[✎] Les pays

Titre: Les pays
Auteur: Marie-Hélène Lafon

Genre: Contemporaine

Maison d’édition: Buchet/Chastel
Année d’édition: 2012

Nombre de pages: 208 pages
Prix: 15,00 €

Fille de paysans, Claire monte à Paris pour étudier. Elle n’oublie rien du monde premier et apprend la ville où elle fera sa vie.
Les pays raconte ces années de passage.

J’ai découvert ce livre dans le cadre de l’opération « On vous lit tout« , organisé par Libfly et le « Furet du Nord ». Pour rappel, le but de l’opération est de permettre à des blogueurs de découvrir, en avant première, des livres de la rentrée littéraire de 2012…

Le premier titre lu avait été une déception, et j’espérais franchement avoir plus de chance avec le second… Ce ne fut malheureusement pas le cas 😦

Dès les premières pages, quelque chose m’a interpellé dans le style de l’auteur: elle est adepte des phrases très longues. Personnellement, c’est quelque chose qui m’a fortement dérangée pour ma lecture. Les phrases interminables, dont on ne voit pas le bout, c’est très désagréable. Cela casse aussi le rythme de lecture, car certaines phrases doivent être relues deux ou trois fois pour bien comprendre toutes les infos qui y sont.

De plus, un « mauvais » usage de la ponctuation rend cette lecture encore plus compliquée et désagréable.

« Toujours, il fallait suivre la cadence, rester dans la course; à la banque, au Crédit, ils disaient qu’il fallait avoir un taux d’investissement proportionnel, on ne comprenait pas exactement à quoi le taux d’investissement devait être proportionnel; il devait s’arranger de ça et du reste. Or; et le père, les mains immobiles le buste raide, d’expliquer ce que Suzanne savait déjà mais ne se lassait pas d’entendre et de ruminer; or, très vite on l’avait senti, et comment faire, comment s’arrêter, quand on est lancé, à fond, très vite, on avait à peine trente ans, on l’avait senti, donc, et su que l’on ne pourrait plus vivre comme avaient vécus les parents et les parents des parents et tant d’autres avant eux; le vent des ville soufflait, le monde était vaste autour et se mettait à exister, dans la télévision dans le journal mais aussi dans les papiers de la banque, et les règlements les normes les primes les charges, on finissait, on était les derniers. »

La contrepartie positive aux longues phrases (il en faut bien une), c’est qu’il y a beaucoup de descriptions, ce qui fait qu’on peut aisément se représenter les scènes, comme si elles se déroulaient sous nos yeux.

Le livre est écrit à la troisième personne du singulier… Quand on lit un livre qui s’apparente à l’histoire d’une vie, je m’attendais plutôt à quelque chose à la première personne qui aurait accroché le lecteur, donné un poids plus réaliste au récit… puis là, non… De même, le vocabulaire est recherché, pas trop simpliste… cela contraste un peu avec un récit de vie.

Les « personnes » rencontréesil y en a eu trop pour pouvoir s’attacher à l’une d’entre elles, et parfois, elles semblaient sorties de nulle part…

L’histoire en elle-même m’a semblé très plate, morne, sans action du tout. Ce qui, combiné aux choses sus-citées, m’a rendu la lecture très longue, pénible, et pas du tout motivante. Mais je tenais quand même à aller au bout… je ne vous cache pas que ce fut difficile.

Bref, vous l’aurez compris, je n’ai accroché à rien… ni au style, ni à l’histoire, ni aux personnages… un coup dans l’eau, cela arrive.

Je remercie néanmoins les organisateurs de l’évènement, car c’est une expérience très chouette, et j’espère pouvoir y reparticiper avec grand plaisir l’an prochain.

  

Publicités

9 réflexions au sujet de « [✎] Les pays »

  1. Ping : Mes dernières chroniques | Lire sous la Lune…

  2. Ayma

    Ben je vais rejoindre Sophynette, c’est illisible quoi :/ et pompeux je trouve 😦

    Tu vois je regrette pas de ne pas avoir participé ^^

    Je croise les doigts pour le prochain 😉 Bizoo

    Répondre
  3. Sara

    Je crois que l’on peut reprocher beaucoup de choses à ce livre mais sûrement pas l’absence de style. Après, je reconnais qu’il est particulier et j’ai – comme toi- moyennement accroché…Je n’ai pas été emballée du tout: comme toi, j’ai trouvé ça plat, morne…Il y a un petit style, mais c’est tout. Une déception en somme…

    Répondre
  4. Ping : ✰ Suivi de lecture 2012 | Lire sous la Lune…

  5. cyruliszin

    alors là, on vient de me l’offrir, je n’ai plus envie de le lire et pourtant, il faudra bien que je donne mes commentaires au donateur. Merci je sais à quoi m’en tenir.
    bonne semaine avec de meilleures lectures

    Répondre
    1. hylyirio Auteur de l’article

      😦 arf je ne voulais pas casser ton entrain pour le lire…
      maintenant, c’est un ressenti personnel, et cela ne veut absolument pas dire qu’il ne plaira pas à d’autres…
      bisous

      Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s