L’autre moi-même de Saskia Sarginson (2015)

Image54 genre 2 Amazon_Wishlist 

Enfant, Klaudia a toujours été terrifiée par son père. Quant aux crimes commis par celui-ci dans son passé, elle en éprouve une effroyable honte. Aussi, son éloignement pour entrer à l’université est-il pour elle l’occasion rêvée de se « réinventer », elle se transforme alors en Eliza Bennet, une jeune femme pleine d’assurance. Mais lorsque Klaudia se retrouve obligée de revenir chez elle, la voilà dramatiquement piégée dans une double vie. La révélation de secrets enfouis dans le passé de son père oblige la jeune femme à affronter enfin son héritage familial. Mais elle va bientôt soupçonner qu’elle n’est pas la seule personne de la famille à s’être forgé une double identité – et pas la seule non plus à être capable de mettre un terme à une existence…

Ce que j’en pense?

Ce qu’il y a de bien avec les partenariats, c’est que cela nous permet de découvrir des livres vers lesquels nous n’aurions pas été spontanément. C’est le cas avec ce livre.
Je dois bien vous avouer qu’au début, je ne m’attendais absolument pas à accrocher à ce genre d’univers : les Allemands, la guerre, les nazis, Hitler,… Ce n’est pas du tout mon univers et je ne suis d’ailleurs pas fan du tout d’histoire.
Mais malgré tout, j’avais envie de laisser sa chance à ce livre qui m’intriguait énormément. C’est surtout la couverture qui me donnait envie de le découvrir. Et puis, le côté mensonge, vie secrète, secrets de famille,… c’est vraiment le genre de choses que j’adore.

J’avais déjà été tenté par le titre « jumelles« , mais je n’avais pas encore eu la chance de découvrir la plume de l’auteur À mon grand regret. C’est pourquoi je me suis laissé tenter par ce livre.

Klaudia est un personnage assez particulier. Enfant, terrifiée par son père, adulte, honteuse de son passé, des crimes de son père, …. elle a un caractère assez spécial. C’est pourquoi elle a choisi de changer d’identité lors de son entrée à l’université. Après tout, c’était un nouveau pas à franchir, et elle a voulu saisir sa chance…
Quand on n’y pense, ce ne doit pas être facile de vivre avec le poids des actes de nos parents ou de nos ancêtres sur le dos. Et prendre un nouveau départ, ce n’est pas toujours aussi aisé que ça. Surtout quand le passé resurgit, que l’on s’en sert contre vous, et que tout l’univers que vous vous êtes (re)construit s’effondre petit à petit.

Point de vue du style, il est très agréable. Afin de garder un rythme assez intéressant, les chapitres sont alternés entre les pensées de Klaudia, et celles d’autres personnages, à différentes époques. Personnellement, je préfère énormément se consacrer à Klaudia, car les autres chapitres sont plus d’ordre historique, et j’ai un petit peu moins accroché.
Mais le fait d’avoir ainsi plusieurs narrateurs, cela permet de ne pas « s’ennuyer », et de garder un rythme de lecture assez agréable.
Pourtant, malgré tout, l’univers, l’ambiance du livre, reste étouffant, assez clos, mais malgré tout cela passe bien. J’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur qui sait manier l’intrigue et rendre l’ambiance des plus pesantes.

Parmi les différents thèmes abordés dans l’histoire, on peut retrouver : le mensonge, la « recherche de soi », les secrets de famille, les horreurs du passé et ses conséquences, … Il faut reconnaître que ce ne sont pas souvent des thèmes abordés dans la littérature plus contemporaine, et je dois avouer que je n’aurais pas spontanément été vers ce livre si je l’avais trouvé face à moi en librairie. La partie historique n’est pas ce que j’ai préféré, je dois bien le dire, mais le côté thriller a un peu balayé mes réticences.

Malgré tout, ce fut une excellente découverte. Le roman est à la fois fait de suspense, mais surtout d’émotions, et ce jusqu’à la fin. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Un très bon thriller psychologique.
Par contre, si vous aimez les thriller léger ou les livres qui détendent vraiment, je ne vous le conseille pas tout de suite. Je ne vais pas aller jusqu’à dire que c’est un livre qui plombe l’ambiance, mais il n’en est pas loin.

Maintenant que j’ai pu découvrir la plume de Saskia Sarginson, je n’ai qu’une envie, découvrir d’autres livres de sa plume, et plus particulièrement jumelles. 

D’autres en parlent

Nessa     Ingrid59     Sarah Cara     Mycoton32     nathlie93100

Publicités

2 réflexions au sujet de « L’autre moi-même de Saskia Sarginson (2015) »

  1. Kerry Legres

    Je le lirais bien celui-là , j’aime beaucoup les thrillers psychologique , par contre j’attendrais d’avoir un meilleur moral, pas besoin qu’on me le plombe davantage ^^ Merci pour la découverte en tout cas 🙂

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s