Alors voilà: Les 1001 vies des Urgences – Baptiste Beaulieu

couv16734083Titre : Alors voilà: Les 1001 vies des Urgences
Auteur : Baptiste Beaulieu
Maison d’édition : Fayard (ebook)
Sortie : 09 octobre 2013
# de pages : 312
Genre : témoignage / document

Baptiste Beaulieu est un jeune interne en médecine de vingt-sept ans, en stage dans le sud-ouest de la France. En novembre 2012, il crée le blog « Alors voilà ». Son but : réconcilier les soignants et les soignés en racontant, avec humour et sensibilité, l’incroyable réalité de l’hôpital. Le succès est immédiat et le blog compte, à ce jour, 2 millions de lecteurs. Ce blog est devenu un livre, riche en anecdotes inédites. Voilà le récit au quotidien d’un interne en médecine. Il fait des allers-retours entre son poste aux urgences et les soins palliatifs. Là, pendant sept jours, il décrit à une patiente en stade terminal (dans la Chambre 7), ce qui se passe sous les blouses et dans les couloirs. Pour la garder en vie le temps que son fils, bloqué dans un aéroport, puisse la rejoindre. Se nourrissant de situations vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l’hôpital au scanner. Il peint les chefs autoritaires, les infirmières au grand coeur, les internes gaffeurs, les consultations qui s’enchaînent… Par ses histoires drolatiques, poignantes et tragiques, il restitue tout le petit théâtre de la Comédie humaine.

Ce livre est également sorti sous d’autres éditions :

mincouv59184294 mincouv26931701 mincouv20106905

Mon avis: 14/20. Sympa, mais un peu brouillon à mon goût.

Ce que j’en pense?

Quand j’ai ouvert ce livre, je m’attendais encore à un énième livre de perles…
Et au final, pas du tout..
Ce livre reprenait plutôt des tranches de vie, que ce soit des personnes présentes aux urgences, ou du personnel hospitalier..

« Branchée sur 100 000 volts, elle ne perçoit que le bon côté des gens. J’y vois une forme discrète et irrésistible de courage. Elle affronte la vie, la maladie et la mort, mais toujours avec entrain. Quand elle pousse son chariot dans les couloirs, un phacochère et un suricate la suivent en chantant « Hakuna Matata ». – Je t’ai déjà dit comment j’ai soigné une milliardaire ? »

Par contre, j’ai trouvé que ça partait un dans tous les sens – comme une nuit aux urgences, vous me direz – mais personnellement, j’aime les choses un peu plus structurées, plus classifiées en fonction des cas, des thèmes…

Malgré tout, j’aime ce que ce genre de livre apporte : une réflexion sur la vie, la mort, comment y faire face, et surtout, une prise de conscience qu’il y a bien pire que nos petits bobos de la vie… et qu’on peut toujours surmonter, tout est une question de philosophie et de point de vue.

Le livre est aussi bourré d’humour pour dédramatiser, voire simplifier, le médical et la peur des médecins… la peur des jugements, ou ce qui peut nous mettre mal à l’aise…

« – Attention ! GROSSE RÉVÉLATION : le médecin qui vous fait le toucher rectal a lui aussi un anus ! Et il va lui aussi aux toilettes tous les jours. Évidemment, vous ne le saviez pas ! On ne voit jamais Dr House aller faire caca ou le Docteur Meredith Grey s’exclamer au Docteur Mamour : « Chéri, attends-moi là, je vais démouler un cake. » – L’anus, ce n’est pas sale. »

A côté de ça, on rencontre bien évidemment des patients de tous horizons, et bien souvent hors du commun…. certains sont attendrissants, d’autres sont ahurissants… ils ne s’ennuient jamais quoi…

 »Chante celle de Mme Coupe, soixante-sept ans, box 6, venue aux Urgences à cause d’une irritation mal placée… – À quand remonte votre dernier rapport sexuel ? Elle rit, je rougis. Un truc m’échappe, mais quoi ? – À toutes les nuits depuis presque quarante ans. Comme je n’ai pas l’air de comprendre, elle m’aide un peu : – Mon dernier client est parti tout à l’heure, à 14 heures. Petit garçon, je lance cette phrase vraiment stupide : – Vous êtes un peu prostituée ? Comme si on pouvait être « un peu » boucher-charcutier ou « un peu » chauffagiste. – Ah non, non, pas un peu, carrément pute ! »
Voilà, donc un livre sympathique, qui ne correspondait pas trop à mes attentes car je m’attendais à tout autre chose, mais j’ai malgré tout passé un bon moment lecture.
La vie des urgences n’est vraiment pas de tout repos…

Par contre, il y a une chose mise en avant que je trouve aussi important de préciser… Les urgences, comme leur nom l’indique, est pour les choses urgentes…
Les gens râlent souvent du temps d’attente aux urgences, mais si certaines personnes réalisaient que pour leurs petits bobos sans importance, leur médecin traitant voire le médecin de garde est plus approprié que les urgences, leur travail serait vraiment facilité et surtout ils pourraient prendre plus vite en considération les vraies urgences…
C’est une question de responsabilité citoyenne, je trouve, que de ne pas leur faire perdre leur temps inutilement…

Publicités

3 réflexions au sujet de « Alors voilà: Les 1001 vies des Urgences – Baptiste Beaulieu »

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s