Dans les yeux du tueur de Maggie Shayne

Quarante-huit heures après la greffe de cornée dont elle a bénéficié, Rachel de Luca prend conscience qu’elle vit à la fois un miracle, et un cauchemar. Un miracle parce qu’elle a recouvré la vue alors qu’elle était aveugle depuis l’âge de 12 ans. Un cauchemar parce que, aussitôt après l’opération, elle a de terrifiantes visions mettant en scène des crimes atroces, des visions d’autant plus angoissantes que les crimes qu’elle voit ont bel et bien eu lieu dans la réalité, et qu’ils sont l’œuvre d’un serial killer.
Comprendre ce qui lui arrive, échapper à la menace sombre et diffuse qui se resserre un peu plus chaque jour autour d’elle… Face à l’urgence, face au danger, la seule personne à laquelle elle puisse s’adresser est l’inspecteur Mason Brown. Un homme secret, mystérieux, mais le seul, elle le sent, à pouvoir l’aider face au prédateur qui a pris possession de son esprit.
Dans les yeux du tueur  de Maggie Shayne
Editions Harlequin (Mosaïc), 29 Octobre 2014, 316 pages | Traduit par Carole Benton

 

Lu dans le cadre des challenges et RDV suivants:

Ma note

4 sur 5

 

arabesque1

avis 5Je dois vous avouer que le thème du livre m’a immédiatement attirée, étant donné que j’ai déjà eu la possibilité de voir quelques films sur ce thème… mais jamais lu de livres qui en traitaient…

Il s’agit donc d’une femme qui subit une greffe de cornée, et qui, suite à cette greffe, se met à avoir des « visions » qui se voudraient être celles d’un psychopathe de premier ordre, tueur en série, et j’en passe… (et vous savez que rien que de lire « tueur  en série », bam, je me fais avoir et je me laisse tenter…)

J’avoue que j’avais hâte de voir comment cela allait être abordé sans tomber dans le cliché ou l’abracadabrantesque (ça se dit ?) et au final, je ne suis pas déçue car j’ai passé un excellent moment (et je vous avoue qu’après la brique de Karen Rose, un thriller plus léger et plus court, j’ai apprécié malgré tout…)

Bref, venons-en à l’essentiel, mon avis sur le livre …

Si j’avais un petit bémol à formuler (ben oui, autant commencer par les réjouissances, non ?) c’est que pour un livre « court », puisqu’il ne fait que 315 pages (si mes souvenirs sont bons), l’action est hyper lente à démarrer… si je n’avais pas ma curiosité attirée par ce qui allait se passer grâce au résumé, je me serais certainement ennuyée. Mais heureusement, si les débuts sont laborieux, une fois que l’action commence, ça devient bien plus plaisant et on oublie vite les longueurs du début. On y retrouve des secrets, des mensonges, des meurtres, des cauchemars, … que du bonheur et la joie dans les cœurs (ou pas…)

Ce qui m’a énormément marqué, c’est le personnage de Rachel… Cette femme a une volonté et une force incroyables qui la rendent terriblement intéressante et attachante. Elle a un caractère bien trempé, ne prendra pas quatre chemins pour vous dire le fond de sa pensée, et a un « don » particulier pour en un clin d’œil, cerner les gens qui l’entourent ou qu’elle rencontre… Et bien qu’elle soit auteure de guides de développement personnel, elle a un cynisme accru sur la vie qui contrebalance les choses qu’elle écrit et auxquelles elle ne croit pas du tout… Elle est un personnage plein de surprises et de nuances, que j’ai aimé découvrir.

Sinon, pas grand-chose de plus à dire. Ce n’est pas LE roman de l’année, mais il est assez sympa même si sa « simplicité » pourrait en décevoir plus d’un si vous vous attendez à quelque chose de corsé… Je le mettrais dans la catégorie des « thrillers gentils pour moment de détente sympa »… Non, sans rire, … Un livre bien mené, qui saura vous accrocher si vous prenez le temps de dépasser les 50 premières pages sans vous ennuyer…

***

movie_49094 téléchargementUn film sur le même thème : The eye (2008). Sydney Wells, une jeune violoniste de talent, aveugle depuis l’âge de cinq ans, vient à peine de subir une opération de transplantation de cornée, qui lui permet de retrouver son sens perdu. Après un court moment de bonheur engendré par sa vision retrouvée, Sydney commence à voir d’horribles visions, est assaillie de violents cauchemars et découvre avec horreur que ses nouveaux yeux lui font voir les fantômes qui entourent les vivants. Rapidement, elle découvre le nom de la personne à qui appartenaient les yeux, Anna-Christina, et se rend au Mexique pour la retrouver…

 

 

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Dans les yeux du tueur de Maggie Shayne »

  1. caroverdelivre

    C’est fou comme le terme « serial killer » peut autant nous interpeller ^^
    A peine avais-je commencer à lire le résumé que je pensais déjà à ce film avec Jessica Alba que j’avais bien aimé 😉
    Au final je ne sais pas si je me lancerais mais je retiens que si je le trouve, il peut se caler entre deux titres plus hard.
    Bisous.

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s