[✎] Merlin, tome 1 : Les années oubliées – T. A. Barron (2013)

Genre : Jeunesse Fantasy
Nombre de pages : 360 pages

Maison d’édition : Nathan
Année d’édition : 2013

Le jeune Emrys ignore tout de son identité. Ses premiers souvenirs remontent à l’âge de sept ans, lorsqu’il s’est réveillé sur une plage…
Une femme guérisseuse, Branwen, prétend être sa mère. Mais il refuse de la croire.
Aujourd’hui adolescent, Emrys est déterminéà découvrir qui il est. D’autant qu’il s’est mis à développer des pouvoirs hors du commun, qu’il ne parvient pas à contrôler.
Sa quête le mène sur la mystérieuse île de Fyncaria, peuplée de créatures aussi merveilleuses qu’inquiétantes.

avis express merlin

Je dois avouer que j’ai hésité avant de me lancer à la découverte de ce livre, car j’avais peur que ce soit trop loin de mon univers, beaucoup trop fantasy pour moi… Puis je me suis laissé convaincre par le fait que c’était du Jeunesse, et que donc, ce serait quand même plus léger que de la fantasy adulte.

Bref… je me suis lancée…

Et au final? Je suis déçue… ou plutôt comme je le craignais, l’univers n’était pas vraiment le mien, et j’ai eu du mal à m’y laisser emporter et y évoluer au gré du récit.

Globalement, on peut dire que le roman regorge d’originalité car même si Merlin a déjà été vu et revu sous toutes les coutures, je ne me souviens pas que ce « côté », cette tranche de son existence ait déjà été abordée ailleurs. C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à ouvrir ce livre, l’aspect novateur du point de vue.

Point de vue de l’ambiance générale, je ne vais pas vais  faire un dessin… On est quand même dans l’univers de Merlin, et donc, on baigne dans le mystérieux, dans le magique, dans l’impensable… et bien sûr, avec les créatures imaginaires qui l’accompagnent.

L’écriture est simple, jeunesse malgré tout, mais pas trop, on ne tombe pas dans le niais… (un bon point, non?) Cette simplicité permet de lire le livre quasi d’une traite, car il y a également un bon rythme tout au long du roman… J’ai aimé que les chapitres ne soient pas trop longs, car cela permet de ne pas trop avoir une impression que certains passages tirent en longueur. Parce que c’est là que le bat blesse pour moi… Je ne sais pas si c’est typique de la fantasy, mais en tous cas, quasi tous les livres de fantasy que j’ai lus avaient, à mes yeux, ce même défaut: ils tiraient en longueur sur les descriptions, que ce soit par rapport aux lieux, aux personnages, … et les longues descriptions cela m’ennuie, je préfère largement l’action et les rebondissements. (Maintenant, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, il y a de l’action et des rebondissements quand même dans ce livre, mais voilà, quoi…)

Alors certains diront que cela permet de mieux cerner le tout, mais personnellement, c’est un peu le contraire, ça me met une distance pas croyable entre l’histoire, les personnages et moi, et là, c’est le drame, la rupture est irréversible.

Point de vue du personnage de Emrys/Merlin, il a donc été plaisant de voir son évolution et de découvrir ses « origines » en même temps que lui. Je lui ai trouvé un « caractère » assez particulier… d’un côté, la fragilité et l’innocence de l’enfance, et pourtant déjà tant de zones d’ombres et de blessures qui lui donnent un je ne sais quoi de mystérieux, solide et ayant un regard bien particulier sur le monde qui l’entoure. On le voit évoluer, et c’est vraiment plaisant.

Vous l’aurez compris, même si j’ai trouvé, sur la forme et l’idée de base, beaucoup de positif à ce livre, j’en ressors mitigée voire déçue… Mais bon, on ne peut pas toujours accrocher à tout…

    

Tiboux, Ptitelfe, Chookette, Titisse, Lyly, Bykiss/Charabistouilles

Logo Livraddict    

Une chose que je n’avais pas vue, et que j’ai découverte grâce à mon amie Tiboux: Cette saga est en 12 tomes… tout de suite, cela me refroidit encore plus… Je ne me vois pas aller plus loin dans cette saga, au final…

Publicités

7 réflexions au sujet de « [✎] Merlin, tome 1 : Les années oubliées – T. A. Barron (2013) »

    1. hylyirio Auteur de l’article

      c’est énooorme 🙂 quoi que « les chevaliers d’émeraudes » de Anne Robillard aussi, mais c’est pour ça que je ne me suis jamais lancée plus que ça… 🙂

      Répondre
  1. Charabistouilles

    C’est vrai que tu soulèves beaucoup de points positifs, dommage que ça n’ait pas marché sur toi… C’est bien que tu continues à tenter la fantasy, tu trouveras p-e ton compte un jour ! Moi je l’ai découvert y a pas si longtemps et j’adore cet univers mystérieux et les créatures incroyables. J’ai aimé l’univers de Merlin et son originalité, mais il a fallu le temps que j’accroche à l’histoire et parfois le côté est jeunesse est un peu trop présent, mais je suis assez satisfaite de ce début de série pour ma part et comme je ne suis pas bcp de saga, 12 tomes, ça me fait pas peur 😛

    Répondre
    1. hylyirio Auteur de l’article

      je suis contente qu’au final, cela t’aie plu…
      je me dis que je suis peut être aussi dans une période où j’ai besoin de choses qui me « rassurent » et ne pas trop sortir de ce que j’aime, je ne sais pas…
      bon courage pour les 12 tomes, alors 😀

      Répondre
  2. Ping : Bilan du mois de février 2013 | Lire sous la Lune…

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s