Le bonheur en cinq lettres de Pascale Perrier

« Maman est morte. Il y a un mois, tout allait bien. Quatre semaines ont suffi pour que clac, l’affaire soit réglée. Je suis devenue orpheline – le gros mot est lâché – ainsi que mon frère Gaspard, dix-sept hivers, et ma soeur Joséphine, dix-neuf printemps. Depuis que c’est arrivé, tout le monde s’applique à gommer le mot. Pourtant, de maman, il ne reste plus qu’un vase contenant une poudre blanche. Du blanc trop blanc, si vous voulez mon avis. » Chloé, 15 ans, va apprendre à vivre seule. Enfin seule, pas vraiment. Il y a Joséphine, la grande soeur, qui devient tutrice légale. Il y a aussi Gaspard, le frère, amoureux de jeux vidéo et d’opéra. Sans oublier le père, qui vit dans une hutte polynésienne avec sa nouvelle femme, ses quatre fils et ses lubies écologiques. Et enfin Marjolaine, la grande amie, avec sa famille parfaite (surtout si on n’y regarde pas de trop près)… Cinq années durant, au jour anniversaire de la disparition de sa mère, elle reçoit une lettre confiée à un notaire…

Le bonheur en cinq lettres de Pascale Perrier
Editions L’Archipel (Galapagos) – 2013 – 200 pages
Sur Amazon au format broché pour 15.95€, au format ebook pour 10.99€

 

arabesque1

Je dois avouer que d’un premier abord, c’est le titre du livre qui m’a interpellée, je n’avais lu qu’une partie du résumé…

J’avais besoin d’une lecture à la fois simple, légère, qui m’enlèverait stress et frustrations 🙂 et qui m’aiderait surtout à me remettre de la déception du Journal d’Eleanore Druse… La chute ayant été brutale…

Finalement, le sujet n’était pas si anodin et si léger que ça, puisqu’il s’agit d’une jeune fille qui perd sa mère d’un cancer…je dois avouer que j’aurais peut être dû me renseigner un peu plus sur le livre avant de le commencer… je dois avouer que n’étant pas encore forcément remise du décès de papa, ce n’était peut-être pas l’idéal pour moi…

Bref.

Je vais cependant peut être paraître insensible aux yeux de certains – alors que c’est loin d’être le cas, que du contraire – mais j’ai trouvé le livre plat et sans intérêt… Je me suis ennuyée du début à la fin… Je m’attendais à des retournements de situation, un peu d’action, un minimum, quoi, mais non… Je n’ai donc pas été convaincue du tout, j’ai trouvé ça trop simple et trop « nunuche ».

Pour vous dire, je n’ai même pas accroché aux personnages… aucun d’entre eux ne m’a réellement émue ou touchée… j’ai lu l’histoire, mais sans plus, rien ne m’a happée ou interpellée. Ça a d’ailleurs mis beaucoup de distance entre le livre et moi, le fait de ne pas accrocher aux personnages..

Peut- être suis-je trop âgée pour ce récit ?

Quoi qu’il en soit, le livre manque vraiment de profondeur à mon goût, même les émotions (surtout les émotions ?) sont survolées, et c’est vraiment dommage…

Le « seul » point positif que j’ai trouvé à ce livre, c’est le fait que malgré le thème sérieux de la maladie et du décès, il y a des touches d’humour présentes dans le récit, qui le dédramatisent et rendent la lecture plus facile et moins sérieuse.

Comme vous l’aurez compris, je n’ai pas tant que ça apprécié la lecture. Je ne dis pas que c’est un mauvais livre, mais il n’est clairement pas fait pour moi…

Au final, mon avis général…

 2 sur 5

Lu dans le cadre des challenges et RDV suivants:

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le bonheur en cinq lettres de Pascale Perrier »

    1. Hylyirio Auteur de l’article

      ben maintenant, peut être qu’à toi ça te plairait 🙂
      ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé qu’il ne va pas te plaire 🙂
      bisous

      Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s