[✎] La blonde en béton

Titre: La blonde en béton
Auteur: Michael CONNELLY

Genre: Thriller

Maison d’édition: Points
Année d’édition: 2012

Nombre de pages: 463 pages
Prix: 7,90 €

    L’inspecteur Harry Bosch en est persuadé : Church, l’homme qu’il a abattu quatre ans plus tôt était bien le Dollmaker, le tueur en série de blondes qu’il maquillait après les avoir assassinées. Le procès intenté par la veuve de Church échoue et l’inspecteur est réhabilité. Tout semble être terminé lorsqu’Harry reçoit une lettre qui semble une parfaite imitation des messages du Dollmaker. Et on retrouve une blonde sous la plaque de béton d’un immeuble de Los Angeles. Le tueur aurait-il fait un disciple ou Harry Bosch a-t-il abattu un innocent ? L’inspecteur doit résoudre cette énigme le plus vite possible et pas seulement pour prouver qu’il a raison !

  La maison de Silverlake était plongée dans l’obscurité, ses fenêtres aussi éteintes que les yeux d’un mort. C’était une vieille construction « California Craftsman », avec une véranda vitrée et deux lucarnes encastrées dans la longue descente du toit. Mais aucune lumière ne brillait derrière les vitres, pas même au-dessus de la porte d’entrée. En revanche, la bâtisse projetait autour d’elle une obscurité inquiétante que même la lueur du lampadaire dans la rue ne parvenait pas à percer. Un homme pouvait fort bien se trouver dans la véranda sans qu’il soit possible de le voir, et ça, Bosch le savait.
– Vous êtes sûre que c’est ici ? demanda-t-il.
– C’est pas cette maison, répondit-elle. C’est derrière. Le garage.

  J’avais repéré ce livre dans les partenariats proposés sur LA,  et je m’étais dit que bien qu’ayant super envie de me remettre aux  thrillers (ce que je fais avec plaisir, d’ailleurs), je n’en avais jamais lu de cet auteur qui pourtant, a l’air d’être un incontournable dans le genre…

Le style de l’auteur est très percutant… Il ne mâche pas ses mots, et arrive à merveille à nous faire passer son ressenti, quel qu’il soit.
Les faits et évènements sont également savamment utilisés pour laisser le lecteur dans le doute, dans l’ignorance totale du dénouement jusqu’à la fin…

 

L’histoire et le thème de l’histoire sont très ben exploités. On assiste à une véritable guerre judiciaire, un débat  cinglant sur la justice américaine et les défauts qu’elle peut avoir… Et au milieu de cette ambiance assez orageuse, les doutes se font violence, le passé va resurgir mine de rien, et les rebondissements vont bon train… Moi qui adore tout ce qui touche à l’envers du décor de la justice, je peux vous dire que c’est un vrai régal.

La tension est présente du début à la fin, ce qui fait qu’on est vraiment pris dans une spirale infernale dont on n’arrive pas à sortir avant la dernière page. On est pris au piège du livre, et c’est ce qui fait la richesse du roman.

Au-delà de la vision assez coriace du milieu judiciaire, on peut aussi appréhender les vices et défauts de la grande ville, et ce qui en découle de plein fouet ou par effet domino. On y aborde la violence (gratuite parfois), la pauvreté accrue, les vengeances et le pouvoir de l’argent. Je dois reconnaître que cet aspect est vraiment bien travaillé également…

 

Point de vue personnagesJ’ai trouvé qu’on en apprenait moins sur l’inspecteur Harry Bosh que je n’aurais aimé, mais par contre, comme ce livre s’inscrit dans une série policière, je me dis que cette impression m’est amenée par le fait qu’on a certainement eu l’occasion d’en apprendre plus sur lui dans les autres ouvrages ayant précédé  celui-ci… (euh, je suis claire, là?) Disons que les choses que l’on apprend sur lui sont certainement dans la continuité de ce que l’on aurait appris dans les deux autres tomes qui précèdent, mais sans les avoir lus, on est un peu largués parfois, il faut le reconnaître.

On le sent malgré tout très tourmenté, très esseulé également… à la limite, ça me fait presque de la peine pour lui.

– Je vais te confier un secret , Harry…Sur cette terre , personne n’est ce qu’il prétend etre . Personne . Des qu’on se retrouve seul chez soi , derriere la porte fermée et vérrouillée…Et , quoi qu’on en pense , personne ne connait personne . Dans le meilleur des cas , on peut seulement esperer se connaitre soi-meme . Et parfois , quand on y parvient , quand on découvre sa vraie nature, on est obligé de détourner le regard…

En dehors de ça, les personnages sont bien imaginés, bien travaillés, ils ont un charisme et une identité forte qui leur donnent toute leur importance. Ils ne sont pas là par hasard, et certainement pas pour faire tapisserie.

 

Que ce soit à tous point de vue, la cohérence se tient, l’histoire suit son fil de manière soutenue et agréablement  surprenante pour le lecteur

  Même si ce n’est certainement pas LE thriller de l’année, ce livre est un très bon représentant du genre…

Il m’a vraiment encouragée à tenter d’autres livres de cet auteur !

Aux fans de thrillers qui aiment les intriguent bien ficelées… A celles et ceux qui accordent plus d’importance à  l’histoire qu’aux personnages en eux-mêmes.

Mais par contre,  je vous conseille vraiment d’avoir lu les autres de la série « Bosch » pour ne pas vous retrouver, comme moi, avec un sentiment d’inachevé point de vue des personnages.

Ce livre s’inscrit dans le cadre du Dark Challenge, organisé sur le forum Dark Ambiance. Comme c’est le premier livre que je lis de cet auteur, ça me fait 5 points 🙂

        

Publicités

7 réflexions au sujet de « [✎] La blonde en béton »

  1. isa1977

    Haaa je sens que je vais me laisser tenter par cet auteur 🙂 Ta jolie chronique m’en donne plus qu’envie 🙂
    J’adore les thrillers où on peut ressentir une tension du début à la fin 🙂

    Bisous ma belle ❤

    Répondre
  2. Ping : ✰ Suivi de lecture 2012 | Lire sous la Lune…

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s