[✿] Challenge Lire en thème – bilan #2

Bonjour les petits loups…

Que le temps passe vite, voici déjà la fin du second mois du challenge de terminé ! L’heure est au bilan…

Je suis contente de voir que le thème vous a inspiré, et que vos lectures ont été diverses et variées…

Par exemple, Thib a commencé par Elie et l’apocalypse, tome 1 : les trois sages (Livre 1/2) de Elen Brig Koridwen…

Son avis est un peu en demi-teinte, mais selon lui, le livre est malgré tout à découvrir… (Deux très bons livres, ce début d’Élie et l’apocalypse commence très bien. Je me suis un peu perdu dans les personnages… mais rien de très méchant. J’ai par contre beaucoup aimé la plume de l’auteur ! Un livre que je vous conseille, avec aucune faute pour une jeune maison d’édition.)

Le 21 décembre 2012, dernier jour du calendrier divinatoire maya, débute la fin des Temps annoncée par les Écritures : un oracle prédit l’avènement d’un « Messie universel » féminin.
En 2025, la prédiction s’accomplit. Traquée par des terroristes, Élisabeth fuit Paris sous la protection de théologiens dissidents et d’experts en paranormal qui vont la préparer à son destin.
Dans un monde écartelé entre ultratechnologie et essor des sciences occultes, entre saccage écologique et dictature de la pensée unique, comment mener à bien une mission qui la dépasse ?
Aidée d’un jeune marginal et de geeksaméricains, Élie devra avant tout se découvrir elle-même…

Liyah, quant à elle, a commencé le challenge avec un album pour enfants au thème assez particulier pour cette tranche d’âge: Tian An Men 1989 de Cécile Geiger. (« Cet album est très fort. Il parle d’un fait marquant de l’histoire. Une histoire peut être assez méconnue pour nos jeunes, et qui trouveront donc un grand intérêt à ce livre. […] Malgré le sujet difficile aborder, c’est un album tout en finesse et en pudeur, mais qui reste tout de même très froid.« )

Tian an men, il y a dix ans. En 1989. Des milliers de jeunes croyaient à la démocratie. On leur a envoyé des soldats pour toute réponse…
Tian an men . Une grande place à Pékin, en Chine. Souillée par un massacre dont il faut se souvenir.

Elle a également lu le livre 1001 choses à trouver en vacances de Hazel Maskell… ce titre a quelque peu aiguisé ma curiosité 🙂 J’adore les petits livres dans la lignée des « où est Charlie », et je ne suis pas la seule 🙂 (« Vos enfants vont sûrement adorer ce livre, ils vont développer leur faculté d’observation et de concentration tout en s’amusant. Je pense, en plus, que vous serez content de les occuper de cette manière lors de trajets long en voiture, en train, en avion, ou lors de pique-nique, o de sorties ou l’attente pourrait être longue.« )

Ce livre d’images grouille de choses à trouver et à compter. Cherche des étoiles de mer sur un récif de corail, des bonshommes de neige lors d’un séjour au ski et des lionceaux au cours d’un safari. Du voyage en avion à la boutique de souvenirs, un livre pour s’amuser.

Morgane, quant à elle, nous parle du livre Vingt-Quatre Heures d’une femme sensible, de Constance de Salm. Il s’agit d’un roman épistolaire, qu’elle a réellement adoré… (« N’étant pas du tout du genre à lire les « classiques » de la littérature, je me suis plongé dans ce livre avec beaucoup de préjugés. Mais ceux ci se sont très vite envolés ! On a droit ici à la souffrance d’une femme, qui fait partager cette souffrance à cet homme qu’elle convoitise. »)

Confrontée à l’image obsédante de son amant disparaissant dans la calèche d’une autre beauté au sortir de l’opéra, notre héroïne tente de comprendre et de calmer les mille émotions qui l’assaillent. Au cours d’une nuit d’insomnie et d’une journée perdue à guetter un signe de celui qui -semble-t-il- vient de la trahir, elle ne trouve d’autre consolation que de lui écrire. Quarante-quatre lettres pour dire vingt-quatre heures de fièvre, de doutes et de désespoir.

Très motivée pour ce challenge, Morgane a également lu Sept jours pour une éternité..  de Marc Levy.     ( » Ce n’est pas forcément un coup de coeur mais c’était une excellente lecture. « )

Il a le charme du diable
Elle a la force des anges…
 Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancé un ultime défi…
Ils envoient en mission leurs deux meilleurs  agents… Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp, décidant ainsi que du Bien ou du Mal gouvernera les hommes…
En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu, sauf une chose…
Que l’ange et le démon se rencontreraient…

Rhi-Peann, quant à elle, a plutôt exploré le côté obscure de la force 🙂 En effet, elle s’est attaquée à Vampire Story, Tome 1 : 13 balles dans la peau. de David Wellington.Je dois avouer qu’elle m’a bien fait rire, en précisant que le livre prend la poussière dans les toilettes depuis un temps…:) (« Dommage que le scénario soit noyé dans le désir brut de décrire des scènes de baston. Parce qu’il y en a un, et qu’il aurait vraiment mérité d’être creusé. J’y ai même vu un petit brin de Dracula (une similitude de destin et d’ailleurs, un nom aux sonorités évocatrices… je n’en dis pas plus) Toutefois, l’auteur s’est gardé quelques pistes pour la suite… »)

Selon les rapports officiels, tous les vampires sont morts. Un agent fédéral nommé Arkeley a trucidé le dernier dans les années 1980 à l’issue d’un combat qui a failli lui coûter la vie. Pourtant, lorsque Laura Caxton, de la police d’État, appelle des renforts en pleine nuit à la suite d’un contrôle de routine qui a mal tourné, le FBI décide de tirer Arkeley de sa retraite. Il est en effet le seul à savoir qu’un vampire a survécu: une femme, qui croupit dans un asile abandonné. Elle est conservée dans un état de faiblesse permanent, mais Arkeley la soupçonne de manigancer le retour en force des damnés. Lui aussi attend ce moment pour en finir une fois pour toutes. Et comme Caxton va vite s’en rendre compte, ils n’affrontent pas des créatures d’opérette, mais de véritables machines à tuer.

Le thème de ce mois ci fut l’occasion pour plusieurs d’entre vous de lire la saga des chroniques des enchanteurs…Même si je ne les ai pas encore lus, j’aime particulièrement le côté épuré et lumineux à la fois des couvertures de cette saga… Je les trouve vraiment belles.

Lulai a, pour sa part, lu le second tome, à savoir 17 lunesde Kami Garcia & Margaret Stohl… (« On retrouve également de nombreux personnages du tome 1 et ceux -ci vont vous réserver de nombreuses surprises, on se rend compte que le monde fantastique entoure la ville beaucoup plus qu’il n’y paraît.
Au final c’est lecture agréable mais pas un coup de coeur pour moi cependant je lirais la suite avec plaisir car j’ai hâte de voir l’évolution de certains évènement et la fin nous promet une belle suite. « )

Attention, risque de spoiler dans le résumé et sa chronique si vous n’avez pas lu les précédents…

Ethan Wate pensait à Gatlin, la petite ville du Sud qu’il a toujours considérée comme sa maison, comme un endroit où rien ne pouvait jamais changer. Puis, il a rencontré une nouvelle arrivante mystérieuse, Lena Duchannes qui a révélé un monde secret caché en plein jour depuis des lustres. Un Gatlin qui abritait des secrets anciens sous ses chênes couverts de mousse et ses trottoirs craquelés. Un Gatlin où une malédiction a marqué la famille de Lena avec des êtres surnaturels puissants pour des générations. Et maintenant qu’Ethan a ouvert les yeux sur la facette sombre de Gatlin, il n’y a pas de marche arrière possible.

Ayma, quant à elle, nous emmène à la découverte du troisième tome,  18 Lunes de Margareth Stohl et Kami Garci. (« Le style est toujours aussi agréable et j’aime toujours autant avoir le point de vue d’un narrateur masculin, ce qui est quand même rare dans le domaine du fantastique depuis Harry Potter. Comme je le disais, l’action est omniprésente et le livre se lit très vite toujours avec cette plume imagée et efficace, jamais lourde, allant à l’essentiel.« )

Attention, risque de spoiler dans le résumé et sa chronique si vous n’avez pas lu les précédents…

Lena est finalement revenue, de la Grande barrière, Ethan aussi, Ridley plus mortelle, tu meurs et elle en crève, Link en quart d’incube et Macon bien vivant ! Sauf que dans leur bourgade sudiste rien ne va plus et on comprend aisément que l’ordre des choses a été bousculé alors l’été traîne en longueur, même à la rentrée, en septembre, le thermomètre affiche 37 degrés. De drôles de criquets animent la ville de leurs bruits d’insectes incessant. Rien n’est plus vraiment ordinaire et il va falloir que les choses s’arrangent car même les Enchanteurs ont des perturbations dans leurs pouvoirs. Ethan lui-même se trouve bizarre, il oublie des choses, perd le goût pour la si bonne cuisine d’Amma…seule Lena provoque en lui les mêmes sentiments dévastateurs et l’un comme l’autre sont plus amoureux que jamais. Pourtant, Gatlin va subir des désordres et Sarafine n’est pas loin…s’il n’y avait qu’elle !

Une autre auteur qui était intéressante pour ce thème, c’est Agatha Christie… en effet, nombre de ses romans ont un chiffre ou un nombre dans leur titre… Dix petits nègres, cinq petits cochons, dix brèves rencontres, les quatre, les sept cadrans, …

Et c’est le livre Le train de 16h50 que Lucille a décidé de nous présenter… Je dois avouer qu’elle réussi à me tenter pour cette lecture, car les histoires de cadavres qui disparaissent, j’aime ça… et puis, le fait que Lucille ait aimé sa lecture n’y est pas pour rien non plus 🙂 (« Le meurtrier se cache-t-il parmi eux ? D’abord, est-ce que la famille Crakenthorpe a un lien avec le meurtre ? Mystère… Lucy va faire des découvertes, on va imaginer différents coupables. Agatha Christie va nous mener par le bout du nez pour conclure sur une fin surprenante ! Une excellente enquête, encore une fois ! « )

Roulant dans la même direction et presque à vitesse égale, deux trains semblent faire la course. Mrs McGillicudy aperçoit alors, dans un des compartiments d’en face, un homme en train d’étrangler une femme ! Mais le train de Mrs McGillicudy ralentit, et la vision disparaît dans la nuit…

Erine aussi s’est laissée tenter par la reine du crime … mais avec le titre Un, deux, trois…où l’on retrouve cette fois Hercule Poirot.

(« Outre ses points forts, j’ai aimé la forte touche d’humour dans ce roman, je pense n’avoir jamais autant souri voire ri devant un de ses romans policiers. Poirot est en forme une fois guéri et c’est visible. J’ai aussi affectionné la mise en scène des chapitres avec le lien entre les chiffres et une comptine au début du livre (clin d’oeil à Dix Petits Nègres). Des rappels à la chansonnette sont fait dans le récit et je trouve grandiose d’avoir réussi à organiser une enquête autour de ce texte. »)

Poirot se remet à peine d’une visite chez son dentiste, Henry Morley, lorsqu’il apprend que ce dernier vient de se suicider. Peu à peu, ce sont plusieurs clients du docteur qui sont retrouvés morts dans d’étranges circonstances…Simple coïncidence? Ou sombre machination? Aidé de l’inspecteur Japp, Poirot ne s’attend certainement pas à ce qui va suivre!

Heavy, quant à lui, nous parle du livre Les 7 royaumes : Tome 1 : Le roi Démon de Cinda Williams Chima… La couverture épurée est très belle, vous ne trouvez pas?

Ce qu’il a pensé de sa lecture? bien qu’il ait connu un début difficile, il est finalement enchanté de sa lecture… (« En parlant des royaumes, ici, on se retrouve dans un monde qui ressemble énormément avec le notre, bien sûr dans un contexte médiéval et surtout avec une grosse pincée de magie, l’auteur, nous fait de bonnes descriptions des personnages et lieux, sans se lancer dans une encyclopédie complète non plus. « )

Le jour où Han tombe sur des sorciers qui ont mis le feu à la montagne sacrée, il ne soupçonne pas que l’amulette qu’il leur confisque, a appartenue au Roi Démon. Raisa mène quant à elle une autre bataille: sa mère, la reine, veut la marier. Eprise de liberté, la jeune princesse a d’autres ambitions. La rencontre avec Han, éveillera les forces qui ont mis en péril les Sept Royaumes à l’époque du Roi Démon.

Bernadette s’est laissée tenter par une lecture d’un tout autre genre: le livre de Haruki Murakami, 1Q84, Livre 1 Avril Juin,

Cette lecture lui a d’ailleurs beaucoup plu, et elle a hâte de lire le second tome… (« Voici un roman intriguant. Dès les premières pages, on se laisse séduire par le style de l’auteur et par les deux personnages principaux, Aomamé et Tengo. Deux histoires en apparence parallèles mais, qui sait, qui vont peut être se croiser …« )

Au Japon, en 1984.
C’est l’histoire de deux mondes, celui réel de 1984 et un monde parallèle tout aussi vivant, celui de 1Q84. Deux mondes imbriqués dans lesquels évoluent, en alternance, Aomamé et Tengo, 29 ans tous deux, qui ont fréquenté la même école lorsqu’ils avaient dix ans. A l’époque, les autres enfants se moquaient d’Aomamé à cause de son prénom, « Haricot de soja », et de l’appartenance de ses parents à la nouvelle religion des Témoins. Un jour, Tengo l’a défendue et Aomamé lui a serré la main. Un pacte secret conclu entre deux enfants, le signe d’un amour pur dont ils auront toujours la nostalgie.
En 1984, chacun mène sa vie, ses amours, ses activités.
Tueuse professionnelle, Aomamé se croit investie d’une mission : exécuter les hommes qui ont fait violence aux femmes. Aomamé a aussi une particularité : la faculté innée de retenir quantité de faits, d’événements, de dates en rapport avec l’Histoire.
Tengo est un génie des maths, apprenti-écrivain et nègre pour un éditeur qui lui demande de réécrire l’autobiographie d’une jeune fille qui a échappé à la secte des Précurseurs. Il est aussi régulièrement pris de malaises lors desquels il revoit une scène dont il a été témoin à l’âge d’un an et demi.
Les deux jeunes gens sont destinés à se retrouver mais où ? Quand ? En 1984 ? Dans 1Q84 ? Dans cette vie ? Dans la mort ?

Rhi-Peann, décidément très motivée par ce thème, a également lu Les Cinq Rubans d’Or, de Jack Vance.

(« Pour ma part, j’ai passé un excellent moment en compagnie de Fay et Paddy. Un moment court, en quasi huis clos car les autres personnages, les personnages très secondaires, sont à peine esquissés. Ici, Jack Vance se concentre sur les éléments essentiels. Les lignes de forces déploient toute leur puissance. Une œuvre au charme brut qui a secoué mes schémas esthétiques, et qui m’a permis de comprendre certains fondamentaux du genre.« )

Je creuse comme un fou, des siècles durant, pour entrer dans l’endroit le mieux gardé des Univers et deux minutes après mon arrivée je fais tout sauter. On m’arrête, on me condamne a mort : normal. Je me retrouve enchaîné à la surface d’un asteroïde de la forme de votre pied et à peine plus grand, je débranche une toute petite prise de rien du tout, et vous voyez le résultat : les cinq Fils de Langtry, qui règnent sur les Univers, morts. Il ne m’arrive que des ennuis. Tout ça parce que je voulais mettre la main sur le secret de l’ultrapropulsion. Evidemment, tout ce qui grouille, parle et respire dans le cosmos se lance à ma poursuite. Et moi, qu’est-ce que je fais ? Je prends la fuite avec une espèce d’agent secret femelle au postérieur osseux. Même pas belle. Comment vouliez-vous que je ne me retrouve pas dans le Grand Horripilateur ? Ah là là, j’aurais jamais du quitter l’Irlande…

Marinette, pour ce mois-ci, a lu Quatre filles et un jean, tome 5 : Quatre filles et un jean pour toujours de Ann BRASHARES.J’avais tenté le coup avec le premier tome, pour ma part, mais il avait été assez décevant…

Mais je suis ravie de voir que pour Marinette, la lecture de cette saga n’est que du bonheur, puisque ce tome est pour elle un véritable coup de coeur. (« L’auteure parle, dans ce livre, des grandes questions de la vie (l’amitié, la tragédie, la maternité, l’amour …) […] Et surtout, que j’ai eu les larmes aux yeux pendant pratiquement toute ma lecture.« ) Je dois avouer que j’ai presque envie de donner une seconde chance à cette saga 🙂

Tibby, Lena, Carmen et Bridget ont grandi. La vie les a éloignées.
Et, au delà de la carrière professionnelle et de leur vie amoureuse, chacune sait que quelque chose leur manque … La proximité qu’elles ont toujours connue jusqu’ici.
Un beau jour, enfin, Tibby, qui vit en Australie leur envoie des billets d’avions pour organiser des retrouvailles en Grèce !
Aucune des quatre amies ne se doute à quel point leur vie en sera bouleversée, à jamais …

Isa1977, par contre, a craqué pour le livre 7 ans après, de Guillaume Musso…

Malgré une petite déception, ou plutôt, une impression de déjà vu mieux »,elle nous conseille cette lecture… (« Autant vous le dire tout de suite, même si j’ai passé un bon moment avec « 7 ans après… », je trouve que Guillaume Musso a déjà fait mieux. J’ai eu cette impression qu’il manquait quelque chose par rapport à ses autres romans. J’aurais aimé que les personnages des deux enfants soient un peu plus développés.« )

Artiste bohème au tempérament de feu, Nikki fait irruption dans la vie sage et bien rangée de Sebastian.
Tout les oppose, mais ils s’aiment passionnément. Bientôt, ils se marient et donnent naissance à des jumeaux : Camille et Jeremy. Pourtant, le mariage tourne court: reproches, tromperies,  mépris; la haine remplace peu à peur l’amour. Au terme d’une divorce orageux, chacun obtient la garde d’un des enfants: Sebastian éduque sa fille avec une grande rigueur alors que Nikki pardonne facilement à son fils ses écarts de conduite.
Les années passent. Chacun a refait sa vie, très loin de l’autre. Jusqu’au jour où Jeremy disparaît mystérieusement. Fuge? Kidnapping? Pour sauver ce qu’elle a de plus cher, Nikki n’a d’autres choix que de se tourner vers son ex-mari qu’elle n’a pas revu depuis sept ans.
Contraints d’unir leurs forces, Nikki et Sebastian s’engagent alors dans une course-poursuite, retrouvant une intimité qu’ils croyaient perdue à jamais.
Des rues de Paris au coeur de la jungle amazonienne. Un thriller implacable brillamment construit. Un couple inoubliable pris dans un engrenage infernal.

Pour ma part, j’ai eu plaisir, dans le cadre de ce challenge et de ce thème, à retrouver Théodore et ses 13 fantômes pour deux aventures…toujours sous la plume agréable de Claude Carré.

Cette fois ci, on a retrouvé Servâne, la fantômesse qui prédit les catastrophe (« Je dois avouer que j’ai toujours un petit pincement au cœur quand Théodore parvient à “caser” un de ses fantômes, c’est un peu comme un ami qui s’en va, et je ne peux m’empêcher de me dire qu’à la fin, il va se sentir rudement seul…« ) et Pacôme, le fantôme qui adore les câlins… (« Dans un style toujours aussi agréable à lire, et des illustrations toujours aussi superbes, Claude Carré nous embarque dans une nouvelle aventure de Théodore et ses fantômes… C’est frais, divertissant, attendrissant. ») Autant vous dire que je suis toujours sous le charme de ces livres, et je vous les conseille vivement, que vous ayez des enfants, ou juste gardé une âme d’enfant.

Il est temps de trouver une solution pour Servâne, toujours en avance sur son temps ! En effet, ses prédictions souvent vraies, sont aussi très floues, et pas toujours facile à interpréter. Elle se sent en décalage avec Théodore et ses dix autres fantômes. Pourtant, grâce à l’une de ses prémonitions, Théo va avoir l’occasion d’être un héros en évitant un accident… juste à temps ! Mais ses copains commencent à trouver son attitude très bizarre. Doit-il préserver le secret de l’existence de ses 11 fantômes ?
***
De tous les fantômes de Théo, Pacôme est de loin le plus affectueux, mais aussi le plus collant. Sans arrêt, il voudrait qu’on lui fasse des bisous. Or les autres n’ont pas toujours le temps, et Pacôme en souffre ! Aussi, lorsqu’il disparaît soudain, Théodore s’interroge. Est-il parti de son plein gré ou a-t-il été enlevé ? Théo, aidé des ses plus proches amis, et de ses neuf fantômes restants, va tout mettre en œuvre pour le retrouver…


Céline, quant à elle, a lu un livre que j’avais beaucoup aimé, … Il s’agit de Treize raisons, de Jay ASHER… Je l’avais trouvé très touchant, mais il n’en a pas été de même pour Céline, qui reste malgré tout mitigée sur sa lecture…(« Je reste tout de même mitigée car il y a plusieurs choses qui m’ont plu dans ce livre : le principe d’envoi de cassettes aux personnes qu’Hannah jugeait responsables de son acte, et cette espèce de « chasse au trésor » consistant pour ces personnes à se rendre aux endroits clés de la vie d’Hannah, marqués d’une étoile rouge sur la carte fournie avec les cassettes. J’ai aimé également le système de narration à 2 voix, et le personnage de Clay, que j’ai largement préféré à celui d’Hannah ! « )

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, il écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis, il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer.

Un livre qui a eu beaucoup de succès pour ce challenge, c’est Azami, le coeur en deux, de Marc Cantin et Isabel.

Liyah l’a beaucoup aimé (« L’histoire ne s’arrête pas seulement à cette histoire d’amitié quasi inimaginable. On y aborde également les thèmes de la famille, de l’adolescence, de l’amour, … Bref des thèmes qui touchent tous les jeunes adolescents de la planète. Des thèmes universels.« ) et il en est de même pour moi… ce livre est un véritable coup de coeur pour moi… (« Il pousse vraiment le lecteur à la réflexion, je pense qu’on ne peut pas sortir de cette lecture en fermant le livre et se disant simplement “je passe au suivant”, sans laisser une trace dans l’esprit pour plus tard ou pour tout de suite, mais pour s’interroger sur cette notion de différence, d’acceptation, d’adaptation et de difficultés relationnelles.« )

Thib aussi a lu ce roman, et l’a beaucoup aimé… (« Azami, un nom magnifique pour un livre sur le choc des cultures. Entre la culture japonaise et la culture française, la jeune japonaise va devoir faire un choix ! Un choix qui bouleversera sa vie. Ce roman est émouvant, qui nous fait voyager de Kaïdo à Paris. Un livre à lire, à découvrir, à dévorer…« )

Azami, une jeune Japonaise de 14 ans, qui vit avec sa grand-mère un peu sorcière, a plein de projets en tête. Mais voici que son père, qu’elle ne voit que très rarement, lui propose un voyage en France chez des amis franco-japonais !
Pour Azami, c’est le choc des cultures. Les cheveux verts de Myo, la fille des amis de son père, forment un drôle de contraste avec ses habits d’enfant sage. Et les sortilèges de sa grand-mère sont une bien piètre protection contre les « pièges » de la vie française ! Comble de malchance, voici qu’Azami tombe amoureuse du petit ami de Myo…

Et pour finir en beauté, on termine avec un coup de coeur de Thib, décidément très inspiré par le thème… 🙂

Il a lu le livre CHERUB 1 : 100 jours en enfer, de Robert Muchamore…

(« Un très bon roman, de l’action, de l’aventure, une première mission et bien plus… De très bon personnages, une aventure à suivre avec James. Le style de l’auteur est simple mais nous fait ressentir beaucoup d’émotions. Un vrai COUP DE COEUR, j’ai adoré ! A lire absolument, à lire en attendant de lire la suite !« )

James, placé dans un orphelinat sordide à la mort de sa mère, ne tarde pas à tomber dans la délinquance. Il est alors recruté par CHERUB et va suivre un éprouvant programme d’entraînement avant de se voir confier sa première mission d’agent secret. Sera t-il capable de résister 100 jours ? 100 jours en enfer…

Ils ont lu aussi:

Nathan: Deux filles sur le toit
Géraldine: Les trois vie de Margareta

 

Comme vous le voyez, encore une belle palette de lectures! et quelle variété de titres, c’est impressionnant…

Merci à tous pour votre participation, pour vos superbes chroniques, et les tentations que vous nous faites, du coup 🙂 Ma wishlist (et je l’espère la vôtre) a du soucis à se faire…

D’ici demain, je vous mettrai l’article pour l’annonce du thème pour le mois prochain (du 15 juillet au 15 août)…

bisous les petits loups…

Publicités

25 réflexions au sujet de « [✿] Challenge Lire en thème – bilan #2 »

  1. leschroniquesdethib

    Un bon bilan, si tu veux rajouter mes deux chroniques : celle sur AZAMI et l’autre sur 100 JOURS EN ENFER… 🙂
    -http://leschroniquesdethib.wordpress.com/2012/07/12/chroniquecherub-1-100-jours-en-enfer-de-robert-muchamore/
    -http://leschroniquesdethib.wordpress.com/2012/07/11/chroniqueazami-le-cur-en-deux-de-marc-cantin-et-isabel/

    Merci pour ce challenge 😉

    Répondre
      1. leschroniquesdethib

        Oh 😉 Merci, j’ai pas eu le temps de les poster avant ici 😉
        Bonne journée et encore MERCI 😉

  2. Rhi-Peann

    Et bien, en effet nous avons été prolixes en lectures ce mois ci !!! Superbe bilan et de bien nombreuses idées lecture en perspective… Ma PAL vous hait tous, mais moi, j’adoooore ^^

    Répondre
  3. tortue

    Je susi en train de lire « 7 ans après » de Guillaume Musso…j’aime beaucoup son écriture c’est vrai qu’il n’est pas comme les précédents,j’en dirai plus à la fin
    Belle journée,bisous

    Répondre
  4. Marinette

    Merci beaucoup pour cette super récap !
    (ça doit être un sacré boulot ^^)

    Je vais aller voir les chroniques des autres participants
    Et oui, perso, je pense que ma wish list va augmenter ^^

    Répondre
    1. hylyirio Auteur de l’article

      🙂 ouiii mais c’est gai à faire, car plein de découvertes… (je dois juste essayer de le faire au fur et à mesure, et pas juste le jour 😀 )

      bisous

      Répondre
  5. Ayma

    Je le redis, c’est un travail de folie que tu accomplis là, je ne peux que te tirer mon chapeau et te remercier pour toutes les découvertes !

    Gros bizoo ma Cathy *-*

    Répondre
    1. hylyirio Auteur de l’article

      il n’y a pas de soucis, ça arrive 🙂 (si tu savais tout ce que j’oublie, en ce moment)

      🙂 hihi, contente de tenter avec mes tits fantômes adorables 🙂

      Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s