113 minutes (James Patterson)

Titre : 113 minutes
Auteur : James Patterson
Maison d’édition : Le livre de poche
Sortie : 8 mai 2017
# de pages : 37
Genre : Thriller

 « Je sais qui a tué mon fils. »
Molly Rourke a perdu son fils, Alex, qui n’avait que quinze ans… Elle sait qui est responsable de sa mort. Maintenant, la loi, c’est elle. Et rien ne pourra l’arrêter. Ne sous-estimez jamais l’amour d’une mère.

Grosse déception... Je suis passée complètement à côté

« L’instinct d’une mère quand il s’agit de protéger son enfant n’a pas d’égal. En cet instant, la puissance du mien m’anime tout entière. Me submerge. Me fait trembler. Mon fils, mon petit garçon adoré est blessé. Dieu me garde du pire. J’ignore précisément ce qui s’est passé. Je ne sais même pas où il est exactement. Je sais juste que je dois le sauver. »

Ça donne le ton dès le départ… Une mère de famille est appelée par un ami de son fils : il est à l’école, a pris une trop forte dose de drogue, et ne s’en sortira pas.
Elle sait qui est responsable de la mort de son fils, et veut le venger.

C’est une narration à la première personne au début, ce qui, pour moi, est très important dans une nouvelle, histoire de bien accrocher le lecteur dès le départ. Le début l’a fait avec moi, quand on suit la détresse de cette mère qui perd son enfant, qui le voit mourir sous ses yeux…
La suite beaucoup moins…

Je dois vous avouer que je m’attendais à trouver un thriller psychologique un peu dans la lignée de Ce soir je vais tuer l’assassin de mon fils, de Jacques Expert, mais il n’en est rien. Si j’ai ressenti de la compassion pour le père de famille dans le roman de Jacques Expert, ici il n’en fut rien… Car pour moi, même la colère ne peut justifier le comportement de cette famille. J’ai trouvé ça irréel, vraiment pas crédible… On est dans l’exagération à l’américaine, et c’était trop pour moi… Je n’ai pas apprécié du tout.

Sinon, l’écriture en elle-même était assez agréable à lire. Assez fluide, sans fioritures, mais sans excès de style.
Dommage que je n’aie pas plus que ça adhéré aux personnages et à l’histoire en général. Finalement, heureusement que c’était une courte nouvelle, car je pense que dans le cas contraire, j’aurais abandonné ma lecture en cours de route.

Une chose que j’ai « aimé », si je puis dire, mais qui ne changera pas mon avis sur le livre, c’est la référence à l’affaire de la secte de Waco, qui est une histoire que j’ai « aimé suivre » depuis mon adolescence et a amorcer mon attrait pour les sectes, leur fonctionnement et leurs dérives. Donc j’ai aimé y trouver un petit clin d’oeil, même s’il n’était pas des plus joyeux.

« — C’est juste que… Vous avez entendu parler des gars de l’ATF1 qui se sont occupés du raid de Waco ? Ils n’ignoraient pas que la mission serait difficile. Voilà pourquoi ils ont inscrit leur groupe sanguin sur leur bras. — Je suis au courant, admet Mason en fronçant les sourcils. Mais cette triste affaire remonte à plus de vingt ans. D’ailleurs vous vous rappelez comment ça s’est fini, pour eux, non ? Et puis, termine-t-il en soutenant le regard du gamin, aucun de nous n’aura besoin d’une transfusion, parce que aucun de nous ne se fera descendre, pigé ? »

Vous l’aurez compris, c’était un flop total pour moi…

Malgré tout, je pense que je laisserai sa chance à l’auteur en lisant un autre de ses livres, car j’ai encore La maison au bord du lac dans ma PAL… Affaire à suivre 🙂

Afin que le projet le plus diabolique jamais conçu par la science demeure secret, le Dr Kane doit faire disparaître six enfants qui ont été le jouet de ses expériences de laboratoire. Pour échapper à leur sort, ceux-ci se sont retranchés dans une maison au bord d’un lac, où ils se croient en sécurité. Mais c’est compter sans l’obstination du démiurge qui a programmé leur mort ! 

Lu dans le cadre des RDV et challenges suivants: 

Publicités

3 réflexions au sujet de « 113 minutes (James Patterson) »

  1. Merry

    Bon, eh bien tu ne me donnes pas envie de le découvrir… Par contre, je note le titre de Jacques Expert, car le peu que tu en dis me titille ^^

    Répondre

Laissez une p'tite trace de votre passage, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s