Le colis [ Sebastian Fitzek ]

Psychiatre, Emma Stein a été victime d’une agression nocturne dont elle s’est miraculeusement sortie. Depuis, elle vit recluse dans sa maison, de peur de croiser à nouveau la route de ce psychopathe que la presse a surnommé le Coiffeur.
Un jour, son facteur lui demande d’accepter un colis pour l’un de ses voisins. Emma connaît tous ceux qui habitent dans sa rue.
Or, jamais elle n’a entendu parler de cet homme…

• • • • •

Le colis, de Sebastian Fitzek
sortie le 6 mars 2019
Editions L’archipel

Lu en partenariat avec la maison d’édition

• • • • •

Sebastian Fitzek est un auteur que j’aime beaucoup… Je l’ai pourtant découvert complètement par hasard: quand je suis arrivée dans ma petite ville il y a plus ou moins 10 ans, je m’étais rendue à la bibliothèque avec une liste d’une dizaine de livres que j’aurais aimé emprunter (on ne peut en emprunter que 5 à la fois, mais j’avais vu large) et finalement, il n’y en avait qu’un de ma liste à disposition… J’avais parcouru un peu les rayons, et était tombée sur Thérapie, que j’ai donc emprunté, et finalement dévoré en moins d’une journée ! (Je devrais d’ailleurs le relire 🙂 ). J’ai eu un gros coup de coeur pour sa plume, et ce fut le cas pour plusieurs autres de ses romans.

Si certaines de ses parutions suivantes ne me tentaient que moyennement de par leur résumé, et que pour d’autres, comme Passager 23, je n’ai jamais trouvé le temps de les caser dans mes lectures, Le colis a immédiatement attiré mon attention.

Et au final, c’est un livre qu’une fois commencé, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher… (en vrai, c’est la fatigue qui l’a emporté, et la perspective devoir le lever super tôt le lendemain pour aller bosser 🙂 )

Ce que j’aime dans ce roman, comme dans Thérapie d’ailleurs, c’est le côté psychologie des personnages qui est bien mis en avant et exploité. Alors oui, certains puristes diront que tout n’est pas toujours à 100% cohérent, mais si par le passé, j’analysais le moindre détail de chaque livre, à présent, j’ai décidé de me concentrer sur l’essentiel : est ce que le livre m’a fait passer un bon moment lecture ou pas… et ici, indéniablement, la réponse est oui.

Les rebondissements sont nombreux, on n’a pas le temps de s’ennuyer, et surtout, toutes nos théories (du moins les miennes) se font écarter les unes après les autres tant l’auteur parvient à nous mener en bateau… et j’aime ça.

Les personnages ont tous leur importance, d’ailleurs, à tour de rôle, on doute de chacun d’eux, même de Emma… Alors que c’est elle la « victime » dans l’histoire, on se met à douter d’elle aussi… et c’est ce que j’adore dans ce genre de romans.. où tout monde est suspect, tout le monde est sur la sellette, et le lecteur ne sait plus sur quel pied danser et quoi en penser.

Le personnage d’Emma est bien construit, on apprend une partie de son enfance, ses peurs, … Son métier de psychiatre qui lui a donné la faculté de ne pas se fier aux apparences et apprendre à connaître les gens avant de leur coller une étiquette, … On peut se dire qu’elle ne s’en sort pas trop mal… Jusqu’à cette agression qui la fera tomber dans la parano, la peur panique, l’agoraphobie… un peu ironique vu sa profession. On perçoit à merveille toute sa fragilité.

Comme souvent dans les thrillers psychologiques, les émotions vont bon train, on a une ambiance assez lourde, assez oppressante, on est face à une femme qui frise la paranoïa et nous la fait ressentir… J’ai lu ce livre seule le soir à la maison, pendant que l’amoureux était au boulot, et je peux vous dire que dans une maison calme, le moindre bruit a fini par me faire sursauter.
Le fil de l’histoire nous fait osciller entre réalité et imagination, esprit sain et/ou dérangé,

Le livre est assez court au final, puisqu’il ne fait qu’un peu plus de 300 pages, et c’est peut-être là mon plus grand regret, qu’il ne soit pas un peu plus conséquent.

En bref, malgré quelques petits bémols comme certaines petites incohérences (qui n’ont pas dérangé ma lecture plus que ça), ce livre m’a fait passé un excellent moment lecture plein de tension, de frayeur et de suspense. 

A propos Hylyirio

Profitons des choses simples de la vie, elle n'en est que plus belle...
Cet article a été publié dans * Services Presse / Parts*, Chroniques, Thriller/Policier/Epouvante. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le colis [ Sebastian Fitzek ]

  1. brindille33 dit :

    Je viens de terminer Passager 23 de cet auteur. Si tu aimes être menée en bateau, je te le conseille, 😉 tu seras servie. J’ai également trouvé pas mal de circonvolutions ennuyeuses et qui m’a entraînée dans des chemins invraisemblables. Je souhaitais lire le livre dont tu écris très bien la chronique. J’hésite. Il me semble y retrouver pas mal de choses identiques que dans Passager23.
    Les premiers livres sont excellents. Je trouve qu’ensuite c’est devenu plus quelconque. Le Voleur de Regards est excellent.

  2. rdvlitteraire dit :

    Merci pour la découverte. Il me tente bien.

  3. Merry dit :

    Oh lalalala tu me donnes trop envie de le lire, là 😮
    Je me le note de suite dans ma wishlist

  4. Ping : Premier avant-dernier bilan du challenge polar et Thriller 2018-2019 | deslivresetsharon

Répondre à rdvlitteraire Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.