[✎] En finit-on jamais d’aimer ceux que l’on aime

Editions Robert Laffont
Publié en 2011 ~ Langue : Française ~ 198 pages
 
Un livre qui me laisse un peu entre deux avis… Je ne manquerai pas de le relire en d’autres circonstances…

L’histoire:Ils se sont tant aimés, et tant déchirés… Vingt-cinq ans plus tard, ils se retrouvent. Deuxième chance ? Illusion ? Douce-amère comme un air de jeunesse, une comédie romantique optimiste et résolument moderne sur l’amitié, le temps qui passe, les coeurs qui battent…

Pauline & Guillaume, Élisabeth & Pierre, Benjamin, Olivier… Dans les années 80, ils étaient inséparables, de ces amitiés qui se nouent à l’aube de l’âge adulte et qui durent pour la vie, même quand la vie nous fait prendre des chemins différents. Vingt-cinq ans plus tard, à l’heure des premiers bilans de la cinquantaine, Pierre et Élisabeth ne savent plus pourquoi ils sont toujours ensemble ; Benjamin papillonne comme un éternel ado, Olivier tire sa révérence. Et Pauline… Contre toute attente, Pauline retrouve Guillaume, le seul à s’être clairement éloigné de tous les autres. Ils ont tellement joué « je t’aime moi non plus » tous les deux, et ça s’est si mal terminé… Espérer contre l’évidence, les statistiques, les leçons du passé, bref la raison la plus élémentaire, que vingt-cinq ans plus tard les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets : Pauline a conscience de son inconscience. Mais le coeur a ses raisons, etc. Le coeur a ses secrets, aussi : pour ne pas réveiller les démons du passé, Guillaume demande à Pauline de taire leur histoire. Vouloir garder un tel secret devant ceux qui vous connaissent le mieux et qui vous ont ramassée en miettes après la rupture, c’est une gageure. Presque aussi risquée que de ne pas tourner le dos à cette deuxième chance que lui offre la vie. D’ailleurs, Pauline n’est plus si sûre de vouloir la saisir…Avec comme fil rouge l’histoire de Pauline & Guillaume, une histoire d’aujourd’hui qui nous tend, avec humour et tendresse, le miroir de toute une génération.

Mon avis:
Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce livre est intemporel…il s’agit d’histoires de la vie de tous les jours, de tous temps, de toutespériodes…et qui pourraient arriver à n’importe qui de notre entourage, … ou à nous-mêmes.
Car oui, c’est bien de cela dont il est question ici, … de lavie… tout simplement. Il pose pas mal de questions sur des sujets actuels, que cesoit l’amour, les joies et les peines qui en découlent, les difficultés de lavie face à cet amour, mais aussi l’amitié et ses conséquences, les secrets, révélations,etc.
Les personnages? Ils sont tout simplement comme vous et moi… carce pourrait être la vie de tout un chacun qui nous est racontée dans ce livre…Ils sont réalistes, on pourrait presque aisément reconnaître en chancun d’eux un membre de notre entourage… 
J’ai trouvé un peu dommage que le livre soit autant axé surPauline…
Le style de l’auteur est agréable, des phrases simples mais quifont mouche, …
Un grand plus? Un changement de caractère typographique pourpermettre au lecteur de bien différencier ce qui se passe dans le présent etdans le passé. C’est plaisant, car en général, si la distinction n’est pasclairement établie, je perds vite le fil de l’histoire…
Les histoires me mêlent et s’emmêlent.. ce qui m’a un peu déçudans le fond, c’est de me retrouver dans un univers si proche de la « vieréelle »… je n’ai pas réussi à m’évader à l’aide de ce roman.  
De plus, je dois reconnaître que la couverture, quant à elle, nem’attire pas du tout… ils auraient pu trouver beaucoup mieux et moins »criard », moins agressif, et plus dans le ton de l’histoire, maissoit, il ne s’agit là que d’une question de point de vue.
Je dois bien avouer que d’ordinaire, ce genre de livres melaisse totalement indifférente, je ne les regarde même pas généralement… maisici, quand je l’ai vu sur Livraddict, le titre m’a charmé… intrigué… Je me suisposé cette question en boucle pendant toute l’attente de réception de ce roman,d’ailleurs.et d’autres questions sont venues s’ajouter en cours de lectures…
 
Finalement, un avis en demi teinte pour cette lecture… car cettedernière en fut agréable, mais malgré tout, l’histoire m’a laissée un peuperplexe par sa simplicité, c’est difficile à expliqué…
Enfin, si, cela s’explique sans doute par mon état d’espritactuel…
Je vousen conseille cependant la lecture, car je suis certaine que si vous aimez leshistoires « de tous les jours », vous allez adorer…
Livre lu en Service Presse en collaboration avec Livraddict et les Editions Robert Laffont
Publicités

2 réflexions au sujet de « [✎] En finit-on jamais d’aimer ceux que l’on aime »

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s