Gwendy et la boîte à boutons [ Stephen King ]

Trois chemins permettent de gagner Castle View depuis la ville de Castle Rock : la Route 117, Pleasant Road et les Marches des suicidés. Comme tous les jours de cet été 1974, la jeune Gwendy Peterson a choisi les marches maintenues par des barres de fer solides qui font en zigzag l’ascension du flanc de la falaise. Lorsqu’elle arrive au sommet, un inconnu affublé d’un petit chapeau noir l’interpelle puis lui offre un drôle de cadeau : une boîte munie de deux manettes et sur laquelle sont disposés huit boutons de différentes couleurs.
La vie de Gwendy va changer. Mais le veut-elle vraiment ? Et, surtout, sera-t-elle prête, le moment venu, à en payer le prix ? Tout cadeau n’a-t-il pas sa contrepartie ?

• • • • •

Gwendy et la boîte à boutons, de Stephen King
sortie le 5 Septembre 2018
Editions Le livre de Poche
Broché : 6.70 € – Ebook : 5.99 €

• • • • •

Ahhh quand il y a un nouveau Stephen King, je ne peux qu’avoir envie de le découvrir, on ne se refait pas 🙂
Le dernier que j’avais lu, c’était Cookie Jar, une nouvelle fantastique, pas trop horrifique, sur fond de souvenirs d’enfance. J’avais été assez déçue par la fin, que j’avais trouvée décevante, trop rapide, et sans grand intérêt, je l’aurais vue différente…

Pour Gwendy et la boite à boutons, le schéma est à peu près le même…

On est dans un récit fantastique psychologique (comment ça, ça n’existe pas ? 🙂 ) où l’on fait la connaissance de la jeune Gwendy, une gamine d’une dizaine d’années, un peu rondelette, qui s’essaie monter les Marches des suicidés pour ne plus se faire appeler Bibendum par un camarade de classe… On lui retrouve toute la naïveté de l’enfance.. et quand cet étranger bonhomme lui remet une boite en acajou avec deux manettes et 8 boutons, elle est à la fois intriguée, fascinée, et un peu prise d’un sentiment d’importance…

Je l’ai trouvée malgré tout assez touchante, et j’ai eu plaisir à suivre son histoire et son évolution, le bon comme le moins bon. Peut-être justement parce que c’était un personnage sans fioriture, réaliste, simple, de manière à ce qu’on puisse facilement l’imaginer comme n’importe quelle petite fille enrobée à son âge… avec ses émotions et ses espoirs naïfs.
Ca fait partie des forces de Stephen King, je trouve, de mettre en scène des personnages qui pourraient être des gens que l’on connaît ou que l’on pourrait croiser au coin de la rue… ça rend le fantastique un peu plus « réaliste », crédible. 

L’écriture est plus simpliste que ce à quoi Stephen King nous a habitué, ça se lit très facilement… peut-être même un peu trop facilement.

L’histoire en elle-même est assez addictive malgré tout, car j’avais envie de savoir ce qui allait se passer… allait-elle pousser un des boutons de la boite ou pas ? Si oui, lequel ? Et quelles en seraient les conséquences ? Autant de questions qui se sont succédées en cours de lecture et donnait envie d’aller plus loin, même si l’histoire n’avait pas multitudes de rebondissements rocambolesques…

Mais la fin… bof, j’aurais aimé autre chose… je l’ai trouvée plate, sans grand intérêt… Je m’attendais à quelque chose de plus percutant

Ce que j’aimais, par le passé, dans les romans de Stephen King, c’est que souvent, bien que le livre soit terminé, on pouvait s’imaginer une « suite » pour les personnages, se dire voilà, le livre est fini, mais je prends plaisir à m’inventer la suite… Ici, ce n’est plus le cas… une fois la dernière page tournée, je passe simplement au livre suivant, et en ça, je suis un peu déçue… La fin n’ouvre pas vraiment sur d’autres possibilités pour les protagonistes… dommage.

En résumé :
Une histoire sympa à suivre, à la fin un peu molle.

EDIT : J’ai appris grâce à Ness que la novella Elevation, qui sortira en octobre prochain, serait la suite de ce roman.
Espérons que ce sera à la hauteur pour remonter un peu mon avis sur Gwendy et la boite à boutons 🙂 Affaire à suivre 🙂

• • • • •

Gruz,
(si vous l’avez chroniqué, n’hésitez pas à mettre votre lien en commentaire, et je vous ajouterai 😉 )

Publicités

A propos Hylyirio

Profitons des choses simples de la vie, elle n'en est que plus belle...
Cet article a été publié dans Chroniques, Thriller/Policier/Epouvante. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez une p'tite bafouille, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.