Zone de contagion de Rick Mofina

Big Cloud, dans le Wyoming : alors qu’elle reprend conscience après un grave accident de la route, une jeune femme hurle que son bébé, présent dans la voiture lors de l’accident, a disparu. Rio de Janeiro : une bombe éclate à la terrasse d’un café, faisant des dizaines de victimes, dont deux journalistes de la World Press Alliance. Au large de la Floride : à bord d’un paquebot de croisière, un homme agonise en quelques minutes dans d’atroces souffrances, sans qu’on puisse déterminer l’origine de son mal/ Reporter à la World Press Alliance, Jack Gannon se rend à Rio pour couvrir l’attentat dans lequel deux journalistes brésiliens ont trouvé la mort. Mais alors qu’il progresse dans son enquête, il voit surgir, à la fois fasciné et incrédule, des liens entre cet attentat et des affaires qui n’ont à priori aucun rapport avec celui-ci. Et il comprend bientôt que ce qui s’est passé à Rio n’est que la partie visible d’une menace infiniment plus vaste, effrayante, et que des millions de vies sont en jeu. Pour faire éclater la vérité, Jack va devoir pénétrer dans les zones les plus sombres de Rio, côtoyer l’horreur et la violence jusqu’à risquer sa vie. Jusqu’à l’hallucinante vérité.

ce que j'en ense

3 - Contente de l'avoir terminé

Autant annoncer la couleur tout de suite, ce roman a été une semi déception pour moi… Car oui, il est sympa, j’en ai apprécié la lecture, mais j’en attendais un peu plus au vu du résumé…

Le style est plaisant, il se lit agréablement en alternant les points de vue pour permettre au lecture d’avoir une impression plus globale… mais si généralement j’adore ce genre de narration car elle permet de ne pas s’ennuyer, ici, c’est tout le contraire…

J’ai trouvé que le roman avait un rythme assez lent, beaucoup trop lent, même, et du coup, même si l’histoire et l’intrigue me plaisaient, ce livre m’a paru interminable et je suis contente de l’avoir enfin terminé.

Il y a également, pour moi, des scènes voire des chapitres qui ne servent à rien, qui allongent le roman sans rien apporter de plus…

Il y a pas mal de personnages, mais ils sont amenés de telle manière que ce n’est pas dérangeant, on ne s’y perd pas… cela n’apporte pas de lourdeur supplémentaire au roman, heureusement, j’ai envie de dire. Mais par contre, je n’ai pas réussi à m’identifier, me rapprocher ou m’attacher à un seul d’entre eux… c’est peut-être ce qui a laissé tant de distance entre le livre et moi, je ne sais pas.

Bref, un roman sympa, surtout si vous aimez les thrillers sur fonds de politique internationale, je dirais… pour ma part, ça ne me marquera pas l’esprit et je suis contente de passer à autre chose.

  

d'autes l'ont lu

     

 

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Zone de contagion de Rick Mofina »

  1. Melliane

    Désolée que ça n’ait pas été aussi bien que prévu. J’avoue que je suis soulagée que tu dises qu’on ne se perde pas avec les personnages car c’est vrai que c’est quelque chose qui peut etre un point assez difficile pour moi. Merci en tout cas pour ton avis !

    Répondre
    1. hylyirio Auteur de l’article

      bah, on ne peut pas tout aimer et je ne vais pas aller déprimer pour un livre bof… ce sont des choses qui arrivent, et je pars du principe qu’il y en a pleinnnn de bien mieux qui m’attendent 🙂
      bonne soirée et merci de ta visite

      Répondre
  2. stephanieplaisirdelire

    Le synopsis me tentait bien mais ce que tu en dis moins. Tu éclaires bien le roman et je pense qu’il ne me plaira pas plus que ça. Je le laisse à l’autres

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s