[✎] Les Anges De Verre (Erica Spindler)

Titre: Les Anges De Verre
Auteur: Erica Spindler

Genre: Thriller

Maison d’édition: Harlequin Mosaïc
Année d’édition: 2012

Nombre de pages: 443 pages
Prix: 18,90 €

A la Nouvelle-Orléans, les vitraux restaurés par Mira Gallier, veuve depuis l’ouragan Katrina qui a emporté son mari, ont été couverts d’étranges inscriptions apocalyptiques. Une série de meurtres est perpétrée dans son entourage, la faisant douter de ses facultés mentales. Elle devient l’un des principaux suspects, à l’instar de Connor Scott, le meilleur ami de son mari défunt, et son seul soutien…

Mardi 9 août 2011, 1 h 48

La Nouvelle-Orléans, Louisiane

Il était seul depuis si longtemps… Présent parmi les vivants sans en être.

Jusqu’à maintenant. Car Marie, enfin, lui était revenue. Ils avaient été unis, par le passé, puis séparés. A la fois par la volonté de son père et sous la pression d’un monde meurtri et perverti. Mais ces épreuves appartenaient au passé. Marie était de nouveau à sa portée et, cette fois, il ferait le nécessaire pour la garder.

Le processus était à présent en cours.

Il gravit l’escalier qui menait à la chambre de sa grand-mère, allégeant son pas pour ne pas troubler son sommeil. L’éclat de la lune filtrait à travers les rideaux tirés, dessinant sur les marches des échardes d’argent, aiguës comme des lames de couteau. Ces marches, il aurait pu les négocier les yeux fermés. Combien de centaines, de milliers de fois n’avait‑il pas monté un plateau avec de la nourriture ou une boisson — pour sa mère d’abord, foudroyée si jeune, et maintenant pour sa grand-mère alitée ? Il contempla la forme endormie sur le lit. Elle était couchée tranquillement, la tête relevée par ses oreillers, le dessus-de-lit soigneusement tiré sur ses maigres épaules. Il plissa les narines, assailli par l’odeur fétide de la vieillesse et de la maladie. Elle était devenue si frêle, ces derniers mois, qu’il ne lui restait plus  guère que la peau et les os. Et sa faiblesse était telle qu’elle avait peine à soulever la tête.

Qu’elle aurait peine, aussi, à se défendre contre lui.

 Ce qui a attiré mon attention sur ce livre, c’est l’aspect psychologique d’une part, et l’aspect un peu mystérieux lié au religieux. Je me suis dit que cela devait renforcer le suspense. Pourtant, je n’aime pas trop les livres trop axé sur le religieux en général, mais ici, le dosage avait l’air intéressant et attirant.

Le style est limpide, facile à lire, et très agréable, surtout. La plume est très naturelle, et cela aide à  bien avancer dans le récit sans se prendre une migraine de plein fouet.

L’histoire est assez incroyable et il s’agit là d’un véritable turn-over… Une fois commencé, ne pensez même pas à reposer le livre le temps d’en entamer un autre ou faire autre chose, car la soif d’en savoir plus sera la plus forte. On veut connaître la suite de l’histoire à tout prix…

Ce que j’ai aimé, ce sont les nombreux rebondissements, car c’est ce qui donne un rythme certes, mais surtout cela fait que l’on ne voit rien venir, que l’on ne peut donc pas deviner l’identité du tueur avant le dénouement final de l’histoire… ce que personnellement, j’adore, même si parfois, c’est énervant de voir que toutes les théories que l’on a pu échafauder,  s’effondrer en un clin d’œil. Le suspense est bien présent jusqu’à la fin. Toutes les pièces du puzzle se mettent en place, et s’imbriquent les unes aux autres de manière très naturelle.

Et finalement, le côté religieux n’était pas trop omniprésent, et donc cela ne gâche pas du tout l’histoire.

En ce qui concerne les personnagesMira Gallier est une femme forte et courageuse… veuve, son job consiste à restaurer des vitraux détruits par l’ouragan Katrina. Elle prend ça comme une véritable mission, et c’est également son métier qui lui permet de tenir le coup et aller de l’avant. Mais quand elle se retrouve au cœur d’une série de meurtres commis par une sorte de fanatique religieux, son monde bascule, elle perd un peu pied.

Son histoire passée et présente est très touchante, très prenante, et j’ai ressenti une certaine empathie pour elle.

Par contre, j’ai été peu touchée par les autres personnages. Je ne sais pas si cela vient de moi, ou si c’est réellement le cas, mais j’ai eu parfois l’impression que certains personnages sont abordés comme si on les connaissait déjà, comme s’ils nous avaient déjà été présentés « ailleurs »… (les Malone, par exemple)… Qui sait, ils ont peut-être déjà fait une apparition dans un précédent roman de l’auteur, je ne sais pas. C’est un peu dommage, car du coup, cela met une petite distance entre le livre et moi, … donc j’ai apprécié la lecture, mais ce n’est pas une lecture qui me laissera un souvenir impérissable.

Ce que j’ai fortement apprécié, c’est que tout du long, la crédibilité reste de mise… les références à l’ouragan Katrina, à des lieux existants et dont on a pu entendre parler, … renforce cet aspect crédible, réel et concret…

Finalement, ce livre est tel un ouragan qui nous arrive droit dessus… on sait que quelque chose de terrible va arriver, on sait que l’on ne peut l’éviter,  que cela se rapproche, que l’on va se trouver en plein dedans, mais malgré tout on ne voit rien venir et on est pris par surprise pour être emporté dans le tourbillon des pages…

Merci aux éditions Harlequin/mosaïc pour la découverte….

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « [✎] Les Anges De Verre (Erica Spindler) »

  1. isa1977

    Ha bah comme j’avais choisi l’autre, je note celui-là, j’avais hésité entre les deux et finalement je pense que j’ai fait le mauvais choix et que j’aurais du choisir celui-ci 🙂

    Bisous

    Répondre
  2. Ping : ✰ Suivi de lecture 2012 | Lire sous la Lune…

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s