Les Enfants de Peakwood Rod Marty

couv5683155Titre : Les Enfants de Peakwood
Auteur : Rod Marty
Maison d’édition : Scrinéo
Sortie : 8 Octobre 2015
# de pages : 383
Genre : Fantastique YA

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? D’où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ? Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler… Félicitations, la mort vous offre une seconde chance…

Mon avis: 16/20. J’ai adoré le sens de la description de l’auteur

Ce que j’en pense?

Ça a été ma dernière lecture de 2015 et ça a été une belle surprise.

Dans la petite ville peakwood, un autocar scolaire roule et ça part en cacahuète, c’est l’accident, assez grave, mais « miraculeusement » – ou pas – la plupart des enfants s’en sortent quasi indemnes.
Dix ans plus tard, des habitants de la ville de Peakwood commencent à voir apparaître sur leur corps d’étranges blessures, certains perdent complètement la tête…et finalement, il semblerait qu’il y ait un lien entre les deux et qu’il y ait eu certains secrets qui remontent à la surface…

C’est un livre qui oscille entre le fantastique, le thriller, le jeunesse… mais pas trop …

Au départ, vu le résumé et le début de l’histoire, j’avais un peu la crainte que cela ne ressemble trop au livre « Les revenants », que j’avais lu quelques semaines plus tôt.
En effet, dans les deux cas, un car scolaire qui a un accident dans une petite ville montagneuse, des événements étranges.. mais détrompez vous, à part cet accident de bus, rien n’est comparable…

Point de vue de l’écriture, elle est super agréable, même si on est dans du jeunesse, on n’est pas dans le niais, dans le trop facile … J’ai adoré le sens de la description de l’auteur, qui nous a mis des descriptions à la fois très imagées, mais pas lourdes et ennuyeuses, et ça, c’est juste génial…

« Le car scolaire roulait sur la voie enneigée en éclaboussant les rebords de la chaussée d’une eau boueuse. Le ciel, déjà presque noir en cette fin d’après-midi, n’avait rien de surprenant pour les gens vivant dans le coin. On n’habitait pas le Montana sans avoir l’habitude de passer la moitié de l’hiver dans l’obscurité. Andrew Nolin alluma ses phares en regardant dans le rétroviseur les gamins chahuter derrière lui. Ils augmentaient la migraine qu’il avait depuis le début de la journée. Au fil des années, il avait appris à prendre son mal en patience quand il conduisait la marmaille de la ville, mais aujourd’hui, seule la pensée de les étrangler les uns après les autres le soulageait. »

Ce livre est d’un addictif une fois que l’on entre dans le vif du sujet… si je n’avais pas la fatigue pour me rappeler à la raison, je l’aurais dévoré d’un coup.

Pourtant, je dois vous avouer que les débuts ont été difficiles malgré tout. A 20% du livre, je me demandais encore ce que je faisais là, je trouvais ça un peu mou du genou, mais une fois que ça se lance, c’est que du bonheur. Ça vaut vraiment la peine de continuer… car après, la tension monte crescendo, et plus on en lit, plus
on a envie d’en lire…

On va suivre à la fois les événements liés à l’accident, et les « phénomènes » dix ans plus tard… ça donne un bon rythme au récit et ça m’a permis de mettre en place des ébauches d’explications, de causes à effet, …

Et même si certaines choses, je les avais anticipées, d’autres pas du tout…

Parmi les personnages, gros coup de coeur pour Chayton, le médecin de la ville, fils de chaman qui avait un peu « coupé les ponts » avec ses origines et les croyances indiennes et qui va pourtant s’y retrouver plongé en plein… Sans compter que sa fille se trouvait dans le bus et n’a pas eu la chance de s’en sortir… j’ai eu beaucoup d’affection pour lui…
A côté de ça, tous les personnages sont travaillés, on les découvre petit à petit, on en apprend sur eux, on en a un portrait complet, on les découvre dans leur vie, mais aussi dans leur psychologie, ils sont tous des personnes qui en ont bavé dans la vie, qui n’ont pas eu la vie facile, et ça ne peut que les rendre plus attachants.

Le dernier tiers du livre est surtout axé sur les croyances indiennes et leur implication dans l’histoire, donc il faut aimer ça, mais personnellement, j’ai adoré.

Du coup, vous l’aurez compris, ce n’est pas un coup de coeur pour les débuts un peu lents, mais malgré tout, c’est une très très bonne découverte, et une lecture que je vous recommande si vous aimez le fantastique et que les croyances indiennes vous intéressent un tant soit peu ☺

« Andrew augmenta le volume de la radio en espérant que cela fasse taire ses passagers. Tous les tubes de Noël étaient joués non-stop sur PW FM et avec un peu de chance, les gosses se laisseraient hypnotiser par ces vieux titres qui sonnaient un peu comme des comptines aux oreilles d’Andy. Au lieu de ça, quelques-uns se mirent à chanter à tue-tête la chanson diffusée, « All I want for Christmas is you» de Mariah Carey. Andrew baissa la tête, découragé, en essayant de se rappeler pourquoi il était là. Fumer, écrire, fumer, écrire, fumer, écrire… »

Je ne pouvais donc que vous remettre le clip de Mariah Carey, même si on n’est plus à Noël…

Bonne journée

Publicités

7 réflexions au sujet de « Les Enfants de Peakwood Rod Marty »

  1. laurence

    je l’ai lu à sa sortie et je l’avais adoré; je notais au fur et à mesure les noms des protagonistes pour m’en souvenir; vivement son prochain roman

    Répondre
    1. Hylyirio Auteur de l’article

      ah, je ne pense jamais à noter les noms des personnages…
      enfin, sur liseuse, je les surligne pour voir mes notes en cas de doute 🙂
      bonne journée

      Répondre
  2. NovaBaby

    J’en ai entendu parler, mais comme toi, j’avais peur que ce soit une redite des Revenants (d’ailleurs, j’ai seulement vu la série, je ne savais pas qu’il s’agissait d’une adaptation). Ton avis me motive un peu plus à le découvrir, du coup.

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s