Détruiredesvies.com de Dïana Bélice

 

Image2Peut-être es-tu comme moi. Une Camille. Loin d’être populaire à l’école, tu passes pas mal inaperçue, à ton grand désespoir, alors que tout ce que tu voudrais, c’est enfin te faire remarquer pour trouver l’amour. Mais être invisible n’est certainement pas le prérequis numéro un pour séduire ton prince charmant.
C’est arrivé un peu par hasard, mais j’ai déniché le mode d’emploi. Celui pour l’amour. Et avec le recul, je me rends compte que pour vivre une incroyable idylle, je ferais tout. Littéralement, tout. C’est un processus assez simple.
Étape numéro un : te trouver une bande d’amies, vraiment cool et populaire, question de te tenir le plus près possible des beaux gars de l’école.
Étape numéro deux : te créer des profils sur les réseaux sociaux, ainsi que sur des sites de rencontres.
Étape numéro trois : te dénuder devant ta webcam.
Étape numéro quatre (impensable mais souvent inévitable) : pleurer toutes les larmes de ton corps en te demandant si tout ça, c’est bel et bien arrivé.
La cyberprédation est un fléau qui s’immisce dans la vie de nos jeunes de façon insidieuse. La facilité d’accès aux réseaux sociaux rend la vérification de l’identité des utilisateurs presque impossible. Les faux marchands de rêves ont ainsi tout le loisir de berner leurs victimes plus ou moins consentantes, profitant de l’anonymat d’Internet pour obtenir ce qu’ils veulent.

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un livre qui me tentait depuis un petit bout de temps et que je suis ravie d’avoir découvert…

En fait, je ne sais pas si vous connaissez cette maison d’édition, mais personnellement, je trouve qu’ils ont pas mal de « petits livres » assez intéressants. Et detruiredesvies.com faisait partie de ceux qui m’intéressaient beaucoup, traitant d’un sujet qui m’interpelle pas mal…

Bref, assez de blabla, venons-en aux faits.

Dès le départ, le livre vous donne le ton… en effet, le prologue fait un peu « l’apologie inversée » de Facebook et de ses dérives, la manière dont les ados s’y exposent sans se rendre compte des conséquences.

Le curseur clignote, attendant que quelqu’un vienne lui faire dire ce qui lui passe par la tête. Et il n’a pas à attendre bien longtemps, car, quelques instants plus tard, des doigts se mettent à courir habilement sur le clavier. www.facebook.com Probablement pour la millionième fois, Camille tape l’adresse du réseau social le « plus cool du monde » dans la barre d’adresse de son navigateur Internet. Tout de suite après l’école, ses nouvelles copines, Kim et Anouck, sont passées à la maison. Comme elles ne savaient pas trop quoi faire après une session d’étude intense en vue des examens de fin d’année, pour relaxer un peu, elles ont improvisé une petite séance de photos. Bien entendu, les images qu’elles produiront ne feront pas que rester indéfiniment sur la carte mémoire d’un appareil photo. Certainement pas ! Quelle perte ce serait ! Elles feront préférablement partie d’une nouvelle exposition sur la page Facebook de l’une des adolescentes. Durée de la présentation exclusive ? Infinie ! Et offerte aux yeux de tous ! C’est une exhibition à saveur internationale !

Je trouve que cela reflète assez bien la réalité, vous ne trouvez pas?

Ce livre est écrit de manière simple, avec des mots simples, mais le tout de manière assez percutante, malgré tout, avec les mots justes pour faire passer le message « Attention aux prédateurs sexuels qui se cachent sous certains profils trop beaux pour être vrai ». Et finalement, quoi de plus logique pour bien faire passer le message de se placer également dans la tête du prédateur, de voir sa manière d’aborder ses proies et de les appâter.

Ce que j’ai trouvé assez juste, assez enrichissant et bien amené, c’est que l’on peut voir en alternance tantôt le raisonnement de la victime, Camille, l’ado qui tombe dans le piège, mais aussi la vision du prédateur, de l’adulte qui traque sa proie. On voit vraiment les deux points de vue, les deux sensibilités différentes (si de sensibilité on peut parler pour le prédateur)

Pour vous parler un peu plus de l’histoire, on y rencontre donc une ado, Camille, assez renfermée… (elle n’a que peu d’amis… un à vrai dire). je l’ai trouvée assez nunuche, assez « immature » et gamine pour une fille de son âge. Un jour, elle se rapproche un peu « par miracle » de deux copines de classe, et va se laisser complètement influencer par ces deux filles. Elle va donc s’inscrire sur Facebook et un site de rencontre, et fait la connaissance d’un garçon qui semble bien sous tous rapports.

Il y a franchement des moments où j’avais juste envie de la secouer un bon coup pour lui dire « mais ouvre les yeux, tu ne vois pas que tu te jettes dans la gueule du loup comme une andouille » ?

La naïveté de Camille m’a surprise, puis je me suis dit qu’à son âge, qui sait comment j’aurais réagi… Ce côté un peu trop naïf a fait que je n’ai pas pu m’identifier à elle… mais j’ai pu pleinement profiter de la lecture malgré tout…

En bref, c’est un livre malgré tout très poignant, traitant d’une part de  l’influence facile et néfaste des jeunes entre eux, au départ… ce à quoi ils sont prêts « pour être comme les autres » , qui montre bien les danger des réseau sociaux et le fait que finalement, on ne sait jamais vraiment qui est derrière le clavier ou l’écran…

Alors oui, on sait dès le départ comment ça va finir ou presque, mais le plus intéressant dans ce livre reste vraiment le cheminement, et c’est vraiment une lecture que je vous conseille…

Si vous avez des ados à la maison, n’hésitez pas non plus à leur faire lire, à en parler avec eux…  c’est un sujet dont on parle encore trop peu mais qui est un véritable fléau…

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Détruiredesvies.com de Dïana Bélice »

    1. Hylyirio Auteur de l’article

      Avec grand plaisir,
      j’ai longtemps eu ce titre en wishlist, mais je repoussais tout le temps la lecture… quelle erreur 🙂
      j’espère que ce livre permettra aussi d’ouvrir les yeux et le débat au sein de certaines familles…

      merci à toi pour ce passage sur mon p’tit blog 🙂
      bonne journée

      Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s