Attachez vos ceintures… Décollage immédiat! de Isabelle Tronquet

attachezgenre 7  Amazon_Wishlist

Les mémoires à peine croyables d’une hôtesse de l’air !
S’il est un métier qui fait fantasmer, c’est bien sûr celui d’hôtesse de l’air ! Depuis une quinzaine d’années, Isabelle Tronquet exerce sur les vols long-courriers d’une célèbre compagnie aérienne et accueille ses passagers avec un large sourire. Parfois, cependant, son métier réserve bien des surprises et les vols ne sont pas tous de tout repos ! Passagers insupportables, questions idiotes, disputes, dragueurs invétérés, demandes délirantes et rencontres improbables peuvent embarquer, au grand désespoir des membres de l’équipage…
Il s’en passe de belles en plein vol !
Paris, New York, Cuba, Tokyo, Bali… Isabelle Tronquet parcourt le monde et raconte ces anecdotes incroyables mais vraies avec humour, émotion et style. Son témoignage inédit va vous étonner. Une chose est sûre, vous ne monterez plus jamais à bord d’un avion sans penser à ce livre…
Alors, attachez bien vos ceintures… quelques turbulences s’invitent parfois en cabine !

Ce que j’en pense?

Si vous suivez ce blog de temps en temps, vous avez déjà dû voir que je suis très bon public en matière de livres de perles… C’est plus fort que moi, c’est le genre de chose qui m’évade, me faire rire, me détend… bref, j’adore 🙂

Et je dois avouer que c’était la première fois que j’en voyais un sur le métier d’hôtesse de l’air, et je me suis dit qu’elles aussi, devaient en voir des vertes et des pas mûres… Tout le monde voit toujours le côté positif de la chose, les voyages, les rencontres, mais qu’en est-il de l’intérieur… j’avais envie de le savoir.

Le style est super simple, à la manière d’une copine qui raconte une anecdote à une autre, donc c’est bien sympathique.

Les situations sont parfois invraisemblables, et c’est ce que j’adore 🙂

Mon coup de coeur de ce recueil: (désolée, l’extrait est long, mais je ne pouvais pas le couper)

Le passager britannique d’un certain âge, très classe, qui voyage en première a un souci, il ne peut remettre la main sur sa pipe. Il a dû la faire tomber au cours du vol, en sortant des documents de son sac cabine. Et à l’heure de se préparer pour l’atterrissage, il ne la retrouve plus.
Comme il y tient beaucoup, il se permet de demander l’aide de Sophie, l’hôtesse qui s’est occupée de lui. Elle a certainement roulé sous son siège, et son âge ne lui permet pas de se pencher, il a perdu la souplesse de sa jeunesse, à son grand regret. Heureusement pour lui, Sophie est prête à lui rendre ce service, elle a été aux petits soins avec lui pendant tout le vol, et semble vraiment comprendre son désarroi. Elle n’hésite donc pas à se mettre près du sol, lampe de poche à la main, pour tenter de retrouver la pipe de Monsieur. Elle glisse une de ses mains sous le siège et, à tâtons, dans cette position inconfortable, explore les recoins cachés du fauteuil. Sophie se contorsionne, le siège est imposant et il est très difficile de voir quelque chose en dessous ! Tout à coup, elle sent du bout des doigts un objet non métallique. D’un ongle, qu’elle porte long, elle parvient à faire revenir l’objet vers elle, en le faisant légèrement pivoter. La tête collée au fauteuil, le bras tendu à son maximum, elle pousse un soupir de soulagement lorsqu’elle se saisit enfin de la pipe, car c’est bien elle, elle a reconnu la forme immédiatement ! Le passager anglais est vraiment ravi, sans Sophie, il sait bien qu’il n’aurait pas pu retrouver sa pipe préférée. Le vol est déjà terminé, il a tout juste le temps de s’asseoir et d’attacher sa ceinture avant l’atterrissage ! Il n’a pas encore eu le temps de remercier chaleureusement Sophie, mais profite de son passage par la business où elle est positionnée pour le débarquement afin de lui glisser en français un : « Mademoiselle, merci pour la pipe ! » Voyant l’hôtesse rougir jusqu’aux oreilles, un passager de business dit à son ami et voisin de siège : « Tu vois, je te l’avais dit que c’était mieux en première ! »…

Voilà, vous avez l’esprit du livre, des situations parfois hilarantes, parfois terrifiantes quand un passager fait un malaise, part en panique, ou « veut descendre »… mais toujours raconté avec humour et passion pour son métier

Une lecture que je vous conseille, à lire d’une traite ou petit à petit, le soir, avant de s’endormir, au gré de ses envies. C’est l’avantage de ce genre d’ouvrages, ils peuvent se grignoter petit bout par petit bout sans que l’on n’en perde le fil, pour décompresser d’une lecture plus chargée…

 

Un petit truc en plus? 

Allez, encore un petit extrait:

Sur Paris-Casablanca, arrivé au-dessus de Madrid, le commandant fait une annonce : « Madame, Monsieur, Madrid sur la gauche. » Un homme se lève, met son manteau, prend son sac à dos, vient au galley* et me dit, j’ai vu qu’on était à Madrid, je peux descendre ?

 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Attachez vos ceintures… Décollage immédiat! de Isabelle Tronquet »

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s