Ces sorties qui me font de l’oeil – février 2017

sorties

Bonjour à tous,

Nous voici pour le RDV mensuel pour jeter un petit coup d’oeil sur certaines des sorties annoncées… celles qui me tentent le plus…
Bonnes tentations découvertes…

Les liens présents sur les covers vous mènent directement sur la fiche du livre concerné. pour que vous puissiez voir le résumé officiel …  
Allez, let’s go…

1 2 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 23 24 22 25 26 27 28 quand-je-serai-partie-839915-121-198

Zoom sur ceux qui me tentent le plus? 

4*****
Pour donner du courage à ceux qui souffrent aussi, et pour laisser une trace, Leslie s’est mise à écrire. Parce que le temps presse, parce que sa fille, Milla, n’a que cinq ans, et que Leslie a peur qu’elle l’oublie, parce qu’elle ne la verra pas grandir, elle a décidé d’offrir à sa fille le récit de sa vie, comme un ultime cadeau, pour faire taire sa peur de disparaître et trouver enfin la paix.

À seulement 33 ans, la liste de ses malheurs est déjà longue : abandon, maltraitance, assassinat, violences conjugales, liquidation judicaire et cancer incurable : un Corticosurénalome. Pourtant, malgré les drames qui ont jalonné son parcours et les épreuves qu’elle affronte quotidiennement, Leslie n’a en rien perdu son énergie, sa joie de vivre et son sens de l’humour.

Composé tout autour de messages et d’adresses à sa fille, un témoignage exemplaire qui esquisse le portrait d’une jeune femme hors du commun.

5

*****
La psychologue Faith Frye exerce un métier à haut risque: la prise en charge des déviants sexuels. Parmi eux, se cache certainement l’homme qui la traque avec acharnement depuis qu’elle l’a envoyé en prison, et qui tue au gré de ses besoins pour se rapprocher d’elle. Elle se réfugie dans la maison familiale dont elle vient d’hériter. Inhabitée depuis vingt ans, isolée, cette maison représente pour Faith la chance et l’espoir d’échapper à l’horreur d’une vie hantée et de sauver sa peau. Mais à peine arrivée, Faith est plongée dans un nouveau drame : une jeune fille, nue, s’écroule devant sa voiture. Elle semble avoir surgi du sous-sol de la demeure…

Sur tes traces explore le thème de la maison isolée, lieu par excellence des déviances cachées, des secrets de famille et des souvenirs traumatisants. De découvertes inquiétantes en révélations macabres, Karen Rose rapproche son lecteur, et une héroïne aux abois , de l’ultime menace et de son véritable visage, d’autant plus saisissant qu’il est inattendu.

6

*****
Emma, jeune Suédoise, cache un secret : Jesper, le grand patron qui dirige l’empire dans lequel elle travaille, lui a demandé sa main. Il ne veut cependant pas qu’elle ébruite la nouvelle.

Deux mois plus tard, Jesper disparait sans laisser de traces et l’on retrouve dans sa superbe maison le cadavre d’une femme, la tête tranchée, que personne ne parvient à identifier.

Peter, policier émérite, et Hanne, profileuse de talent, sont mis en tandem pour enquêter. Seul hic, ils ne se sont pas reparlés depuis leur rupture amoureuse dix ans plus tôt. Et Hanne a aussi un secret : elle vient d’apprendre que ses jours sont comptés.

S’ensuit un double récit étourdissant où chaque personnage s’avère cacher des zones d’ombres. À qui donc se fier pour résoudre l’enquête ?

9

*****
Après la disparition d’une fillette, parents et proches mettent tout en œuvre pour la retrouver. Jusqu’à ce que le poison du soupçon fasse son œuvre….

Un soir de mai, dans une banlieue cossue de Stockholm, Magda, une fillette de onze ans, disparaît mystérieusement de sa chambre. Après plusieurs jours d’investigations, la police en vient à soupçonner le père, Martin.

Quatre proches de la victime se mettent à la recherche d’indices qui permettraient de la retrouver : Åsa, sa mère, brillante psychologue qui s’enfonce dans une profonde dépression ; Martin, l’éditeur talentueux à la double vie ; Tom, son loyal collaborateur à l’ambition dévorante ; et Katja, l’infirmière scolaire qui a découvert ce que cachait la petite fille. Ces quatre voix entraînent le lecteur dans un labyrinthe de confessions troublantes.

12

*****
« Mon mari n’avait pas l’intention de tuer Annie Doyle, mais cette petite menteuse l’avait bien cherché. »

Lydia vit dans une superbe demeure dublinoise avec son mari, le très respectable juge Fitzsimons, et leur fils adolescent. Ils forment une famille unie et heureuse. Il manque juste un petit quelque chose pour que le bonheur de Lydia soit total… et ce petit quelque chose, elle est prête à tout pour l’obtenir. Même à tuer?

Comme dans Oliver ou La fabrique d’un manipulateur (Denoël, 2015), Liz Nugent nous livre les pensées les plus sombres d’un être capable de causer la perte de tous ceux qu’elle aime sans éprouver le moindre remords.

18*****
Quand le terrible secret d’une femme peut en sauver une autre des décennies plus tard

En 1975, par une journée de canicule, une virée à la mer entre amis se termine par un accident tragique.

Ce même été, Mary, une jeune veuve en mal d’enfant, découvre un bébé abandonné devant sa porte et fait le choix de mentir en le faisant passer pour le sien.

Quarante ans plus tard, en 2016, une femme, Beth, qui vient de perdre sa mère, vit dans l’amertume le fait que celle-ci ne lui ait jamais révélé l’identité de son père et ait emporté son secret dans la tombe. Tout ignorer de ses antécédents familiaux se révèle d’autant plus dramatique qu’elle cherche désespérément un donneur compatible pour son petit garçon qui a besoin d’une greffe de rein.

En trouvant un vieil article de journal dans les papiers de sa mère, elle parvient à remonter le fil du passé et à découvrir le secret qui pèse sur sa vie depuis son enfance.

À la manière d’un puzzle, cette révélation finit par rassembler des personnages qui mènent leur existence dans trois endroits différents – à Manchester, dans une station balnéaire de la côte anglaise et en Australie – sans n’avoir jamais rien su du lien qui les unit.

26

*****
Tout ce qu’on a su de cette soirée-là, c’est que Katie Mackey, 9 ans, était partie à la bibliothèque pour rendre des livres et qu’elle n’était pas rentrée chez elle. Puis peu à peu cette disparition a bouleversé la vie bien tranquille de cette petite ville de l’Indiana, elle a fait la une des journaux nationaux, la police a mené l’enquête, recueilli des dizaines de témoignages, mais personne n’a jamais su ce qui était arrivé à Kathy.

Que s’est-il réellement passé cet été là ?

Trente ans après, quelques-uns des protagonistes se souviennent.

Le frère de Katie, son professeur, la veuve d’un homme soupçonné du kidnapping, quelques voisins, tous prennent la parole, évoquent leurs souvenirs. Des secrets émergent, les langues se délient.

Qui a dit la vérité, qui a menti, et aujourd’hui encore, qui manipule qui ?

27*****
Samuel fête ses trente-cinq ans, seul face à des assiettes vides. La déprime est proche. Il attrape alors son téléphone mais réalise qu’il n’a personne à qui parler. Soudain, un numéro lui revient en mémoire : celui de son enfance et de la maison du bonheur familial depuis trop longtemps disparu.

Tiens, et s’il appelait ? À sa grande surprise, quelqu’un décroche. Et pas n’importe qui : c’est à lui-même, âgé de dix ans, qu’il est en train de parler ! Mais que dire à l’enfant que l’on était vingt-cinq ans plus tôt ?

Finalement, chaque soir, à travers ce téléphone, Samuel va s’interroger : l’enfant que j’étais serait-il fier de ma vie ? Aurait-il vraiment envie de devenir l’adulte que je suis aujourd’hui ? Ne l’ai-je pas trahi en renonçant à mes rêves ?

Grâce à ce dialogue inattendu et inespéré, Samuel va, peu à peu, devenir acteur de sa vie. Et avancer, enfin !

quand-je-serai-partie-839915-121-198***** Ma chronique icicoup-de-coeur
« Mon amour, avant tout, je dois te dire que je t’aime (…), je n’ai pas choisi de vous quitter. »

Alors qu’il rentre chez lui après avoir enterré Natalie, la femme de sa vie et la mère de ses trois enfants, Luke Richardson trouve sur le sol de l’entrée une enveloppe bleue sur laquelle son nom est inscrit, d’une écriture qu’il connaît bien : celle de son épouse disparue. Bouleversé, il découvre une lettre de Natalie, rédigée le jour de sa première séance de chimiothérapie près d’un an auparavant. C’est le début d’une longue correspondance unilatérale, qui conduit progressivement Luke à découvrir des secrets trop longtemps enfouis. Tourmenté par les lettres de son épouse, obsédé par le besoin de découvrir qui les envoie, Luke en vient progressivement à remettre en question son mariage et sa famille.

Parviendra-t-il, au-delà de la peine et de la souffrance, à envisager un avenir où l’amour subsiste envers et contre tout ? Est-il trop tard pour tenir ses promesses quand la personne qu’on aime a disparu ?

 

***
Et vous, quelles sont les sorties qui vous tentent?
Bonne journée

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Ces sorties qui me font de l’oeil – février 2017 »

  1. Marinette

    The cruelty est dans ma PAL et j’ai hâte de le lire 🙂 Quant à Phobie douce, c’est une lecture qui m’a vraiment beaucoup touché. Autrement, certains autres titres cités me tentent… Mais ma PAL a un peu beaucoup explosée en ce mois de janvier, donc je vais essayer de me calmer ^^

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s