La vie à reculons, de Gudule

Editions Le Livre de Poche (Jeunesse)
Langue française – 190 pages

Mots clés: maladie, séropositivité, scolarité, harcèlement scolaire

Thomas a quinze ans. A la suite d’une transfusion sanguine il est devenu séropositif. Pour lui aucune différence :il veut vivre comme tout le monde, sans le mépris et surtout sans la pitié des autres. Ses parents ont d’ailleurs fait promettre le secret au proviseur de son collège. Mais quand Thomas tombe amoureux d’Elsa, la mécanique de la peur et de l’ignorance se met en place.

 

Ma note

4 sur 5

 

arabesque1

avis 4  Vous le savez, j’ai une affection particulière pour les livres de Gudule, notamment la petite fille aux araignées ou la baby-sitter. Pour cette lecture, j’ai envie de vous dire que j’ai pu la découvrir dans un tout autre registre…

Si sa plume est toujours aussi agréable, toujours aussi entraînante et « vivante », je dois dire qu’ici, elle a réussi à faire monter les émotions en moi comme jamais.

On fait la connaissance de Thomas, un ado pas comme les autres, puisque sa vie est rythmée par la maladie, puisque suite à un accident, il a été transfusé et est devenu séropositif. On peut aisément se douter que sa scolarité en souffre, car si déjà les adultes ont des à priori stupides sur la maladie, c’est encore pire pour les enfants/ados. Pour moi, cela s’apparente à du harcèlement scolaire, mais sous une autre forme…

Au travers de son écriture, Gudule a su me faire vivre cette histoire par les yeux et le cœur de Thomas. J’avais franchement mal au cœur pour lui, car aucun enfant ne mérite une telle souffrance, une telle méchanceté de la part des autres.

Gudule a le chic pour traiter les sujets difficiles, les sujets qui fâchent, aussi… mais elle le fait d’une manière touchante et efficace.

Au départ, j’ai eu un peu de mal en voyant tous les clichés qu’elle mettait en avant, en me disant que je trouvais ça dommage qu’elle soit tombée dans la facilité de les reprendre, puis finalement, elle s’en sort de main de maître en les démolissant et rétablissant « la vérité » et mettant en avant les vraies situations à risques ou plutôt, celles qui ne le sont pas.

C’est pour moi un livre à découvrir, mettant les mots justes sur un sujet encore trop souvent tabou.

Ps : par contre, qu’est ce qu’ils ont eu en tête en mettant une couverture aussi moche, car il faut se l’avouer, ce n’est pas elle qui donnerait envie de lire le livre. Heureusement que le résumé est plus accrocheur.

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « La vie à reculons, de Gudule »

  1. coralie

    Une lecture coup de coeur qui remonte au collège ^^
    Je le relirai bien du coup 🙂
    J’avais aussi beaucoup aimé L’envers du décor, je ne sais pas si tu connais.

    Répondre
  2. monaventurelitteraire

    J’ai adoré ce roman étant plus jeune. J’aime également beaucoup ce que fait Gudule et pour moi ça a été le contraire, je l’ai d’abord découverte à travers celui ci et La bibliothécaire puis il y a peu à travers la petite fille aux araignées et ses autres romans « frisson »

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s