Archives pour la catégorie BD/Mangas/Comics

Mères anonymes de Gwendoline Raisson et Magali Le Huche

Aux Mères anonymes, des femmes viennent raconter leurs expériences personnelles, leurs angoisses, leurs ratages, etc., évoquant diverses facettes de la vie moderne : le couple, la famille monoparentale, l’autorité, la culpabilité mais aussi la solitude et la mort. Une image de la maternité à l’opposé de celle des magazines.
.
.
.
.
.

.
.

16/20. Une vision de la maternité qui décomplexera beaucoup de mamans :)

Eh oui, encore une BD… ce début d’année a été fort marqué par la BD en ce qui me concerne, et je dois dire que c’est grâce à ça que ma panne de lecture s’est terminée..
Bien que n’étant pas maman moi-même, ce livre m’interpellait et m’intéressait au plus haut point… et au final, je ne le regrette nullement:)

Ce livre, c’est LA bande dessinée déculpabilisante ! Celle qui vous fera sourire car vous y retrouverez les petits travers présents chez quasi toutes les mamans, et que toutes essaient pourtant de cacher au risque de passer pour une « mauvaise mère »…

On se retrouve donc dans une réunion de style « alcooliques anonymes », mais pour les mamans et l’alcool en moins 🙂 Des mères de famille s’y rencontrent régulièrement dans le but de s’épancher sur leur vie quotidienne, et sont en quête de soutien, et surtout, de non-jugement….
Et c’est tellement drôle !

Et malgré l’humour, les thèmes abordés sont bien des aspects de la maternité qui poussent à réflexion, qui sont présents, je pense, dans la vie de toute maman à un moment où à un autre… Avec parfois quelques petites exagérations, je vous l’accorde, mais je suis persuadée que toutes les mamans devraient lire cette BD et s’y reconnaîtront dans un passage…

La BD insiste aussi sur le côté médiatique de la maternité, ce côté parfait que l’on vend aux femmes, avec une taille de guêpe, une mine réjouie en toutes circonstances et 10 ans de moins sur le visage… L’épanouissement parfait et pourtant si inaccessible…
Eh bien ce livre remet tout à sa place...

Alors oui, les dessins ne paient pas de mine, ils sont assez simples, mais cela ne gâche rien à l’attrait de la BD…

Une BD marrante, profonde malgré tout, qui aborde avec humour et réalisme les petits tracas du quotidien d’une vie de maman imparfaite sans être indigne…

 

Lu dans le cadre des RDV et challenges suivants: 

 
36. la foule, du monde, un rassemblement de personnes…

Ce livre vous intéresse? Les infos pratiques…

 

Publicités

Les carnets de Cerise, tome 1 : Le zoo pétrifié de Joris Chamblain et Aurélie Neyret

« Il était une fois… Quand j’étais petite, je me suis fait la promesse que si un jour, j’avais un journal intime, il commencerait comme ça. Il était une fois… ben moi, Cerise ! J’ai dix ans et demi et mon rêve, c’est de devenir romancière. Mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est d’observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. On a tous un secret enfoui que l’on ne dit pas, qui fait de nous ce que nous sommes… 
En ce moment, avec les copines, on observe quelqu’un de vraiment mystérieux… »
*
*
*

 

19/20 Une très belle découverte... A lire sans tarder !

Ahhh Les carnets de Cerise…
ça fait tellement longtemps que j’ai envie de découvrir cette petite saga BD qui a su me charmer au premier coup d’oeil..

Non mais c’est vrai, vous avez vu cette couverture ? Est-ce qu’elle n’est pas juste magnifique ? (et le reste de l’album n’est pas en reste, je vous mets quelques planches en fin d’article).

Cerise, c’est une gamine de 10 ans, très éveillée, très dégourdie, dont le rêve est de devenir écrivain… du coup, elle a un carnet où elle écrit ses histoires merveilleuses, avec ses meilleures amies… Avec elle, tout devient mystérieux et sujet à mener sa petite enquête…

J’ai adoré la présentation… on a vraiment l’impression de lire le carnet/journal de Cerise, c’est très réaliste, très bien présenté…
Dedans, Cerise nous parle aussi bien de son aventure que de sa vie personnelle : on apprend à la connaître, elle et son entourage… c’est vraiment bien fait.

On alterne donc entre les pages du carnet de Cerise, et de la BD plus « classique »… c’est très réussi…

Le décor est planté progressivement, mais de manière approfondie et agréable…
Les illustrations sont magnifiques, travaillées tout en finesse, légèreté, mais pourtant, on sent tout le soin qui y est apporté…

Tout est abordé avec soin, rien n’est laissé au hasard. Je trouve également que sous les aventures de cette petite fille se cache une histoire pleine de douceur, de candeur, et de poésie, c’est vraiment magnifique… Le dénouement de l’histoire tellement attendrissant…

Je m’attendais à aimer cette BD, mais elle a dépassé mes espérances, c’est un vrai coup de foudre, je ne trouve rien de négatif à en dire..

Une BD originale, attendrissante, soignée, qui est aussi belle par le contenu que par la forme qui y est apportée… une grande réussite et il me tarde de découvrir la suite des aventures de Cerise…

 

Lu dans le cadre des RDV et challenges suivants: 


Un prénom dans le titre


64. un objet que l’on trouve dans la nature. (très vaste, ça peut être des végétaux etc) : des racines d’arbre

Ce livre vous intéresse? Les infos pratiques…

*

Beauté fatale (tome 1 et tome 2), de Jean-Louis Janssens et Benoît Ers

 La vie au quotidien d’un institut de beauté où l’on ne s’ennuie pas ! Une série sous le double signe de l’humour et du bistouri.La devise de l’Institut Rabot ? « La beauté « haute couture », la beauté sous toutes ses coutures ! » Et c’est vrai que l’éventail des prestations proposées par l’institut est large : remise en forme, bronzing, chirurgie esthétique. Mais ce n’est pas tout ! Car, en plus de perdre du poids, on s’y prend aussi des sacrés fou-rires. On s’épile, oui, mais on se poile furieusement aussi. Et même lorsqu’on y vient pas pour se faire refaire le visage à coup de scalpel, on ne ressort jamais de l’institut sans s’être méchamment fendu la bille. 

Car à l’institut Rabot, tout le monde est un peu dingue, des médecins jusqu’aux patients. Un peu comme notre époque, où la dictature des apparences est devenue la meilleure garante des situations les plus cocasses !Confiez-vous aux bons soins des docteurs Ers et Janssens, spécialistes es-humours et gags décalés, vous ne le regretterez pas !
Là, c’est le tome 2 –> 

 

14/20. Sympa, divertissant, mais ne laisse pas un souvenir impérissable.

J’ai découvert cette BD (les deux premiers tomes) un peu par hasard… ça faisait plusieurs semaines, voire plusieurs mois, que je ne lisais plus car je n’arrivais pas à me mettre dans mes lectures…

Puis j’ai trouvé ces deux BD qui m’ont un peu fait penser aux BD Les blondes… et j’ai eu envie de tenter le coup…

On est dans le cadre d’un salon de beauté, où se côtoie des gens d’un peu toutes sortes…. On y retrouve la vie de ce salon de beauté, de ses clients, de ses employées…

Alors c’est gentillet, c’est un peu bête comme humour, certes.. mais bon… on ne demande pas beaucoup plus à ce genre de BD non plus…

J’ai aimé :

L’humour un peu potache… on ne vole pas haut, c’est plein de clichés, certes, mais bon, on est un peu là pour ça, on s’y attend en commençant la lecture…
Du coup, on est là pour se détendre, c’est certain… ça se lit vite, ça fait sourire, et ça a suffit pour me faire passer un bon moment lecture à un moment où j’en avais besoin…

Malgré tout, cela met aussi en avant de certains « faits » de société, de problèmes de la société actuelle, comme l’accès à la chirurgie esthétique de plus en plus jeune, pour de mauvaises raisons, le fait que certaines personnes sont prêtes à tout pour le paraître, etc… alors que parfois, les choses les plus simples peuvent être le meilleur « accessoire » de beauté.. j’ai aimé ce petit côté « moralisateur/moqueur » pourtant criant de vérité…

J’ai moins aimé :

le côté un peu simplet, justement… clairement, c’est le genre de BD qu’on lit et qu’on oublie très vite…

Je vous mets quelques planches qui m’ont fait sourire (un clic dessus pour les voir en grand)…

 

En bref,c’est le genre de BD que j’aime lire avant d’aller au lit… c’est propice à un endormissement en douceur et dans la bonne humeur:)

 Lu dans le cadre des RDV et challenges suivants: 

  
16. un outil (un rouleau de peintre)

Ce livre vous intéresse? Les infos pratiques…

  • Titre : Beauté Fatale
  • Auteur : Jean-Louis Janssens et Benoît Ers
  • Maison d’édition : Vents d’Ouest
  • Sortie : 2009 pour le tome 1, 2010 pour le tome 2
  • # de pages : 48 par album
  • Genre : BD
  • sur Livraddict, d’autres avis
  • sur le site de la maison d’édition
  • sur Amazon

 

Shutter Island (BD) de Christian de Metter & Dennis Lehane

 

Image3Boston, années 50. Deux marshals fédéraux, Teddy Daniels et Chuck Aule, se rendent pour les besoins d’une enquête sur une île étrange, Shutter Island, sur laquelle est établi un institut psychiatrique très spécial, qui n’accueille que les fous criminels particulièrement dangereux. Mais à vrai dire, tout est spécial sur Shutter Island, comme le relèvent les deux enquêteurs dès leur arrivée : les locaux, le personnel d’encadrement, les médecins, sans oublier la lourde atmosphère de secret qui semble peser sur les hommes et les choses. Alors qu’une forte tempête s’approche, qui condamnera les fédéraux à demeurer sur l’île pour une durée indéterminée, tout se met en place pour un terrifiant huis-clos…

Lire la suite