance. Son plus grand bonheur: la rencontre avec Peter, son futur mari, qui lui a donné sa plus grande joie sous les traits de Calli, sa fille. Très influençable et naïve, elle a du mal à faire le point sur ce qui est bien ou pas, et c’est ainsi qu’elle va laisser sa fille de quelques minutes seule à la maison le temps d’aller faire une course « parce que Peter lui a dit de ne pas toujours être sur le dos de leur fille », de la laisser parfois seule… C’est ce qu’elle a fait… une erreur dont elle paie les lourdes conséquences.
Peter, homme d’âge mur, toujours obnubilé par son travail, toujours en déplacement pour l’une ou l’autre affaire urgente. Attentionné envers Sylvie, il essaie peu à peu, depuis leur rencontre, de lui donner confiance en elle,… il tente de la défaire de l’emprise qu’à sa mère sur elle, et lui faire comprendre qu’elle est tout aussi capable que n’importe qui si elle se donne la peine de se concentrer.
Hannah, mère de Sylvie. C’est une femme très autoritaire et convaincue que sa fille n’arrivera à rien à cause de son trouble de l’attention. Elle a d’ailleurs tenté de convaincre sa fille qu’elle ferait une mauvaise mère et qu’il serait préférable qu’elle avorte.
L’inspecteur Martinson, premier policier chargé de l’enquête, qui verra ses soupçons se poser sur Sylvie… J’ai été « charmée » par ce personnage et son évolution au fur et à mesure de l’enquête…
Dolan, agent du FBI, terriblement antipathique qui ne fait rien au hasard. Il se base sur ses à priori, et c’est ce qui fait que pour lui, Sylvie a tout de la parfaite coupable, et il fera tout pour la faire craquer pour qu’elle avoue ce qu’elle a fait au bébé…
Le livre met donc en scène l’enlèvement (potentiel) d’un bébé… Celui de Sylvie et Peter, la petite Calida.
La personne qui a découvert l’enlèvement? Sylvie, sa mère, et dont le trouble de l’attention fait d’elle, aux yeux de tous, une mère indigne, incapable de s’occuper correctement de son enfant. Elle se retrouvera vite au centre de l’enquête comme suspecte, car tout le monde vient à penser qu’elle aurait pu se défaire de sa fille à cause de son trouble de l’attention, tout simplement parce qu’elle trouverait trop contraignant ou désintéressant de s’en occuper…
L’enquête qui sera menée mènera à certains points troublants, …
Ce roman m’a beaucoup touchée, il m’a souvent mis les larmes au bord des yeux, car je n’ai pu m’empêcher de prendre, malgré tout, le personnage de Sylvie en sympathie, de ressentir une certaine empathie vis-à-vis d’elle, et de ressentir toutes les émotions qu’elle peut ressentir en tant que jeune mère dont l’enfant a disparu.
J’ai trouvé le livre relativement simple à lire, les pages se tournaient sans grande difficulté, sans doute parce que je suis rentrée à 100% dans l’histoire, ce qui fait que tout s’est imbriqué de manière phénoménale… L’écriture est fluide, ce qui permet aussi de bien assimiler l’histoire au fur et à mesure de l’avancement de l’enquête.
L’histoire en elle-même, autant que le dénouement, sont vraiment ingénieux… Je ne m’y attendais pas du tout… On y trouve une telle machination, à la limite du « démonique », terriblement bien ficelée, étudiée, appliquée…
Ce que j’ai également apprécié dans le livre, c’est que pour mettre le doute dans la tête du lecteur, tous les protagonistes (Sylvie, Hannah, Peter, …) vont à tour de rôle être mis sous le projecteur, considérés comme  suspects l’un après l’autre, mettant en avant des arguments troublants pour convaincre de la culpabilité de chacun et pousser le lecteur dans le doute.
·•●oO En bref?  Oo●•·
´`·.·´`
Un livre captivant, qui se lit d’un trait…
Je vous le conseille vivement. C’est pour moi un thriller court mais qui vaut largement le détour…
Publicités

2 réflexions au sujet de « [✎] Le berceau vide »

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s