Une Dangereuse emprise de Araminta Hall

Editions Pocket
307 pages | Traduit par Irène Offermans –
sortie : 16 mai 2013

     Sur Amazon

Au coeur des angoisses de toute mère, un premier roman au suspense redoutable.
Jeune maman débordée en pleine crise conjugale, Ruth Donaldson reprend espoir le jour où elle embauche Agatha. En un rien de temps, Agatha réorganise la maison, plante un petit potager, persuade Betty, cinq ans, de faire ses nuits dans son lit et parvient même à apprivoiser le petit Hal qui, à trois ans, n’a toujours pas prononcé un mot. Bref, la baby-sitter parfaite.
Un peu trop parfaite… Car tout à son soulagement de pouvoir souffler et se consacrer de nouveau à son job et à son mari,
Ruth ne réalise pas qu’Agatha a autre chose en tête que le bien-être des petits. Et que derrière ce masque de perfection se cache une personnalité troublée prête à tout pour exercer sa dangereuse emprise…

Autres éditions: 

  

Ma note : 

3 sur 5

arabesque1

Quand j’ai vu le résumé de ce livre, j’ai eu directement en tête une histoire dans le style de celle du film « La main sur le berceau », qui est un incontournable pour moi..

Du coup, j’ai eu beaucoup d’attente pour ce livre, et dans ces cas-là, la déception n’en est que plus grande… car oui, je suis extrêmement déçue de ce livre…

Pourquoi? Tout simplement parce que je me suis ennuyée… l’histoire n’avançait pas, ça manquait de rythme, d’action, d’accroche… j’avais juste l’impression que l’on tournait en rond. Rien comme rebondissements, dès le but, on sait ce qui va se passer, on se doute du comment, et cela ne manque pas.

Dès le départ, on cerne le personnage de Agatha, qui m’a profondément exaspérée… mais pas plus que Ruth, la mère de famille, qui n’a rien vu venir, n’a pas vraiment bougé ses fesses pour ne pas s’endiguer dans une situation stupide… bref, pas une pour rattraper l’autre.

La chose qui m’a bien plu, c’est de voir les difficultés de la vie de mère qui ont été mises en avant, mais même si cela a de l’importance pour l’histoire, cela n’aurait pas dû en être le centre… et pourtant…

Le GROS point positif de ce roman, ce sont les enfants de Ruth, Hal et Betty… Cette dernière est une petite fille « gâtée » qui a un caractère bien trempé et a toujours envie et besoin d’être au centre de l’attention. Hal, quant à lui, m’a intrigué et ému… ce petit loup qui, à trois ans, ne dis quasi pas un mot et refuse toute nourriture  à part ses biberons… je l’ai trouvé vraiment touchant.

 Par contre, une chose est certaine, après avoir lu ce genre de livres, vous réfléchirez à deux fois avant de laisser une femme s’immiscer chez vous pour s’occuper de vos enfants 🙂

 

 chroniques à lire

 Mya RosaNessa Ingrid – 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Une Dangereuse emprise de Araminta Hall »

    1. hylyirio Auteur de l’article

      oui 😦 la déception… là, je ne voudrais même plus en voir le téléfilm, je zappe direct 😦
      j’espère qu’il y en a de meilleurs dans le genre, sinon, c’est hyper décevant 🙂
      bisous

      Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s