[RDV] Tous les goûts sont dans la littérature #1

Bonjour, les petits loups,

Comme je vous l’avais annoncé, j’avais envie que le blog soit vraiment un lieu d’échange, et de ce fait, j’avais envie de faire des articles plus « débats »… mais entendons nous bien, le but n’est pas de créer la polémique, critiquer les autres ou quoi que ce soit… juste confronter nos points de vue et peut-être voir les choses d’une manière différente de la nôtre…
Mais attention, je tiens à préciser que j’ai à coeur que l’avis de chacun soit respecté, donc les commentaires irrespectueux/injurieux ne seront pas publiés

tous les gouts sont dans la littérature

Et pour ce premier RDV, j’ai eu envie de « commencer par le commencement »… à savoir les blogs, les blogueurs, comment sommes-nous perçus, et comment nous nous percevons aussi… Parce que mine de rien, il y en a des choses à dire…

Le point sur la « presse » et leur vision des blogs

Sur Glazmag, dans l’article Blogueuse littéraire, mode d’emploi, rien n’est épargné à la blogueuse, certains en ont quand même une vision très négative et niaise de la blogueuse…

TOC : la blogueuse souffre souvent d’un trouble obsessionnel compulsif. Elle a du mal à passer une journée sans obtenir au moins un livre. Par des voies habituelles (achats, emprunts) ou détournées : partenariats, livres voyageurs, swaps* ou même vol… si,si! Ce TOC alimente une PAL (Pile à lire), sorte de tour de Pise littéraire qui colonise l’espace en largeur et en hauteur et a le don d’exaspérer les conjoints (évidemment, ce sont eux qui rangent et dépoussièrent ; la blogueuse, elle, a autre chose à faire : elle lit!)

Qu’en pensez-vous? Pensez-vous que c’est vraiment l’image que l’on renvoie? Est-on « vraiment » comme ça…?

Une blogueuse littéraire propice à l’autodérision nous a fait également ses 10 commandements de la blogueuse littéraire dans l’air du temps…(à ne pas lire si vous n’avez pas d’humour)

1) Tu nous diras ce que tu lis le lundi, ce que tu lisais le mercredi, ce que tu as acheté le samedi, ce que tu as reçu dans ta mailbox le vendredi, quels sont les 10 plus gros livres que tu as lu dans ta vie et ceux que tu n’as jamais pu finir, tu donneras un extrait de la ligne 3 de la page 3 du 3ème livre que tu auras lu un mardi et enfin tu nous diras ce que tu comptes lire dans 6 mois.

Elle en a fait une refonte, quelques mois plus tard…

Dans Télérama, ils mettent surtout l’accent sur le statut des blogueurs et leur relation avec les maisons d’édition:

Sur le Net, on compte plus de 400 blogs littéraires francophones. Au grand dam de certains journalistes, qui estiment que ces passionnées (cette activité semble essentiellement féminine) ne sont pas des critiques. Il faut dire qu’elles livrent leurs avis sans concession, que l’écrivain soit très réputé ou absolument inconnu. Des incorruptibles désormais fort courtisées par les auteurs et les éditeurs.

–> Avez-vous l’impression de faire la même chose que ces journalistes littéraires? Avez-vous l’impression de leur « piquer » leur travail?

Quel statut donner aux blogs? Avis de lecture – Chronique ou critique littéraire?

Les définitions qui suivent sont de celles trouvées ça et là sur des sites de dictionnaires, entre autres…

La critique littéraire est l’étude, la discussion, l’évaluation et l’interprétation de la littérature. Elle peut prendre la forme d’un discours théorique s’appuyant sur la théorie de la littérature ou bien d’un discours plus circonstancié, de présentation ou de compte rendu d’une œuvre littéraire (souvent sous une forme journalistique lors de sa parution). Ces deux acceptions ne sont pas diamétralement opposées bien que la seconde se distingue par le jugement qu’elle porte sur les œuvres étudiées. (Merci Wiki)

Pour moi, clairement, cela n’entre pas du tout dans l’optique des blogs littéraires tels que nous les appréhendons ou les fréquentons… C’est un peu « hors catégorie » je pense.

La chronique littéraire est une rubrique de presse écrite ou audiovisuelle d’un journaliste de renom sur des thèmes divers. Rubrique de presse écrite ou audiovisuelle consacrée à l’actualité dans un domaine particulier (chronique politique, théâtrale, sportive, judiciaire).

Là, ce qui m’interpelle, c’est l’aspect presse et « professionnel » de la chose… personnellement, je ne me considère pas non plus dans cette catégorie…

Du coup, comment appeler le contenu de ce blog pour lequel je passe tant de temps?
Pour ma part, je reste dans le simple avis de lecture. Avant, j’essayais de décrypter un peu plus l’écriture, l’étude des personnages, etc.. .mais finalement, je trouve que ça, « peu importe », je n’ai pas fait d’études littéraires, je n’ai donc pas les « outils » en main pour approfondir mon « analyse »,… je préfère donc rester dans le ressenti, dans ce que le livre m’a fait ressentir, les émotions, les frustrations, ce qui m’a plu et moins plu…

Je suis parfois étonnée de la longueur et « l’analyse » faite lors de certaines chroniques, ou « l’expertise » du livre est décortiqué que finalement, on en perd un peu l’avis de lecture en lui même… ou cela spoile complètement l’histoire sans le vouloir…
Mais parfois, je me pose aussi la question à savoir « est ce que mes avis de lecture, finalement, sont assez « intéressants », développés?
Pour moi, le but de mon blog, c’est de partager autour de mes lectures, discuter avec vous…

Dès lors, je me demandais dans quelle « catégorie » vous vous considériez? comment considérez-vous les articles que vous publiez sur votre blog? Avis, chroniques, critiques? Ou un concept/une appellation différent(e) que je n’ai pas évoqué?
Est ce que pour vous, avez le temps, cette notion a évolué? Ou est-ce que la notion est différente selon les études (le niveau scolaire) de la blogueuse devant son clavier? 
Si vous deviez faire votre liste de 5 « commandements » de la blogueuse littéraire selon vous (réels ou humoristiques), quelle serait-elle?

Publicités

20 réflexions au sujet de « [RDV] Tous les goûts sont dans la littérature #1 »

  1. les tribulations d'une lectrice

    Coucou ma belle, chouette ce petit débat, bravo 🙂 Je les considère juste comme de simple avis lecture comme toi, je n’ai vraiment pas l’impression de prendre son travail à un journaliste 🙂
    J’avoue que quant à l’évolution et à la différence de notion, je n’ai pas trop d’avis, je ne sais pas vraiment 🙂
    Alors les 5 commandements de la blogueuse littéraire (qui me passent par la tête sans réfléchir au moment où je te réponds) pour moi seraient:
    1. Honnête dans tes avis tu seras toujours peu importe ce que je les gens peuvent en penser.
    2. Libre de tes lectures tu resteras même en acceptant des SP.
    3. Les avis différents du tien, tu accepteras.
    4.Le plaisir de lire, tu garderas
    5.Toi même tu resteras en toute circonstance.

    Voilà voilà je pense avoir dit l’essentiel 🙂

    Bisous bisous

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      Voilà, c’est ce que je n’arrive pas à comprendre non plus, en quoi certains journalistes se sentent lésés, mis de côté, en danger…

      Haaaa sympa ces commandements 🙂 surtout le 4 🙂

      des bisous

      Répondre
  2. mlleniall

    Sympa cette idée de débat! Pour ma part, je n’ai pas l’impression de « voler » le travail des professionels, ni d’avoir des tocs. Bloguer reste un passe-temps avant tout! Mes articles, je les appelle des « chroniques », mais finalement en lisant ta definition de la chronique, j’en deduis que mes articles sont plus proches de l’ « avis ». Je donne mon ressenti assez succinct entre 10 et 20 lignes pas plus. Mais c’est vrai que je suis parfois étonnée de voir des avis qui sont presque aussi longs que le livre 🙂

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      🙂 oh la chance de ne pas avoir de tocs 🙂 là, je t’envie presque 😀

      Ah, ça me rassure de vois que je ne suis pas la seule à trouver certains avis trop longs 🙂 tu sais que j’ai déjà eu le cas, à lire une chronique, le temps d’arriver à la fin, il y avait tellement « d’analyse » que je n’en savais même plus de quel livre on était en train de parler ^^
      Dans ces cas là, je ne sais pas si c’est moi qui ai perdu le fil, ou la personne qui a écrit ça qui s’est perdue en cours de route…

      Répondre
  3. Riz Deux-Zz

    Super ton article !

    Le premier extrait est clairement méchant et montre que même un professionnel peut dire n’importe quoi ! Je ne vois pas l’intérêt de dénigrer un sujet comme cela, sans preuve, sans réel travail de documentation derrière… ça ne me fait pas rire !

    Ensuite, je ne comprendrais jamais pourquoi les journalistes et les vrais critiques littéraires se sentent en compétition avec les blogueurs… Je ne me considère pas comme un critique littéraire, je donne seulement mon avis sur un livre que j’ai lu, comme je pourrais le donner sur un restaurant dans lequel j’ai mangé (et c’est aussi un fait largement répandu maintenant sur Internent et pourtant les critiques gastronomiques ne montent pas au créneau !). Je pense que tu le sais déjà mais le côté professionnel et commercial de certains blogs me dérangent dans le sens où à force de se forcer à lire des SP et autres partenariats au bon goût de gratuit, le lecteur sent que le blogueur n’a plus le plaisir de lire ou d’écrire un avis dessus et ça me dérange… Encore plus quand ces blogueurs se plaignent ouvertement d’avoir trop de livres à lire mais ça, c’est un autre débat !

    Je ne sais pas vraiment comment appeler mes avis lectures, ce ne sont pas des fiches de lectures comme on peut en faire au lycée mais plus un petit résumé des sentiments et des réactions que j’ai pu avoir en lisant un roman. Je ne me vois pas écrire un article en décortiquant chaque tournure de phrase, ce n’est justement pas mon métier et des gens sont payés pour ça.
    Cependant, je préfère lire un avis simple et clair sur un livre plutôt que de me taper une explication de texte à rallonge qui finalement, ne me diras pas si je vais l’aimer ou pas.
    Dans mes avis, je parle de l’écriture de l’auteur et de la personnalité des personnages mais de mon point de vue : est-ce que j’ai aimé lire cette plume ? est-ce que je me suis attaché à ce personnage ? etc.

    Voilà, désolée pour le pavé ! =)

    Bisous.

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      Mais j’aimmmme les pavés 🙂
      Je suis comme toi, je ne vois pas où il y a compétition… ni pourquoi cela devrait être une compétition, d’ailleurs… Pourquoi, parce qu’une personne donne son avis sur un livre (ou un film, ou …) une autre ne pourrait pas le faire?

      Pour les critiques gastronomiques, il y a quand même une blogueuse qui a eu « chaud aux fesses » car elle s’est fait attaquée en justice par le resto qui n’avait pas aimé son article…. heureusement, on n’en est pas encore là pour les littéraires (et j’espère que l’on n’en arrivera jamais là, d’ailleurs).

      « à force de se forcer à lire des SP  » –> entièrement d’accord, c’est le côté « forcé » qui me déplait… c’est pour ça que généralement, les maisons d’éditions que j’ai en partenariat, j’ai le choix (des livres, de la fréquence, limite du temps de lecture pour certaines) et c’est ce qui fait que cela reste un plaisir… (j’avais Nathan qui m’en envoyait à tour de bras, loin de mes lectures de prédilection, et j’y ai mis un terme, car le plaisir n’y était plus… du coup, oui, il y a des livres qu’ils sortent qui me plairaient, ben ils sont dans ma wishlist puis voilà…. mais le côté obligation sans « choix perso », je ne vois pas l’intérêt)

      On a la même notion de ce que l’on veut faire passer au travers de nos blogs 🙂

      bisous

      Répondre
  4. Cess

    Pour ma part, même si je me moque des petites manies des blogueurs dans les billets que tu cites (tu as raison de bien préciser pour l’humour :D), je donne simplement mon avis et garde une trace de mes lectures.
    Je ne me considère pas du tout comme une critique littéraire mais juste comme une passionnée de lecture qui veut partager ses découvertes et déceptions à des amis 🙂

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      mais c’est ça, …
      je me souviens qu’à l’époque, les articles avaient fait « scandale » alors que ce n’était que de l’humour… une manière distrayante et caricaturale de voir les choses, mais sur le fond, c’est marrant… 🙂

      Répondre
  5. Tesrathilde

    J’ai plutôt ri en lisant les images des bloggeuses littéraires que s’en font la presse ou les détournements volontaires de bloggeuses, justement. Je pense qu’il y a autant de vrai que de très exagéré dans ces idées. Le souci majeur c’est qu’il n’y a pas de mode d’emploi universel, pas de structure obligatoire, juste des grandes lignes, et nous restons toutes et tous des personnes à part entière qui nous lançons là-dedans avec des aspirations et envies différentes, sans parler de l’image qu’onveut renvoyer ! Je trouve donc un peu facile de mettre tout le monde dans le même sac – je sais pas vous, mais moi j’arrive toujours à tomber sur des blogs à peu près à l’opposé du mien sur à peu près tout.
    je ne sais pas à quel point les éditeurs nous démarchent, mais je veux bien croire qu’à cause de cette diversité ce soit délicat !
    Je trouve l’attaque de certains journalistes et pros assez ridicule : dans notre très grande majorité nous ne nous affichons pas comme des critiques professionnels ; comme disait Riz Deux-Zz tout le monde donne son avis sur tout et n’importe quoi aujourd’hui sur la Toile, et heureusement que tous les pros ne s’en offusquent pas – si je veux lire des avis pros je sais où en chercher, et si je tombe sur un avis d’utilisateur / client c’est aussi en général clairement indiqué ! (Et si je n’y arrive pas j’ai aussi le droit de me dire que le monde d’Internet est quelque chose que je ne maîtrise pas, tout simplement). J’annonce donc la couleur dès le départ, donc si un auteur veut discuter de mon ressenti je suis d’accord, mais pas sous couvert de « vous n’êtes pas pro donc ne me descendez pas ». Si mes avis déplaisent c’est mon problème, je ne suis pas payée pour, cela reste du loisir, de l’amateur. Après j’imagine que tomber dans la diffamation reste quelque chose d’illégal, mais quelques chroniques négatives n’en sont pas aux dernières nouvelles, surtout quand je précise que *je* n’aime pas cet auteur, et que je ne passe pas ma vie non plus à expliquer à tout le monde partout sur le Net que je le déconseille très très vivement, celui-ci en particulier.
    je continue à utiliser « critique » et « chronique » autant que « avis » pour mes articles, dans le sens générique :j’essaie de les construire et d’aller parfois un peu plus loin que « je n’aime pas ». cependant, encore une fois, de mon point de vue pas de risque d’amalgame avec le domaine professionnel.

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      « Je trouve donc un peu facile de mettre tout le monde dans le même sac – je sais pas vous, mais moi j’arrive toujours à tomber sur des blogs à peu près à l’opposé du mien sur à peu près tout. » –> absolument, et ce n’est pas pour autant non plus que ces blogs sont « moins bien » ou moins intéressants… au contraire, parfois, c’est bien pour confronter les idées, les points de vue, et se donner de nouvelles envies de découvertes… Puis si tout se ressemblait, où serait l’intérêt?

      « vous n’êtes pas pro donc ne me descendez pas » –> mais clairement, ça c’est déjà vu… des auteurs qui viennent ouvertement critiquer sur les réseaux sociaux (ou sur le blog même de la personne) son avis, en devenant même insultant… Je peux comprendre que ça ne plaise pas de voir qu’une personne n’a pas aimé voire détester ce qu’il a mis tant de temps à créer, mais parfois, ça va trop loin quand même…

      Tu as déjà eu des retours négatifs d’auteurs? ou de « fans d’auteurs » un peu trop virulents face à un article négatif sur un livre?

      Répondre
      1. Tesrathilde

        Non, jamais. (pas encore ?? 😉 ) J’ai eu un retour d’auteur que j’ai cru sentir « un peu remontée » contre un détail de mon avis, mais elle a contre-argumenté de façon tout à fait convaincante et polie, donc j’ai trouvé ça plutôt très constructif !

  6. chroniqueslitteraires

    Le sujet est très intéressant !
    Pour ma part, je donne mon avis sur les livres que je lis. Je leur donne le nom de chroniques ou articles, sans les considérer comme des explications de texte (je laisse ça aux professeurs de lettres).
    Concernant les avis négatifs (méchants parfois) de journalistes qui se moquent des blogueurs, de leurs TOC et autres livres gratuits, je rigole doucement. C’est bien connu, les journalistes-chroniqueurs professionnels, achètent tous leurs livres, n’en reçoivent jamais en SP et n’en ont qu’un par an à lire… 😀 De même, si les blogueurs indiquent leurs activités les lundi , jeudi, vendredi, les journalistes professionnels nous donnent leurs commandements sur quoi lire, penser, manger, regarder au ciné, les lundi, mercredi, vendredi… Mais c’est pas pareil n’est-ce pas 😀
    Enfin, si les journalistes accusent les blogueurs de leur piquer leur travail, qu’ils se rassurent, les blogueurs ne leur piquent pas leur salaire, et ça c’est peut-être, pour les journalistes, le plus important.
    Les blogueurs (la plupart) partagent sur leur blog leur passion, échangent avec leurs lecteurs (blogueurs ou non blogueurs), le tout dans la joie et la bonne humeur. Et l’entraide.
    Bisous.

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      🙂 j’avoue que j’ai souris à ton commentaire 🙂 c’est vrai que finalement, ils font « la même chose que nous » (dire tous les jours ce qu’ils lisent/mangent… mais que pour eux, c’est différents « parce qu’ils sont payés pour ».
      J’avais vu aussi, dans un article, que la plupart des critiques littéraires ne lisaient de toutes manières pas les livres, ils se contentaient des 20 ou 50 premières pages, et que ça leur permettait de « tout savoir sur le livre »… si je m’en tenais à ça, il y a beaucoup de mes coups de coeur à côté desquels je serais passée car ils étaient lents au démarrage 🙂
      Ce qui me « choque » beaucoup aussi, c’est la manière de considérer comme « nuls », ou mettre en doute « l’intelligence » des blogueurs qui, par exemple, lisent principalement de la chick-lit (ménagères sans cervelles), de la young adult (personnes atteintes du syndrôme de Peter Pan qui feraient bien d’ouvrir les yeux sur la réalité », … ça, ça me révolte franchement, autant de préjugés et « généralisation » ou manière de cataloguer les gens…

      Bisous

      Répondre
  7. SCHLAUDER FRANCOISE

    Merci , j ai lu tous les commentaires et pour moi l avis du journaliste est éphémère , cet avis est donné à un moment précis de sa vie et il aurait peut être été différent s il avait été donné à un autre moment ( je n ose imaginer qu il a été dicté…..) quant à l avis des blogueuses, il est essentiel surtout quand on peut trouver des avis qui convergent (ou l inverse d ailleurs ) Il est un peu la discussion que l on peut avoir entre amis autour d un café , et chacun prends sa décision … Certes sans oublier la promotion d un livre ( car c grâce à elle qu il vit ) faut arrêter la promotion tte calculée …. bcq d artistes sont restés dans l ombre à cause de celà . Alors amlis blogueuses continuez : moi je vous lis , je vous écoute et au final c moi qui prends la décision !!

    Répondre
  8. Hylyirio Auteur de l’article

    « Il est un peu la discussion que l on peut avoir entre amis autour d un café » –> ce que j’aime cette phrase, cette manière de « résumer » les blogs… merci 🙂 je crois que je n’aurais pas mieux trouvé pour exprimer ça…

    Répondre
  9. NanouBulle

    Article très intéressant !
    Alors moi, je voie plutôt les blogs sur les livres (évidement hein), comme une passion qu’on partage. L’équivalent d’un blog sur la cuisine ou la couture par exemple.
    Bien sûr quelques-unes y vont a fond les manettes, leur critique est trop longue, trop décortiqué, comme tu le dis : on fini par perdre l’appréciation de sa lecture. Mais c’est leur manière d’être, on aime ou pas, on à toujours le libre arbitre :p
    Dans mes courtes chroniques, j’essaie de transmettre mon ressenti sur le livre et donner envie ou non de le lire ! Ni plus, ni moins !
    De là a dire qu’on à des TOC et qu’on remplace un journaliste littéraire, heu non pas du tout, quoique certaines frôles des attitudes compulsives car c’est des chroniques tout les jours et sa je n’aime pas, trop c’est trop, bref je me lasse vite de lire leur chronique.
    Pour celles qui bossent, qui on une famille, une maison à entretenir, ce n’est pas un livre par jour mais par semaine et ce genre de blog perso j’adore car il y a un vrai débat entre nous et des affinités aussi.
    Lorsqu’un journaliste par d’un livre, ce n’est jamais neutre puis sa manque de passion, ces termes sont trop littéraire, bref c’est SON boulot et je n’ai jamais suivi le conseil d’un journaliste pour acheter un livre, jamais !
    J’ai toujours acheté mes e-books par rapport à une amie blogueuse ou plusieurs qui on aimé le livre.
    Merci pour cet article qui ouvre un débat intéressant et qui pour une fois nous donne la parole autre que le habituel « c’est lundi que lisez vous? »

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      Oh oui, j’ai vu la différence de temps pour lire et bloguer depuis que j’ai repris le boulot… pourtant, j’ai des temps de trajets en train conséquents… mais je m’endors souvent 🙂
      c’est vrai que les affinités qui se forment, c’est juste génial car on peut prendre le temps de discuter 🙂
      merci à toi pour ton intervention, surtout… et je suis ravie de voir qu’on a la même vision des choses
      bisous

      Répondre
  10. Serena

    Merci pour cet article hyper intéressant ! Pour ma part, je ne suis pas hyper régulière en lectures, ça me prend trop de temps, difficile de me « considérer » comme une blogueuse lecture à part entière du coup 🙂 J’ai l’impression de publier des avis des livres que je lis, bien que certains appellent ça une chronique ou d’autres une critique, un billet ou un article. Je crois que toutes ces idées se rejoignent pas mal en fait, on dit simplement si on a apprécié ou non un roman et pour quelles raisons. C’est d’ailleurs ce qui me plait sur la blogosphère, on ne s’interroge pas sur l’éventuel parcours scolaire de la personne derrière le clavier, c’est un peu « Monsieur et Madame tout le monde », un lecteur sommes toute « lamba » 🙂 Et ça prouve aussi qu’il n’y a pas besoin d’avoir un Bac+8 pour lire et donner un avis constructif, et ce point aussi me plaît 😉
    Pour moi, la blogueuse (ou le blogueur d’ailleurs) partage simplement avec d’autres, qu’on appelle souvent « communauté », il y a des échanges, des discussions, c’est un peu comme si on se retrouvait tous ensemble dans un espace à boire un verre et à parler de nos dernières lectures, c’est convivial et sans prise de tête 🙂 Je ne sais pas si j’ai répondu à toutes tes questions mais bravo pour cet article hyper intéressant !
    Des bisous ma belle ❤

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      Ce qui me heurte parfois en réplique à certains articles c’est de voir le ton hautain d’auteurs ou fans de l’auteur qui attaquent la blogueuse sur le genre de ses lectures, son niveau d’études, tout ça 😦
      Merci à toi pour ton avis!
      Des bisous

      Répondre
  11. petitepom

    Je rejoins vos avis, on aime lire et surtout partager nos lectures, j’ai décidé de faire un blog pour garder une trace de mes lectures, échanger des avis, mais ce que je trouve le plus intéressant, c’est la découverte de nouveaux auteurs, qui grâce aux bloggeurs ont leur chance d’être lu. On a une autre approche de la littérature que les professionnelles, on se laisse guider que par nos sentiments, on aime ou pas, on dit pourquoi simplement, sans se croire de grand littéraire.
    bises et bonne journée

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s