Le doute de S. K. Tremayne (2015)

Image6Un an après la mort accidentelle de Lydia, 6 ans, ses parents et sa jumelle Kristie prennent un nouveau départ en s’installant sur une petite île écossaise isolée. Mais l’étrange comportement de Kristie sème bientôt le trouble. Elle demande à se faire appeler Lydia… Qui est-elle vraiment ?

Autant vous le dire tout de suite, je suis faible, et ce qui m’a attiré en premier dans ce livre, ce n’est pas son résumé pourtant très accrocheur et plein de promesses, mais bien la couverture… Je ne sais pas pourquoi (enfin, si, je le sais, puisque je vous l’explique juste après) mais cette couverture a agi comme un véritable aimant sur moi…. Une sensation de mystère, des jumelles, et surtout, l’image d’un esprit/fantôme… il ne m’en faut pas plus pour craquer…

Ensuite, on en vient à la lecture du résumé et là, c’est le drame… l’Écosse, sur  une petite île perdue où il y a un phare et maison du gardien … Rien que ça, ça ne pouvait que m’attirer…

Ajoutez-y un brin de légendes populaires et une histoire de jumelles, de vraies jumelles, et du lien qui les unis, et la mon petit cœur de lectrice se sent tout en émoi et ne peut plus résister… et BAM.

Point de vue de l’histoire, donc, on a deux jumelles, dont l’une est décédée dans des circonstances dramatiques : elle est tombée d’un balcon chez ses grands-parents. Bien évidemment, toute la famille est profondément marquée, et pour prendre un nouveau départ et se sortir des ennuis financiers, ils décident d’aller s’installer sur une île écossaise que le mari a hérité de sa grand-mère… (Mais pourquoi je n’ai pas une grand-mère écossaise, moi ?)

L’ambiance y est lourde, pesante… Pour ceux qui l’ont lu, l’île concernée est comme celle de La dame en noir: sombre, isolée, où l’on accède par un petit chemin boueux et submersible au gré des marées (comme le mont saint Michel, mais en plus petit et plus glauque… – vous remarquerez l’effort de comparaison pour vous mettre dans l’ambiance 🙂 )

Le récit est parfois à la première personne quand on suit les idées de la mère de famille, et parfois à la troisième personne quand on suit le père… Le fait de cette alternance de points de vue et de « style narratif » (je ne sais pas si on peut appeler ça comme ça) ça permet d’une part de bien rythmer le roman, on ne s’ennuie pas une seconde et on a vraiment une vision globale de l’histoire… du coup, c’est juste génial.

C’est un thriller bien écrit, très addictif où l’on n’a qu’une hâte lire la suite, lire le chapitre suivant, savoir le fin mot de l’histoire et découvrir la vérité… Haaaa la frustration ultime quand on doit travailler le lendemain et qu’il est temps d’aller se coucher pour ne pas ressembler à un zombie..

Point de vue des personnages, vous vous en doutez, j’ai eu un gros coup de cœur pour la fillette… J’ai aimé sa singularité, ses particularités, son étrangeté…  et on ne peut que la prendre un peu en pitié… (Imaginez, vous avez 6 ans et vous voyez votre sœur jumelle mourir … ça en perturberait plus d’un et laisserait un vide immense).  Mais malgré tout elle a ce côté intriguant que j’ai juste adoré…

J’ai eu également, tout au long de l’histoire, beaucoup d’empathie pour cette mère qui est un peu beaucoup larguée et qui espère tant un nouveau départ… pour finalement se retrouver face à sa fille qui ne fait qu’empirer les choses avec son comportement qui n’arrange rien…
Le père j’y ai été moins réceptive car on le sent plus distant…

Et l’histoire en elle même? Waouw… Voilà la seule chose que je me suis dite arrivée à la fin.. (Enfin, non, je me suis dit aussi quoi, je suis déjà à la fin? Mais non je veux rester la bas moi, j’en veux encore…)

Bref vous l’aurez compris l’histoire m’a plus qu’emballée, j’ai été transportée et j’ai adoré. Jusque la fin les révélations vont bon train et sont là pour semer le trouble dans l’esprit du lecteur et c’est juste parfait… Jusqu’au bout, l’auteur nous mène par le bout du nez et c’est ce qui m’a plu…

En conclusion ? Gros coup de cœur avec les doigts pour ce roman que je ne peux que vous conseiller… Si le résumé vous tente mais que vous hésitez, n’hésitez plus, foncez!

logo-Coup-de-Coeur+1869+nor

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Le doute de S. K. Tremayne (2015) »

    1. Hylyirio Auteur de l’article

      🙂 oh la pauvre wishlist 🙂
      il n’y a qu’une seule solution… l’alléger en les faisant passer à la PAL 🙂 ==> ça va, je sors :p

      Répondre
  1. Ping : Acquisitions et réceptions de juillet – Partie 2 | Lire sous la Lune

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s