L’Enfant de tous les silences – Kim Edwards

couv32547080Titre : L’enfant de tous les silences
Auteur : Kim Edwards
Maison d’édition : Le livre de poche
Sortie : 2 juin 2010
# de pages : 534
Genre : Drame

1964. Une terrible tempête de neige paralyse le Kentucky. Le Dr David Henry n’a pas le choix : il doit accoucher lui-même sa jeune épouse, Norah, qui met au monde un magnifique garçon, puis une petite fille… trisomique. En un instant, David, persuadé d’agir pour le mieux, va prendre une décision tragique : il confie la petite à Caroline, son infirmière, qui doit l’emmener dans une institution spécialisée. À Norah, il annonce que le bébé n’a pas survécu. Mais Caroline choisit de sauver la petite et de l’élever comme sa propre fille… Des années plus tard, la vérité refait surface, et, avec elle, des conséquences dramatiques pour cette famille déchirée.

Mon avis: 20/20. Il m'a replongé tout droit dans la détresse de cette perte du jumeau.

Ce que j’en pense?

Ouch… comme il m’est terriblement difficile de chroniquer cette lecture, de commenter ce livre…

Je ne pensais pas qu’il me serait si pénible de le lire… Attention, pas pénible dans le sens péjoratif du terme, mais pénible car pas un seul instant de cette lecture, je n’ai pas eu les larmes aux yeux…

Dès les premières pages du livre, il m’a profondément touchée.

Comment peut-on en arriver à abandonner un enfant sous prétexte d’un handicap? Peut-on ainsi tirer un trait sur une partie de soi, de son sang? Est ce que la présence d’un enfant en vie et en bonne santé peut, d’un coup de baguette magique, compenser la « perte » d’un seconde enfant…?

Cette première phase du livre m’a choquée, perturbée, et fait monter les larmes aux yeux…

Puis, il y eut cet extrait page 52:

« La tête de Paul était une petite boule de chaleur contre son épaule, les cheveux tout doux contre sa nuque. sa jumelle lui manquait-elle? s’interrogea Norah. Avait-il conscience de la disparition de celle qui avait partagé sa vie jusqu’à leur naissance? Ressentirait-il à jamais cette absence? »

Pour avoir vécu ce drame de la perte de mon jumeau, ce livre m’a replongé tout droit dans la détresse de cette perte… Oui, on ressent à jamais cette absence… oui, la présence de l’autre partie de soi manque atrocement, jour après jour…

Il pose aussi la lourde question de l’éducation et de l’avenir des jeunes enfants trisomiques, de la difficulté d’apprentissage, de la crainte des parents de savoir ce qu’il adviendra de leur enfant une fois qu’ils ne seront plus en mesure de s’occuper d’eux…
Et puis, il y a l’autre côté du miroir, le concentré d’amour dont ces enfants dits « différents » font preuve, la manière dont ils appréhendent la vie, dont ils voient les choses… Cela change du tout au tout le regard que certaines personnes peuvent parfois avoir sur un enfant trisomique… Car ces enfants, malgré leurs difficultés d’apprentissage, sont de pures merveilles de bonheur et d’amour.

Ce livre, c’est du concentré d’émotions, allant de la joie à la douleur, en passant par la culpabilité, la détresse, l’incompréhension, le regret, l’espoir..

Une phrase coup de coeur: 

Il y a un extrait que je ne pouvais pas ne pas partager avec vous. Il se situe page 223.

« -Pourquoi est-elle morte? avait-il demandé? – On ne sait pas, avait répondu sa mère. Puis, elle avait vu son expression et elle avait passé son bras autour de ses épaules. – Ce n’est pas ta faute, avait-elle affirmé avec force. ça n’a rien à voir avec toi. Mais il ne l’avait pas crue, et il ne la croyait toujours pas aujourd’hui. « 

Pourquoi cet extrait? Car il me touche au plus profond de mon âme… Parce que ces questions, je me les suis posées maintes et maintes fois, et que malgré le fait que certaines personnes aient pu me dire à moi aussi que ce n’était pas ma faute, que je ne devais pas culpabiliser, rien n’y a fait, je ne les ai jamais crues, et je ne les croirai sans doute jamais…

Le mot de la fin

Le mot de la fin est très difficile à formuler, je dois dire.
Ce livre, c’est une merveille à mes yeux… Il est bien écrit, il arrive, au travers des mots simples mais choisis avec soin, à faire passer des émotions au lecteur de manière si profonde…
Je crois que l’on ne peut ressortir indemne de cette lecture…

Publicités

4 réflexions au sujet de « L’Enfant de tous les silences – Kim Edwards »

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s