Gros sur le coeur [ Carène Ponte ]

C’est l’histoire d’une adolescente sans doute un peu trop ronde, sans doute un peu trop fragile.
C’est l’histoire d’un nouveau lycée, des yeux qui dévisagent, des yeux qui jugent.
C’est l’histoire d’un professeur d’allemand qui séduit.
Mélissa, 17 ans, suit ses parents dans une nouvelle ville, un nouveau lycée.
Année de terminale sur la corde raide. Année charnière entre dégoût de soi, et renaissance.

• • • • •

Gros sur le coeur, de Carène Ponte
sortie le 15 novembre 2018
Editions Michel Lafon
Broché : 6.60€ – Ebook : 6.99€

Lu en partenariat avec la maison d’édition

• • • • •

Je dois vous avouer que je ne connaissais pas du tout l’auteur… ni sa plume, ni le contenu de ses autres livres… C’était donc une découverte totale pour moi..
Ce qui m’a attirée ? Le résumé, l’histoire mise en avant… une ado mal dans sa peau, un peu enrobée, qui a du mal à trouver sa place dans son milieu scolaire… Ça n’a pas été sans me rappeler mon adolescence, et donc fatalement, ça m’a interpellée.

Si vous me suivez régulièrement, vous savez que c’est le genre de lecture que j’aime, et tout ce qui est lié au harcèlement scolaire aussi….
C’est donc pleine d’entrain que j’ai commencé ma lecture.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins et tourner autour du pot : ce livre est une pépite… un véritable coup de coeur que je ne manquerai pas de relire et de faire connaître autour de moi…
Certes, on est dans un roman jeunesse, mais pourtant il traite sans détour et de manière assez rude parfois du harcèlement scolaire…

Comment l’auteure a pu aussi bien l’écrire et décrire ressentis et situations ? Tout simplement parce qu’elle s’est inspirée de son vécu, et nous livre un ouvrage magnifique, écrit avec le coeur et émotions.
Sa plume est à la fois délicate, et percutante…
Elle nous livre une histoire qu’on ne peut pas lire quelques pages et reposer… car quand on la commence, on est tellement pris dans l’histoire qu’on ne peut le reposer qu’une fois le livre terminé… Et encore, une fois le livre posé, on ne peut pas s’empêcher d’un penser encore et encore… C’est une lecture qui vous suit et vous fait réfléchir.

Mélissa, bien évidemment, est un personnage hyper touchant… elle parvient tant bien que mal à essayer de faire « avec ce qu’elle est », une fille un peu ronde, mais qui préfère essayer de vivre avec… sauf qu’avec son changement d’établissement scolaire, les choses vont changer.. elle va se retrouver loin de ses amis, et va sombrer peu à peu face aux moqueries et insultes de ses nouveaux « camarades » de classe qui n’y vont pas de main morte.
Tout y passe : blagues débiles et méchantes, humiliation gratuite, insultes constantes… cela réussit juste à lui donner honte, de la situation d’une part, et d’elle également… Sans surprise, elle finit par se dire que les autres ont raison… par se détester et perdre toute confiance en elle… ça m’a vraiment touchée, par je me suis revenue dans ma période 12-18 ans…

C’est pourquoi ce livre m’a mis les larmes aux yeux… car il est tellement bien écrit qu’il replonge dans le tréfonds de nos émotions…
Pourtant, ce livre n’a rien de larmoyant, il n’essaie pas de nous apitoyer… Il n’est pas non plus accusateur, à dire « c’est la faute de »…
Il est là pour nous raconter une histoire, et proposer des pistes de réflexions et d’action surtout, à la fois en toute simplicité mais avec une force incroyable grâce au pouvoir des mots…

Certains trouveront peut-être qu’il y a certains clichés dans ce livre, mais je pense surtout que c’est la réalité quotidienne… si certaines choses sont redondantes dans différents romans ou témoignages traitant du harcèlement, c’est peut-être parce que c’est le schéma « classique », malheureusement… parce que ce n’est pas chose courante et que c’est ce qui rend ça si terrible aussi… que ce soit «si fréquent»…

Si je devais mettre un seul bémol ? J’aurais aimé, à certains passage, entrer un peu plus en profondeur de l’âme de Mélissa… ne pas rester, par moment, dans la surface des émotions ressenties, mais y plonger plus dans le détail… Après, je me rends bien compte que ce n’est pas chose facile à mettre sur papier, mais ça aurait pu être quelque chose de plus puissant encore.

Je conseillerais ce livre à tout le monde… que ce soit aux ados « mal dans leur peau » ou leurs proches, pour leur donner des pistes de réflexions sur comment réagir pour s’en sortir, qu’aux autres ados (afin qu’ils puissent voir et comprendre les conséquences de choses qui peuvent parfois leur sembler sans importance), aux adultes qui ont connu ce genre de choses dans leur adolescence, …

C’est un livre à offrir, à s’offrir, à faire connaître, à partager…
Merci à l’auteure pour ce moment de lecture dur par le thème et le contenu, mais tellement nécessaire…Parce qu’en parler, c’est essayer de faire bouger les choses, et ça, c’est important…

Le petit plus?
L’adorable dédicace de l’auteure ❤ parce que c’est le genre de petite chose qui me met en joie…

A propos Hylyirio

Profitons des choses simples de la vie, elle n'en est que plus belle...
Cet article, publié dans * Services Presse / Parts*, 1.Coup de coeur, Chroniques, Drames/Psycho/, Jeunesse/YA, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laissez une p'tite bafouille, ça fait toujours plaisir :) xoxo

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.