Anita Blake, tome 01 : Plaisirs coupables de Laurell K. Hamilton

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent « l’Exécutrice » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il yen a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Anita Blake, tome 01 : Plaisirs coupables de Laurell K. Hamilton
Editions Milady – 2009 – 382 pages
Sur Amazon au format poche pour 7.10 €

arabesque1

Bonjour bonjour 🙂

Alors oui, je vois d’ici vos mines étonnées… un roman de bit-lit tel que celui-ci, sur mon blog, c’est du jamais vu 🙂 et pour cause, puisque c’est le premier du genre que je lis… Je ne suis généralement pas attirée par ce type de romans, et ici, c’est Margot qui me l’a sélectionné dans le cadre de notre binôme PAL 2015 sur le groupe des lecteurs belges compulsifs.

Je dois vous avouer que je suis toujours un peu craintive face à ces livres qui n’ont rien à voir avec mes lectures habituelles, mais je vois vous avouer aussi que si elle ne me l’avais pas choisi, il serait encore, du coup, resté sûrement des années dans ma PAL (je l’avais acheté sur un coup de tête, d’occasion, pour 3 francs 6 sous, en vadrouille avec mon amie Isa des Tribulations d’une lectrice)

Bref, assez de blabla, passons à l’essentiel… ce que j’en ai pensé… 

Point de vue de l’histoire en tant que telle… j’ai trouvé ça sympa, mais sans plus… je n’ai pas eu les yeux plein d’étoiles, des frissons plein les bras… j’ai trouvé ça limite un peu trop « calme » pour moi (malgré l’action, la violence, tout ça), je m’attendais, au vu des nombreuses chroniques hautement positives que j’ai pu voir, à du plus sensationnel que ça…

Ce qui m’a embêté, surtout, c’est le nombre de personnages… vous le savez, si vous me suivez régulièrement, mais si une histoire est géniale en soi mais qu’il y a trop de personnages, je galère, je n’aime pas ça.. et c’est un peu ce que j’ai eu ici… j’ai eu un peu de mal à retrouver qui est qui, à les remettre « à leur place », et c’est assez dérangeant.

Mais un fait agréable malgré tout: point de vue de l’intrigue, elle n’est pas balancée à la va vite, elle tient en haleine jusqu’au bout du livre, et ça, j’ai aimé…
Il y a eu des rebondissements quand il le fallait, et elle permettait d’avoir un bon fil conducteur tout du long. L’univers « violent » du livre aussi, j’ai apprécié… je m’attendais à quelque chose de plus « doux », de plus édulcoré, et j’ai été ravie de voir que ce n’était pas tant le cas que ça.

Point de vue du style, je ne sais pas si c’est dû à la traductrice ou  l’auteur, mais il y a des tournures de phrases vraiment bizarres, et surtout, des dialogues assez mal construits (surtout au vu des personnages)… savoir qui parlait, quand… pffttt. je lis pour me détendre, pas pour me prendre la tête à devoir relire deux fois chaque dialogue pour être sûre de ne pas m’être emmêlée les pinceaux… c’est un peu dommage, au final.

Sinon, Anita Blake… j’ai beaucoup apprécié le personnage en tant que tel… son caractère, son « charisme », sa personnalité… elle m’a beaucoup plu. Son personnage est bien travaillé, tout est fait pour qu’elle plaise au lecteur. Elle a de l’humour, du naturel… j’aime… j’avoue que si quelque chose devait me décidé, outre l’aspect horreur, à me lancer dans la suite de la saga, ce serait elle.

Du coup, avis en demi-teinte… qui sait, une fois que je serai un peu plus familiarisée avec de la bit-lit, je reprendrai cette saga, mais pas tout de suite… (d’ici un an ou deux, peut être, avec relecture de ce tome qui à ce moment là me plaira du feu de Dieu…)

ps: j’ai une petite confidence  à vous faire: j’ai fait mes premiers (et quasi uniques) pas en bit-lit avec la communauté du sud, que j’ai détesté car je n’aime pas le côté orgie sexuelle qui se dégage de ces livres (et de la série télé, d’ailleurs)… au vu de la couverture et du « sous titre » de celui-ci, je pensais me retrouver face à la même chose, c’est un peu pour ça que je tardais à le découvrir… donc j’ai été ravie que ce ne soit pas le cas. Car même si je ne suis pas quelqu’un de coincé, les livres qui tirent trop vers le sexe, je n’apprécie pas, je n’arrive pas – sans jeu de mot, je vous le promets – à rentrer dedans… 

 

Au final, mon avis général…

3 sur 5

Même si j’ai apprécié la lecture, je ne pense pas que je lirai les autres tomes… je n’ai pas été embarquée plus que ça, je n’ai rien trouvé d’extraordinaire dans ce style de lecture… ça ne doit pas être fait pour moi…

Lu dans le cadre des challenges et RDV suivants:

 

 

Publicités

11 réflexions au sujet de « Anita Blake, tome 01 : Plaisirs coupables de Laurell K. Hamilton »

  1. valeriane

    Elle bien top vulgaire la couverture, n’est-ce pas.
    Pareil que toi! C’était mon premier « bit-lit ». Je ne suis pas spécialement fan du genre, mais bon si c’est pour se détendre parfois, why not. Pour autant que ça soit un tant soit peu bien écrit.
    Je pense avoir mis la même note aussi. Sympa, mais bon j’ai pas fait des bonds.
    J’avoue j’ai le second tome, mais je ne l’ai pas encore ouvert depuis…. (je ne sais plus quand).
    Dans le style, j’avais testé Succubus de Richelle Mead. Bin, ça va encore, je trouve (j’en ai quand même lu 3 tomes!).
    Et re-pareil avec la communauté du Sud (j’en ai lu 2). J’ai pas spécialement accroché à la série télé. La série livre, ça va encore. Pas trop mal écrit, ça passe. Bon okay, le côté neuneu de Sookie… baaah 🙂

    Si jamais tu continues, fais moi signe 🙂 (pour Anita)

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      t’as mis le doigt dessus, c’est ce qui me choque le plus, la vulgarité…
      Pour l’instant, en tous cas, la suite n’est pas à l’ordre du jour…
      Bisous

      Répondre
  2. Marie et Anne

    Même si chez les sorcières on lit de tout j’avoue que ni l’une ni l’autre n’avons lu cette série. Par contre j’ai bien aimé La communauté du sud ( enfin je n’ai lu que les deux premiers tomes)

    Répondre
  3. froggy80

    J’adore Anita Blake pour son côté moins sexuelle… Même si on en retrouve un peu. Mais le côté dark de l’histoire, le fait qu’elle relève les morts pas toujours pour des « gentils », et qu’elle a tout un caractère. Tout comme toi, j’ai détesté la série littéraire de la communauté du sud (j’ai lu que le recueil Iterlude mortel, mais ce fut pénible et plus les saisons tv avancent, moins j’avais le goût de la terminer…) Bref, c’est l’une de mes séries en bit-lit que j’adore et que je chérie 🙂

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      Moins, peut être, mais quand même… c’est sûr que pour beaucoup, c’est ce qui y fait l’attrait, mais j’y accroche un peu moins quand il y en a trop… ça tombe vite dnas la vulgarité.
      bisous

      Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      😀
      c’est vrai que c’est assez caractéristique de la bit lit 😦 j’avoue que je ne comprends pas trop l’attrait, mais bon… tant qu’il y a qui y trouvent leur compte, …

      Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s