[Chick-Lit] City Girl (Sarah Mlynowski)

City Girl
Sarah Mlynowski

Editions Harlequin
Collection Red Dress ink
2013 (réédition)
355 pages

lu en part avec la MEJe suis folle de rage ! Il a osé me faire ça, à moi, me jeter comme un vieux clou par un misérable mail, pendant que je trime au bureau en rêvant de quitter mon deux-pièces-cagibi pour vivre le grand amour avec… Avec qui au fait ?
Qu’ai-je donc fait pour mériter ça ? Comme si je n’avais pas déjà assez d’ennuis avec mon loyer, mes collègues, ma colloc, mes collègues (oui encore !) et…
Heureusement que j’ai la chance d’avoir de bonnes copines pour me remonter le moral ! Sans oublier que je vis à Boston, une ville qui contient quelques centaines de milliers d’individus du sexe masculin où se cache forcément quelque part Mister Right… Qui sait, ce mail, c’est peut-être un signe du destin ?

ce que j'en ense

4 transportéeVous me connaissez, je suis une inconditionnelle de la collection Red Dress Ink des éditions Harlequin… donc je décline toute responsabilité en cas de non objectivité flagrante…

Le gros point fort de ces romans, et de celui-ci en particulier, reste l’humour… Normal me direz vous, on est dans de la chick-lit, … et ici, on est vraiment dans l’archétype du genre… Il traite des ruptures et de la manière de se remettre sur les railles, et je dois dire qu’il le fait d’une manière vraiment peu commune 🙂 ahh les ruptures, on est tous passés par là à un moment où à un autre, et chacun réagit à sa manière…

Le récit, comme souvent dans la chick-lit, est narré à la première personne, ce qui rend l’histoire encore plus accrocheuse.. car du coup, on se « rapproche » de notre chère Jackie, et on vit ses aventures comme si on y était. Les scènes sont merveilleusement bien décrites, les expressions aussi sont bien amenées ce qui fait qu’on a l’impression de voir le tour comme si ça se déroulait sous nos yeux, et ça j’aime.

De plus, les dialogues sont vraiment bien construits, renforçant l’implication dans le livre.

On retrouve ici beaucoup d’idées préconçues, on ne va pas le nier, et se retrouve face à une jeune femme naïve, qui a une idée bien précise et malheureusement totalement illusoire de la notion de couple et des relations…

Cette fille est juste attendrissante et on a limite pitié d’elle, je trouve… elle est irrésistible, nunuche à souhait, drôle avec un petit grain de folie qui n’est pas pour me déplaire.

Et ce qui est le plus étonnant: malgré tout, L’auteur parvient à nous donner cette impression d’authenticité, de crédibilité et de réalité qui renforcent le lien avec l’histoire. On se dit presque de Jackie pourrait être une de nos copines…  dans toute son imperfection et ses petits défauts…

Ce que j’ai un peu moins apprécié? Certains des hommes qu’elle rencontre, que j’ai trouvé un peu « trop » dans le cliché, justement, où limite rien de bon n’en ressort. Pour la plupart, je n’aurais pas aimé les rencontrer…

Alors oui, ce n’est pas de la grande littérature, oui, tout y est prévisible, oui, les clichés sont présents, oui, il ne laissera pas un souvenir impérissable, mais c’est ce à quoi on s’attend en ouvrant ce genre de livres, non? Personnellement, j’ai adoré…

Bref, ce livre a tenu toutes ses promesses: un excellent moment d’humour et de détente, comme je les aime…

d'autes l'ont lu

     

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « [Chick-Lit] City Girl (Sarah Mlynowski) »

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s