Normal(e) de Lisa Williamson

Titre : Normal(e)
Auteur : Lisa Williamson
Maison d’édition : Editions Hachette
Sortie : 29 mars 2017
# de pages : 350
Genre : jeunesse

« Je ne suis pas gay. Je suis juste une fille hétéro coincée dans un corps de mec. »

À 8 ans, David Piper a déclaré devant sa classe : « Je veux être une fille ». Six ans plus tard, il reste le mouton noir de son école. Tout le monde le croit gay, mais au fond de lui, il est simplement une fille dans un corps de garçon.
Leo Denton vient d’arriver au lycée. Il se fait passer pour un dur inaccessible. Pourtant, il cache lui aussi un secret… Il n’est pas né Leo Denton. Il est une fille devenue un garçon.
À compter du jour où Leo prend la défense de David, une amitié naît. Au cœur des tourments adolescents, une question revient sans cesse : qui sont-ils réellement ? David et Leo refusent de se conformer aux étiquettes qu’on leur a collées. Confrontés au regard des autres, auront-ils le courage et la force de se réaliser ?

Mon avis: une belle lecture malgré des débuts difficiles

 

Ce que j’en pense?

Je dois vous avouer que le résumé m’a donné énormément envie de découvrir ce livre… C’est un sujet qui m’intéresse beaucoup, dans le sens où l’injustice, les discriminations, j’ai ça en horreur, et donc c’est le genre de thème auquel je suis très sensible.

« Un après-midi, alors que j’avais huit ans, la maîtresse nous a dit d’écrire ce que nous voulions devenir une fois plus grands. Mlle Box a fait le tour de la classe pour demander à chacun de se lever et de partager ce qu’il ou elle avait écrit. Zachary Olsen voulait jouer en Première Ligue. Lexi Taylor rêvait de brûler les planches. Harry Beaumont se voyait Premier Ministre. Simon Allen espérait devenir Harry Potter, à tel point qu’il s’était gravé un éclair sur le front à coups de ciseaux le trimestre précédent. Moi, je ne voulais rien de tout ça. Voilà ce que j’avais écrit :   Je veux être une fille. »

C’est donc un livre jeunesse, qui se veut raconté par des jeunes pour les jeunes, … et j’ai trouvé le style tellement peu adapté… On y retrouve des expressions telles que « je vais payer ma pitance », pour dire qu’il va payer son déjeuner, par exemple… ou « elle me claque la bise », « me fait risette », … j’ai franchement trouvé ça un peu trop lourd.

Ça sonne faux, et c’est vraiment dommage… car il y avait une belle idée d’exploitation du thème, mais que le style annihile complètement.

J’ai trouvé aussi qu’on tournait beaucoup trop autour du pot, un peu comme pour éviter de dire ce qu’il y avait à dire…. C’est dommage car je pense qu’au moment où le livre commençait à prendre sens, je pense que beaucoup auront déjà abandonné la lecture par ennui.

Le livre aborde tant le fait de s’accepter, de se trouver, mais aussi de la difficile annonce à la famille… les craintes, les « attentes » de la famille, etc…

« J’avale ma salive. La voilà, l’occasion pour moi de tout déballer. Cinq petits mots : Je. Veux. Être. Une. Fille. Une phrase qui refuse de sortir. Elle reste désespérément coincée dans ma gorge, où elle me réduit au silence. Parce que la confidence que maman essaie de me soutirer n’est pas celle à laquelle elle s’est préparée. Parce que maman s’attend à ce que je lui dise que je suis gay.
Sauf qu’elle et papa ont tout interprété de travers, exactement comme Leo à la cantine l’autre jour. Parce que je ne suis pas gay. Je suis juste une fille hétéro coincée dans un corps de mec. Mais comment leur annoncer ça ? »

En dehors de ça, heureusement, il y a du positif :
le thème est d’actualité, et est assez bien abordé pour les jeunes de manière à ce que chaque transgenre puisse s’y retrouver (je ne vous dis pas pourquoi ou comment pour ne pas vous spoiler l’histoire).

Les personnages de David et Léo, les deux  « centraux » du roman, sont hyper attachants, on ne peut pas ne pas les apprécier, je trouve.

D’ailleurs, je ne vous cache pas que je n’ai pas pu retenir quelques larmes…

En bref, c’est un livre que je pourrais vous conseiller malgré tout rien que pour le thème abordé, mais il faut vous accrocher pour la première moitié du livre car heureusement, la suite vaut la peine…

 

 Lu en partenariat avec la maison d’édition via Netgalley

Publicités

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s