Ne pars pas sans moi Gilly MacMillan

couv61378529Titre : Ne pars pas sans moi
Auteur : Gilly MacMillan
Maison d’édition : Belgique Loisirs
Sortie : octobre 2015
# de pages : 602 pages
Genre : Thriller

Un petit garçon de 8 ans est enlevé. Pour l’opinion et les médias, une seule coupable : sa mère. Et ils veulent sa peau… Alors qu’elle se promène dans les bois avec son fils Ben, Rachel le laisse partir devant elle jusqu’à l’aire de jeux. Quand elle arrive sur les lieux, Ben a disparu. Bientôt, médias et réseaux sociaux se déchaînent : Rachel est accusée d’être une mauvaise mère qui n’a pas veillé sur son fils…à moins qu’elle n’ait fait le coup ? Attaquée de toute part, soupçonnée par la police, Rachel ne peut se fier à personne : Elle seule peut découvrir la vérité et retrouver Ben.

Mon avis: 19/20. L’intrigue est  bien présente, et la psychologie est parfaite…

Ce que j’en pense?logo-Coup-de-Coeur+1869+nor

Bon, je ne vous cache rien si je vous dit que dès qu’il est question de disparition ou d’enlèvement d’enfant, je suis sur le qui-vive et je n’ai qu’une envie, plonger dans l’histoire…

Celui- ci n’y a pas fait exception, et j’en suis ravie.

On a un récit à deux voix principales, celle de Rachel, la mère de l ‘enfant qui a disparu, et celle de Jim, le policier qui a été désigné pour mener l’enquête sur la disparition de Ben…

On a également deux points de vue temporels : ce qui se passe pendant l’enquête, et les confessions de Jim à un psy un an plus tard…

De ce fait, on se doute bien que les choses n’ont pas dû tourner comme elles devaient le faire, et cela donne une toute autre dimension au récit…

Celui-ci est d’ailleurs drôlement bien mené…. Cette mère de famille, dépitée de la disparition de son fils… tout le monde la prendrait en pitié, on est d’accord…. Mais là, non, l’auteur nous manipule, nous induit en erreur, nous trouble, on ne sait plus quoi penser, et au final on doute de tout et de tout le monde, et y compris de Rachel (la mère de l’enfant).

Au fil du roman, les choses se délient (heureusement) et les vérités se découvrent petit à petit… c’est plaisant et cela nous permet de voir certains personnage d’un autre œil, …

La configuration du récit (alternance des personnages et des périodes) fait qu’on ne s’ennuie pas, qu’on est toujours plongés dans cette histoire…

Le côté psychologique est très présent, pour mon plus grand bonheur… la psycho est présente de manière assez intense, assez importante, et de ce fait, les émotions ressenties en cours de lecture le sont tout autant.

Le roman met aussi en avant l’importance des médias dans ce type d’affaires, que ce soit le côté positif, mais aussi le côté négatif qu’une surmédiatisation peut apporter. C’est un sujet qui me tient énormément à cœur, du coup, j’ai adoré.

L’intrigue est  bien présente, rondement menée, la plume aguerrie rend le roman « vivant », poignant et la psychologie est parfaite… un trio gagnant pour un roman coup de cœur…

Publicités

Une réflexion au sujet de « Ne pars pas sans moi Gilly MacMillan »

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s