Last call, de Lanto Onirina et Rémy Garcia

last-call

Editions Elenya
225 pages

Genre: Thriller
Mots clé: Suspense, meurtres, réseaux sociaux, obsession macabre

Éric se mit à naviguer dans les menus du téléphone pour tenter de trouver une information sur son propriétaire. Aucun appel n’avait été émis ou reçu.
Facebook était installé. L’écran familier du réseau social s’afficha. Il consulta le profil de la personne, puis sa liste d’amis.
Vide. Tout était vide.
Vous trouvez un téléphone dans le train ? Ne cherchez surtout pas à le rendre !

Ma note

3 sur 5

arabesque1

avis 9Je dois vous avouer qu’au départ, je n’attendais pas grand chose de cette lecture… Je suis tombée dessus un peu par hasard, et le résumé a fait sourire la navetteuse que je suis… Que ferais-je si je trouvais un portable dans le train… voilà une bonne question…

Pour vous résumer un peu plus l’histoire: Un homme trouve un GSM dans les transports en rentrant chez lui… Pas de contacts dans le répertoire, pas d’appels dans la liste d’appels, le téléphone semble neuf… juste un profil Facebook qui semble correspondre à une ado. Il décide de la demander en ami sur Facebook pour prendre contact avec elle et lui rendre son portable.
Mais elle ne répond pas a ses messages et pour le petit monsieur ça tourne l’obsession tout ça… Il ne pense plus qu’à retrouver la jeune fille!
Chose bizarre même après plusieurs jours la batterie de l’appareil est toujours pleine…

Voilà, le décor est planté.. Et là, je me suis dit que même si là comme ça, ça n’avait pas spécialement l’air de voler très haut comme livre, dans le sens où c’était assez « banal » comme situation, eh bien moi aussi j’avais envie d’en savoir plus sur la propriétaire du portable… Pari réussi pour l’auteur car je n’ai pas décrocher du roman.

Pendant tout le roman, les pages se sont tournées à une vitesse folle car j’avais envie de savoir le fin mot de l’histoire. Eric (le personnage principal) mais mon dieu que j’ai eu envie de le secouer un bon coup pour lui dire de se bouger un peu, que ce n’était qu’un portable et qu’il ne méritait pas toute l’attention qu’il lui donnait…

Dans l’histoire, on trouve donc l’intrigue autour de la propriétaire du portable, mais aussi des morts mystérieuses qui se succèdent et apportent un peu de suspense supplémentaire.

Par contre, la fin.. elle m’a vraiment laissée perplexe car je ne m’attendais pas du tout à ça… Je l’ai trouvée un peu vite expédiée d’une part, et surtout, complètement pas à propos avec le genre du livre.. elle détonne, et pas dans le bon sens du terme (du coup, heureusement peut-être qu’elle va très vite… ça évite une lente agonie)… Je l’ai trouvée plus « amusante » que « bam! ça explose plein les yeux » quand on découvre le fin mot de l’histoire… déçue sur le coup…

Bref, un roman qui se lit vite, où l’histoire est très addictive, je trouve (malgré la simplicité) mais où la fin gâche un peu tout… dommage.
Mais si vous chercher un livre idéal pour un voyage en train de quelques heures ou une transition entre deux livres plus conséquents, ça pourrait vous plaire…

Publicités

2 réflexions au sujet de « Last call, de Lanto Onirina et Rémy Garcia »

  1. caroverdelivre

    La trame de base est pas mal du tout mais je vais passer mon chemin vu ce que tu en dis 😉
    Cela me fait penser à un film cette histoire de portable trouvé un peu étrange… C’était un objet possédé ou un truc du genre, me souviens plus bien mais c’était bof bof LOL!
    Bisous.

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s