Ne dis jamais d’où tu viens, de Pascal TISSIER

ne-dis-jamais-dou-tu-viensTitre : Ne dis jamais d’où tu viens
Auteur : Pascal Tissier
Maison d’édition : IS Edition
Sortie : juillet 2016
# de pages : 380
Genre : Thriller

Alex Guillot est une jeune archéologue eurasienne au parcours atypique. À dix ans, elle est retrouvée inconsciente près d’une écluse, blessée et seule au monde, une médaille à son nom dans sa main.
Depuis ce jour, une voix obsédante résonne dans son subconscient, lui interdisant de dire qui elle est, et d’où elle vient…
Ugo Khris est journaliste à Paris. Fâché depuis longtemps avec son père, marinier de profession et alcoolique notoire, il devait le suppléer avec sa mère pour assurer les livraisons alors qu’il n’était qu’un adolescent.
Promis à un bel avenir, un accident a malheureusement tout gâché. Ugo traîne désormais derrière lui un drame inavoué dont il se sent toujours coupable…
Alex et Ugo ne le savent pas encore, mais le destin a orchestré une rencontre accidentelle durant leur jeunesse qui va bouleverser leur vie à jamais. À nouveau réunis, la découverte d’un mystérieux objet lors d’une fouille archéologique dans l’Hérault va les amener à explorer les arcanes d’une civilisation antique pour sauver les générations futures d’une terrible catastrophe écologique…

Mon avis : 16/20. Une fois commencé, impossible à lâcher.

Ce que j’en pense?

J’ai pu découvrir ce roman grâce à l’éditeur, mais je pense sincèrement que même si on ne me l’avait pas proposé, il aurait rejoint ma wishlist grâce à la chronique de mon amie Cookies

Au départ, j’ai eu peur qu’un côté légèrement trop « historique » ou trop « il faut sauver le monde » me pose un peu problème (ne me demandez pas pourquoi, mais m’est venue en tête un scénario catastrophe digne des feuilletons dramatiques qui passent sur AB3 l’après midi… ), mais au final, pas du tout, ce fut une belle découverte. En effet, dès le début du roman, tout semble « normal », un thriller assez classique, mais au bout d’un moment, BAM, retournement de situation, on sort des sentiers battus, et c’est la grande force de ce roman et ce qui fait qu’il sort vraiment du lot.

On entre vite dans l’histoire, on va à la rencontre des personnages, qui sont assez bien exploités, ils ne sont pas juste survolés, on apprend à bien les connaître. Et ça, c’est quelque chose que j’aime dans les romans.

Les informations, les événements, sont semés de telle manière à ce que l’on ait envie d’aller plus loin, car oui, on a envie d’en savoir plus… Vous connaissez ce sentiment du « encore quelques pages et je vais dormir », puis impossible de lâcher le livre… c’est exactement ça 🙂

J’ai adoré le côté fouilles archéologiques abordé, car c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup …

Par contre le côté scientifique, dérives, risques et dangers de la science, sont limite effrayants (surtout quand comme moi, les défiances de la médecine et la science ne me rassurent déjà pas vraiment).

Si je devais trouver un point négatif, je dirais que ce sont les petits temps morts, les parties un peu plus calmes qui ponctuent le roman… alors c’est à la fois du positif et du négatif, à mes yeux… c’est bien car ça laisse le lecteur souffler et le surprend par les rebondissements, mais d’un autre côté, j’aime quand je suis tenue en haleine tout du long… c’est dommage.

En bref, un roman qui dépayse, qui nous amène dans des lieux intéressants, nous emmène dans une histoire entraînante… à découvrir 🙂

Publicités

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s