Dans la tête des tueurs de Véronique Chalmet

Editions Hors collection – fiche de la maison d’édition
Prix: 19€
le trouver sur Amazon

Pour la première fois, les témoignages des vrais profilers et leurs relations ambivalentes avec les tueurs. Des vies entières consacrées à l’étude des monstres les plus sanguinaires du 20ème siècle. Un document saisissant.
« Celui qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même. Et quand ton regard pénètre longtemps au fond de l’abîme, l’abîme, lui aussi, pénètre en toi. « 
Nietzsche, Par-delà le Bien et le Mal.

Ma note

4 sur 5

arabesque1

avis 3 Je dois dire que tout ce qui tourne autour des tueurs en série, ça me branche généralement pas mal… C’est pourquoi ce livre m’a interpellée dès sa sortie et que j’ai été ravie de pouvoir le découvrir grâce à la maison d’édition.

Et je n’ai pas été déçue…

Ce livre est bien conçu… On y rencontre le point de vue de professionnels qu’ils soient enquêteurs, médecins, … qui se donnent vraiment à fond pour essayer de donner des explications et des pistes de profils pour « expliquer » les comportements et ainsi mieux comprendre si je puis dire ce qui se passe dans la tête des tueurs en série.

Malgré tout, on va quand même à pieds joints dans le vif du sujet, et ce qu’on lit est parfois terrifiant… il faut quand même garder à l’esprit que l’on n’est pas dans un épisode de ma série chouchou « criminal minds », et que ce qu’on lit se base ici sur des faits réels et avérés, et c’est là que cela devient effrayant…

Le livre est malgré tout bien recherché, documenté, construits… ce qui fait que même si l’on ne comprend pas toujours tout aux termes scientifiques abordés, on comprend malgré tout.

Attentions que pour ce livre, on ne se plonge pas uniquement et principalement dans la tête des tueurs, mais bien plus dans celle des profilers, dans leur cheminement, leur travail, leurs méthodes… c’est vraiment centré sur ces derniers. On suit le « parcours » de 6 d’entre eux, qui ont marqué à leur manière l’étude du comportement… : les américains Robert Ressler, Helen Morrison, John Douglas, Howard Teten, Roy Hazelwood, et  la sud-africaine Micki Pistorius.
Je me dis quand même qu’il faut avoir les épaules sacrément solides pour affronter cela au quotidien… pour réussir à penser comme ces « malades » de tueurs en série.

Point de vue des tueurs abordés, j’ai aimé retrouver, entre autres, Charles Manson, Ted Bundy sur qui j’avais lu un livre il n’y a pas si longtemps (Un tueur si proche, de Ann Rule), ou encore John Gracy (Le clown tueur) qui a inspiré Stephen King pour son roman CA. D’ailleurs, ça m’a donné envie de me pencher un peu plus sur l’histoire de ce dernier…

Il y a une phrase de Helen Morrison qui m’a interpellée:
«Un serial killer l’est déjà lorsqu’il est un fœtus, il l’est même déjà à l’instant où le spermatozoïde pénètre l’ovule pour créer les gènes de cette future personne
Cela donne quand même pas mal à réfléchir malgré tout…

Pour vous dire, alors que j’ai l’habitude des séries et films qui traitent du sujet, je n’ai pas pu lire ce livre en une seule fois, car au bout d’un moment, je me sentais oppressée par tant de « cruauté », j’avais besoin de lâcher du lest…

Seule petite déception, j’aurais malgré tout aimé qu’il aille un peu plus loin dans l’analyse, avoir un peu plus de réponses… mais bon, … j’ai malgré tout passé un très bon moment lecture.

Je pense malgré tout que ce livre est à réserver à un public « averti »… il pourrait heurter les plus sensibles malgré tout.

«Il n’existe pas de limites à ce qu’un individu peut infliger à autrui. Le monde des ténèbres est infini »

 chroniques à lire

 

Publicités

10 réflexions au sujet de « Dans la tête des tueurs de Véronique Chalmet »

  1. Tesrathilde

    ça a l’air super intéressant ! 🙂 Je ne me suis pas encore mise à lire des témoignages et documents sur le sujet, même si j’aime également beaucoup les thrillers tordus et Esprits Criminels.

    Répondre
    1. hylyirio Auteur de l’article

      je me dis parfois que j’ai l’esprit un peu tordu pour aimer ce genre de choses 😦 mais je trouve ça tellement intéressant, en effet…
      bisous

      Répondre
      1. Tesrathilde

        Je me dis toujours qu’il vaut mieux être tordu en fiction qu’en vrai ! 😉 Quand je lis des choses horribles ou que je dégomme des gobelins je ne fais de mal à personne.

    1. hylyirio Auteur de l’article

      🙂 hihi t’es pire que moi…
      moi je les camouffle, au milieu des autres 🙂 (bon ok par manque de place)
      rien à voir, mais les « esprits criminels », tirés de la série télé, tu as déjà testé? si oui, ils valent la peine?
      bisous

      Répondre
      1. caroverdelivre

        J’ai réussi à leur sauver une étagère, c’est pour cela 🙂
        Mais j’aimerais clairement avoir une petite bibliothèque rien que pour ce sujet.
        Malheureusement non, d’ailleurs tu viens de m’apprendre quelque chose! J’adore cette série en plus! Tu as plus d’infos?
        Bisous.

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s