Archives du mot-clé enlèvement

After Anna – Alex Lake

Titre : Après Anna
Auteur : Alex LAKE
Maison d’édition : Pygmalion
Sortie : 8 février 2017
# de pages : 397
Genre : Thriller

Une petite fille de cinq ans disparaît à la sortie de son école. La police n’a aucun indice. Pas la moindre piste sérieuse. La presse s’empare du fait divers et ne recule devant rien. Ses parents, Julia et Brian, vivent l’épreuve la plus effroyable qui soit. Pourtant, une semaine après l’enlèvement, Anna leur est rendue, indemne. Sans aucun souvenir de la semaine qui vient de s’écouler. Mais pour Julia, le pire reste à venir.

Mon avis: Il est vraiment déroutant. Le côté thriller psychologique est rondement mené.

 

Le résumé de ce livre m’a immédiatement séduite… Les disparitions d’enfants, qu’est-ce que j’aime ça…
Du coup, j’ai eu très envie de le découvrir…

Une petite fille qui disparaît à la sortie de l’école, vous vous dites que c’est une histoire banale.. et certes, cet événement a déjà été vu et venu dans la littérature, mais là, il y a un bien plus que ça…

Sur la forme, déjà, une bonne idée : c’est un roman « à deux voix », d’un côté on suit les recherches avec Julia, et de l’autre, on voit en début de chapitre la version du ravisseur, comme une petite voix qui lui parle à l’oreille. J’ai adoré ce principe ! J’ai trouvé que cela venait enrichir l’histoire de petits détails percutants.

« Tu l’as repérée à la sortie de l’école, seule, cherchant des yeux un parent qui n’arrivait pas. Quel genre de personne faut-il être pour laisser une enfant de cinq ans dans cette situation ? Consternant, vraiment. Mais cela a bien fait tes affaires. Pas les siennes, et encore moins celles de ses pauvres parents, que le chagrin et la culpabilité vont bientôt frapper de plein fouet. Les tiennes. Personne n’a rien vu. Aucun doute là-dessus. »

Dès le départ, le résumé nous dit qu’Anna sera retrouvée au bout de 7 jours.. donc l’issue de l’enlèvement, on le connaît déjà, mais comme le dit la 4ème de couv, c’est après que le pire reste à venir.
Pendant la première moitié du livre, on va suivre les recherches avec la famille. Les recherches, la dégradation du couple de Julia, la culpabilité, la place des médias… Et on ne peut qu’avoir le coeur serré pour cette maman qui culpabilise de ne pas avoir été là à temps et qui espère tellement revoir sa fille.

« Et si elle avait disparu pour de bon ? Morte ? Vendue comme esclave ? Enfermée dans le sous-sol d’un fou ? Et si je ne la revoyais plus jamais ? »

Sa fille était son petit miracle, et elle y tenait plus qu’à tout le reste…

« Une fausse couche et une grossesse extra-utérine avaient laissé Julia incapable de porter d’autres enfants. Elle était sèche, comme l’avait si bien dit Edna une fois. Sèche. Un mot épouvantable que Julia détestait, mais tout à fait le genre d’Edna. Elle avait prétendu alors que c’était ce que les gens disaient à son époque, qu’elle n’avait pas eu l’intention de blesser sa belle-fille, mais Julia n’en croyait pas un mot. »

Pendant la seconde partie du livre, on verra l’après, là où « les choses sérieuses » commencent… car effectivement, tout n’est pas parfait dans le meilleur des mondes quand Anna revient dans sa famille.

Les personnages sont super attachants, j’ai vraiment eu beaucoup d’empathie pour Julia, cette mère totalement désemparée par la disparition de sa fille, et à juste titre.
De plus les réseaux sociaux sont aussi mis en avant dans ce livre, et comme c’est souvent le cas, tout le monde y va un peu de son petit commentaire, et ils ne sont pas tendres avec elle :

les gens comme ça devraient être stérilisés. #Julia Crowne #mereincompetente
Je ne peux pas avoir d’enfants. C’est un crime de laisser les gens comme elle en avoir #JuliaCrowne #mereincompetente
Cette salope résume tout ce qui ne va pas en Grande-Bretagne #JuliaCrowne #mereincompetente

L’histoire est bien ficelée, il y a des rebondissements juste quand il faut, comme il faut… Ils sont savamment dosés pour nous tenir en haleine et nous donner envie d’aller tourner quelques pages de plus, encore et encore 🙂

Quelques éléments étaient un peu prévisibles, mais l’histoire est tellement addictive qu’on s’en fiche. Car même si on se fait des hypothèse, il reste une grande part de flou malgré tout. Et la fin est juste waouw… on referme le livre avec les yeux écarquillés d’étonnement…

J’ai trouvé ce roman génial, ce n’est pas un coup de coeur parce que j’ai trouvé que passer la moitié du livre pour arriver à un événement qu’on connaît dès le départ, je trouve ça un peu dommage…

Mais je vous le conseille… il est vraiment déroutant. Le côté thriller psychologique est rondement mené et c’est un livre à ne pas rater.

La Mésange et l’ogresse, de Harold Cobert

couv72694697Titre : La mésange et l’ogresse
Auteur : Harold Cobert
Maison d’édition : Plon
Sortie : 18 Août 2016
# de pages : 425
Genre : Policier

Une enquête romanesque au plus près de l’énigmatique épouse de Michel Fourniret pour tenter de cerner les terreurs de notre société à travers l’une des affaires les plus retentissantes de ces dernières années.

« Ce que je vais vous raconter ne s’invente pas. »
22 juin 2004. Après un an d’interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, « l’Ogre des Ardennes ». Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa « mésange » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?
Quoi de plus incompréhensible que le Mal quand il revêt des apparences humaines ?
En sondant les abysses psychiques de Monique Fourniret, en faisant résonner sa voix, jusqu’au tréfonds de la folie, dans un face à face tendu avec les enquêteurs qui la traquent, ce roman plonge au cœur du mal pour arriver, par la fiction et la littérature, au plus près de la glaçante vérité.

Mon avis: 20/20. Un roman/docu exceptionnel. Coup de coeur de l'année.

Lire la suite

Charlie n’est pas rentrée de Nicci French

Image15Alors qu’elle s’apprête à quitter la grisaille de Sandling Island pour des vacances au soleil avec sa famille, Nina attend Charlie, sa fille, adolescente imprévisible et secrète. Mais Charlie est en retard et Nina est de plus en plus inquiète. Elle le sait, elle le sent : Charlie est en danger.
Fugue, accident, kidnapping ? Dans la petite île battue par les vents, face à l’indifférence de ses voisins et à la lenteur de la police, Nina entame une angoissante lutte contre la montre pour sauver sa fille. Sa seule arme pour sortir de ce cauchemar : son instinct…

Charlie n’est pas rentrée  de Nicci French
Editions Pocket (Thriller)- 2009 – 344 pages
Sur Amazon au format poche pour 6,80€

Lire la suite